AccueilBéninExplication officielle du Tofâ 2024 : Une séance d’interprétation approfondie révèle...

Explication officielle du Tofâ 2024 : Une séance d’interprétation approfondie révèle des vérités

Publié le

spot_img

Le collège des « boconons » ayant participé à la consultation du Tofâ 2024 le 10 janvier dernier se sont réunis, dimanche 14 janvier 2024 à la Maison de la culture de Ouidah pour livrer la version officielle de ce que le peuple doit retenir de l’interprétation des différents signes retrouvés après la consultation de l’oracle pour le compte de cette année 2024.

 

Le signe ‘’SA AKLAN’’ n’augure rien de mauvais sauf que beaucoup de précotions doivent être prises pour prévenir des éventualités malencontreuses. Les deux ont pour dénominateur commun la femme. Et avec la femme, c’est la paix profonde si on sait s’y prendre. En essentiel, c’est ce qui se déduit de la variété de commentaires fait par la multitude de prêtres de Fâ présents à la séance d’interprétation approfondie déroulée dimanche 14 janvier à la Maison de la culture dans la cité des Kpassè, Ouidah. « Nous nous sommes retrouvés ici à la Maison de la culture de Ouidah pour l’interprétation approfondie et détaillée du Fâ Dou que nous avons trouvé lors de la consultation du Tofâ le 10 janvier dernier. Vous savez que le 10 janvier dernier lors de la grande cérémonie Vodun, dans le cadre des Vodun Days, il y a eu la consultation du Tofâ pour le pays pour l’année 2024. Et cette consultation étant inscrite dans les différentes phases de la grande cérémonie Vodun, il n’a pas été possible de procéder à une interprétation approfondie et détaillée dans ce contexte-là. Ceci disant, il est important que nous rappelions tout le travail préliminaire qui a été fait dans le cadre de cette consultation pour que nous en arrivions à ce jour. Nous sommes partis du principe selon lequel il faut faire la consultation à partir les matériels rituéliques, qui n’est plus la chaîne divinatoire mais les noix sacrées considérées comme étant le Fâ lui-même. C’est-à-dire qu’on ne peut pas avoir le Fâ et aller poser la question à autre chose encore.  Retenons que le Akpèlè ou le Agounmanka ce qu’on appel en français la chaîne divinatoire n’est qu’un outil. On ne peut pas laisser le Fâ et aller poser la question à un outil. Par conséquent, il a été nécessaire de consacrer les noix de notre pays. Et ce sont ces noix qui ont été consulté le jour-là. En son temps, il sera révélé le signe sur lequel le Bénin même est assis. Bref, au terme de la consultation du Tofâ nous avons trouvé le signe ‘’SA AKLAN’’.  Et autour de ce signe, nous avons convié une trentaine de « boconons », venus d’un peu partout du pays, pour venir interpréter. Nous avons eu des interprétations dans plusieurs langue, avec des expériences des fortunes diverses.

Globalement, le Bénin Tofâ 2024 révèle que les femmes constituent les catalyseurs pour cette année. Catalyseur dans la mesure où il faut les choyer, les entretenir de façon générale pour que le bonheur, la prospérité puissent rejaillir abondamment sur notre pays. Les femmes doivent être entretenues. Il faut leur faire du bien. Le bonheur passera par elles. Et quand on parle des femmes, on parle de nos épouses, de nos mères, de nos sœurs et de nos filles. Le Fâ révèle que pour éviter un taux élevé de mortalité infantile, il faut renforcer le plateau technique au niveau des maternités. Les rituels conséquents doivent être exécutés à cet effet pour éviter la catastrophe. Le Fâ dit que c’est maintenant que les efforts qui étaient fournis dans tous les secteurs, vont révéler leur succès. Surtout dans le domaine commercial. Le Fâ conseille de renforcer la sécurité du pays surtout au niveau des frontières. Le Fâ recommande à chaque béninois et à chaque béninoise de ne jamais se débarrasser de la patience au cours de cette année. Le Fâ conseille aux citoyens de respecter la hiérarchie et à la hiérarchie de comprendre certaines erreurs et de s’adoucir pour que l’entente règne.

L’oracle demande aussi aux uns et aux autres d’éviter au maximum la trahison, la roublardise, et les mauvaises intentions à l’endroit du prochain. Il recommande par ailleurs de protéger les enfants et de faire de la consultation du Fâ son bâton de pèlerin tout le long de l’année. Il met également un accent sur l’amour et déconseille vivement l’adultère dans le rang des femmes mariées », résume le Professeur Kakpo Mahugnon avant de faire savoir que les différents rituels et offrandes demandés par les Vodun seront observés sous peu afin que la paix règne dans le Bénin.

Teddy GANDIGBE        

Dernières publications

Championnats du Monde d’athlétisme en salle «Glasgow 2024» : Noëlie Yarigo honore encore le Bénin

Noelie Yarigo est arrivée mardi dernier à Glasgow où elle va participer dès ce...

Éliminatoires CAN 2025: Maroc, leader du développement du football africain 

Le Maroc en tant que leader du développement du football africain : Les éliminatoires...

Promotion du Volontariat au Bénin : L’AnpE sensibilise les jeunes du Zou

L'Agence nationale pour l'Emploi (ANPE) a organisé hier, jeudi 29 février 2024, à Bohicon,...

Spécial Café Environnement : L’identification des nuages, la collecte et l’envoi de données GLOBE au menu

Café environnement, le programme le plus innovant d’éducation environnementale, porté par sa promotrice Inès...

More like this

Championnats du Monde d’athlétisme en salle «Glasgow 2024» : Noëlie Yarigo honore encore le Bénin

Noelie Yarigo est arrivée mardi dernier à Glasgow où elle va participer dès ce...

Éliminatoires CAN 2025: Maroc, leader du développement du football africain 

Le Maroc en tant que leader du développement du football africain : Les éliminatoires...

Promotion du Volontariat au Bénin : L’AnpE sensibilise les jeunes du Zou

L'Agence nationale pour l'Emploi (ANPE) a organisé hier, jeudi 29 février 2024, à Bohicon,...