AccueilBéninSoirée environnement : L’ABE présente ses performances et perspectives pour 2024

Soirée environnement : L’ABE présente ses performances et perspectives pour 2024

Publié le

spot_img

A la faveur de la 3e édition « After Work » désormais dénommé « Soirée de l’environnement », l’Agence Béninoise pour l’Environnement (ABE) a partagé avec les acteurs du secteur de l’environnement, le bilan de ses actions menées en 2023 avant de lever un coin de voile sur les ambitions pour la nouvelle année. C’était au Novotel Hôtel de Cotonou le jeudi 11 janvier 2024.

 

Face aux usagers, promoteurs, représentants de structures et des Unités de gestion de projets qui bénéficient des interventions de l’ABE, le Directeur Général, Dr François-Corneille Kèdowidé, a rappelé que la Soirée de l’environnement constitue « un espace de partage et d’échanges sur les questions liées à l’environnement ». Elle permet également, ajoute-t-il, de recueillir les suggestions et propositions des acteurs pour améliorer les interventions. Au cours de la soirée, les participants ont eu droit à deux exposés. Le premier a été consacré aux résultats et performances obtenus et le second sur le portail web désormais destiné aux acteurs et au grand public.

En ouvrant officiellement la soirée de l’environnement, la Directrice de cabinet du Ministère des transports et du cadre de vie en charge du développement durable, Jeanne Adanbiokou, a salué « les audacieuses réformes » engagées par le gouvernement. Elle a précisé que ces réformes avaient pour objectif, de faire de l’ABE, « une institution de référence dans la sous-région en matière de mise en œuvre de la politique de l’environnement ». A présent que les réformes sont terminées, elle a convié tout le personnel à redoubler d’efforts pour atteindre les résultats escomptés.

En tenant compte des fonctions techniques de l’ABE, le Directeur général a indiqué qu’en matière d’évaluations environnementales et sociales, en 2023, 252 rapports EIES ont été reçus et examinés par l’Agence dont 192 rapports validés et 60 rapports retournés. Également, 14 rapports NIES reçus et examinés dont 13 validés sans oublier que 112 visites de site ont été effectuées pour des investigations préalables à la validation des rapports d’EIES. Il faut ajouter dans cette même rubrique que 215 Certificats de Conformité Environnementale et Sociale (CCES) ont été délivrés, 120 Audits Environnementaux et Sociaux (AES) réalisés et le suivi de 108 PGES.

En matière d’information et de suivi environnemental, il faut souligner entre autres, l’évaluation des paramètres physicochimiques au niveau des petits lacs de grande importance économique, la cartographie de l’évolution d’installation des stations-services d’essence et de gasoil des communes du Grand-Nokoué et la commémoration de la journée mondiale des zones humides marquée par la deuxième édition de café scientifique accompagnée de la la mise en terre de 10 000 plants de palétuviers à Hio dans la commune Ouidah. Dans le domaine du contrôle et de la régulation, l’année 2023 a été marquée par la réalisation de 127 inspections réalisées (unités industrielles, morgues, plaintes, urgences environnementales etc.) et la gestion de 32 plaintes liées à la dégradation du cadre de vie et à toutes les formes de pollution (nuisances sonore, olfactive, visuelle, etc.).

Dans le domaine de la gouvernance, l’équipe de l’ABE a effectué une retraite stratégique accompagnée de la sensibilisation des élèves du CEG1 de Natitingou sur l’éducation relative à l’environnement et la formation du personnel sur les soins de premiers secours. Au total, si le Directeur Général a félicité le personnel pour les performances obtenues, il a insisté sur la nécessité de renforcer l’ABE en personnel qualifié et de poursuivre la déconcentration de l’institution amorcée avec la création de l’antenne de Parakou.  L’exposé sur les performances a été suivi de celui sur le portail web présenté par le Directeur de l’information environnemental et du suivi de l’environnement, Hugues Marius Dègla. Il a permis aux acteurs présents, de découvrir le contenu du portail et les informations accessibles au public.

Au terme des exposés, les échanges ont porté sur la disponibilité des données liées aux ODD, l’accès aux informations et aux ressources sur le portail, l’accompagnement des structures désireuses pour l’obtention des CCES. Pour les uns comme pour les autres, l’ABE reste et demeure une institution importante au regard des enjeux environnementaux de l’heure. Mais pour relever les défis, le Directeur Général a lancé un appel aux partenaires pour un soutien plus conséquent afin d’accompagner l’ABE à pleinement assumer ses missions.

Alain TOSSOUNON (Coll.)

Dernières publications

Championnats du Monde d’athlétisme en salle «Glasgow 2024» : Noëlie Yarigo honore encore le Bénin

Noelie Yarigo est arrivée mardi dernier à Glasgow où elle va participer dès ce...

Éliminatoires CAN 2025: Maroc, leader du développement du football africain 

Le Maroc en tant que leader du développement du football africain : Les éliminatoires...

Promotion du Volontariat au Bénin : L’AnpE sensibilise les jeunes du Zou

L'Agence nationale pour l'Emploi (ANPE) a organisé hier, jeudi 29 février 2024, à Bohicon,...

Spécial Café Environnement : L’identification des nuages, la collecte et l’envoi de données GLOBE au menu

Café environnement, le programme le plus innovant d’éducation environnementale, porté par sa promotrice Inès...

More like this

Championnats du Monde d’athlétisme en salle «Glasgow 2024» : Noëlie Yarigo honore encore le Bénin

Noelie Yarigo est arrivée mardi dernier à Glasgow où elle va participer dès ce...

Éliminatoires CAN 2025: Maroc, leader du développement du football africain 

Le Maroc en tant que leader du développement du football africain : Les éliminatoires...

Promotion du Volontariat au Bénin : L’AnpE sensibilise les jeunes du Zou

L'Agence nationale pour l'Emploi (ANPE) a organisé hier, jeudi 29 février 2024, à Bohicon,...