AccueilBéninMalversations, détournements et intimidations : Bantè : une mort qui suscite des...

Malversations, détournements et intimidations : Bantè : une mort qui suscite des interrogations (Un dossier de 100 millions devant la Criet et la Bef)

Publié le

spot_img

Nommée Secrétaire exécutive de la mairie de Bantè en 2021, Marie Roméo Mèhinto, anciennement en service à la mairie de Cotonou, n’est pas allée au bout de son mandat de 5 ans. Fauchée par la mort, jeudi 14 décembre 2023, alors qu’elle était admise à l’hôpital de zone d’Abomey-Calavi, sa disparition soudaine soulève beaucoup d’interrogations. Et pour cause, selon les témoignages, la SE défunte ne cessait d’alerter l’opinion publique nationale sur des cas de malversations, de détournement et d’intimidations depuis qu’elle a pris service à la Mairie de Bantè.

 

Mère de quatre enfants, le départ soudain de Marie Roméo Mèhinto laisse un vide dans sa famille. Mieux, sa mort relance la polémique sur le sort des Secrétaires Exécutifs, imposés aux maires contre leur gré, dans une réforme de la décentralisation. Depuis que l’expérience a commencé, il y a eu des démissions, des révocations, des dénonciations de malversation, d’intimidation, de harcèlement, bref un cocktail molotov nocif à une ambiance de travail sereine. Dans un pays où le spirituel est très présent, même s’il n’est pas reconnu dans les cours et tribunaux, on a tôt fait de ne pas trouver naturel la mort d’une personne en conflit avec des collaborateurs. Et le cas de Marie Roméo Mèhinto est typique en la matière. Sans vouloir pointer personne du doigt, il y a une constance qui revient après le décès de dame Mèhinto. C’est qu’elle était en conflit ouvert avec les autorités communales

 

Un dossier de 100 millions devant la Criet et la Bef

Ce n’est pas faute d’avoir suffisamment crié et alerté les uns et les autres sur la gravité de la situation. Mais, avec la négligence légendaire et l’indifférence dont font souvent preuve les administrations publiques sous les tropiques, Marie Roméo Mehinto, a rencontré un mur. Un véritable mur d’obstacles, de légèretés, de négligences et de manque de lucidité à nul autre pareil. Premier exemple des détournements et cas de malversations à la Marie de Bantè, sur lequel la SE décédée, a attiré l’attention, c’est un gap de 100 millions de francs jamais élucidé jusqu’à ce jour dans le budget.  Alors que, comme dans la célèbre affaire Ppea 2, ce sont les sous des étrangers, notamment de la Coopération belge qui ont été purement et simplement dilapidés. Dans une correspondance en date du 20 juin 2023, la Coopération belge faisait remarquer à l’attention de l’actuel maire de Bantè et à l’attention de la SE ceci:  » Le second sujet nous préoccupant concerne la phase 2017-2021 du Programme au cours duquel a été acquis au bénéfice de la Mairie de Bantè un important et coûteux système d’approvisionnement énergétique photovoltaïque auprès de la société Bpc. Nous ne cachons pas notre surprise lorsque nous avons appris récemment et par hasard que ce système acquis en 2021 déjà, n’était toujours pas installé ». Et au courrier d’ajouter :  » Vous comprendrez aisément que nous ne pouvons envisager un quelconque autre financement pour la commune dans le cadre du programme, tant que la situation n’a pas été éclaircie et l’installation rendue fonctionnelle ». Ce crime financier est malheureusement connu de tous. Informée, l’Association de développement de la Commune de Bantè a porté l’affaire devant la Criet. La Brigade économique et financière (Bef) poursuit les enquêtes. Au demeurant, la Cellule de suivi et de contrôle de la gestion des communes (Cscgc) a été saisie et est intervenue pour clarifier les cas de conflits d’attribution. Son Coordonnateur, en une note, a fait des recommandations et mettant en quelque sorte le maire en demeure :  « Des disfonctionnements ont été également observés relativement à la gestion des ressources matérielles et financières de la commune, à la mobilisation des ressources propres et au respect des délais prescrits pour l’élaboration du budget.

 

Rendre justice à Marie Roméo Mèhinto

Le président Patrice Talon, depuis son avènement en 2016, s’est donné pour principale mission de remettre le Bénin sur les rails du développement. C’est ainsi, chemin faisant, qu’il a initié une réforme au niveau du secteur de la Décentralisation, afin de permettre l’essor des communes. Aujourd’hui, cette réforme bon an mal an, et cahin caha fait son petit bonhomme de chemin et impacte le Bénin en entier. Le seul hiatus qui met à mal cette réforme, c’est l’ego des maires de certaines localités. Souvent en raison d’un égo démesuré et surmotivé par un appétit vorace. S’ils n’arrivent pas à tordre le cou aux textes pour parvenir aux malversations financières les plus immorales, ils entrent en conflit ouvert avec les SE. Beaucoup de choses peuvent alors se passer sans qu’on n’arrive à appréhender tous les contours. Et le moindre qu’on puisse faire pour honorer la mémoire de la défunte, c’est faire la lumière sur toutes les affaires de malversation à la mairie de Bantè.

M.M

Téléchargez la Lettre Cellule

Dernières publications

Championnats du Monde d’athlétisme en salle «Glasgow 2024» : Noëlie Yarigo honore encore le Bénin

Noelie Yarigo est arrivée mardi dernier à Glasgow où elle va participer dès ce...

Éliminatoires CAN 2025: Maroc, leader du développement du football africain 

Le Maroc en tant que leader du développement du football africain : Les éliminatoires...

Promotion du Volontariat au Bénin : L’AnpE sensibilise les jeunes du Zou

L'Agence nationale pour l'Emploi (ANPE) a organisé hier, jeudi 29 février 2024, à Bohicon,...

Spécial Café Environnement : L’identification des nuages, la collecte et l’envoi de données GLOBE au menu

Café environnement, le programme le plus innovant d’éducation environnementale, porté par sa promotrice Inès...

More like this

Championnats du Monde d’athlétisme en salle «Glasgow 2024» : Noëlie Yarigo honore encore le Bénin

Noelie Yarigo est arrivée mardi dernier à Glasgow où elle va participer dès ce...

Éliminatoires CAN 2025: Maroc, leader du développement du football africain 

Le Maroc en tant que leader du développement du football africain : Les éliminatoires...

Promotion du Volontariat au Bénin : L’AnpE sensibilise les jeunes du Zou

L'Agence nationale pour l'Emploi (ANPE) a organisé hier, jeudi 29 février 2024, à Bohicon,...