AccueilBéninFin du colloque de l’INMAAC à UAC : Des recommandations à l’endroit...

Fin du colloque de l’INMAAC à UAC : Des recommandations à l’endroit des pouvoirs publics, des enseignants du supérieur et des OSC

Publié le

spot_img

Les travaux du « Colloque sur la Problématique du statut de l’artiste en République du Bénin : Réflexions autour du décret n° 2011-322 du 02 avril 2011 portant statut de l’artiste en République du Bénin et perspectives », se sont déroulés les jeudi 23 et vendredi 24 novembre 2023. Dans l’amphi Houdégbé de l’UAC, cette rencontre scientifique de l’Institut National des Métiers d’Arts, d’Archéologie et de la Culture de l’Université d’Abomey-Calavi (INMAAC) a pris fin sous une note de satisfaction. Elle a accouché d’importantes recommandations et perspectives en faveur de l’artiste au Bénin.

 

Ces deux journées d’études de l’Institut National des Métiers d’Arts, d’Archéologie et de la Culture de l’Université d’Abomey-Calavi (INMAAC) autour de la problématique du statut de l’artiste en République du Bénin ont connu des participants venant du monde universitaire, du ministère de la culture et du secteur artistique. Les communications ont porté , entre autres, sur les droits et les obligations de l’artiste et les sanctions ;  les différentes catégories d’artistes et leur implication dans le développement de la culture ; les principes de l’activité artistique , les entreprises, agences et diffuseurs artistiques ; du contrat de prestation et du revenu artistique ; de la formation, des espaces et du financement de l’artiste, du régime de protection sociale de l’artiste  et des  dispositions fiscales de l’artiste. Ces deux jours de réflexions scientifiques ont pris fin à la satisfaction de tous. A l’issue des échanges et suite aux analyses profondes et pertinentes faites par les communicateurs et les panélistes, d’importantes recommandations et perspectives ont été formulées. La synthèse de ces recommandations a été présentée par le Directeur de l’INMAAC, président du comité d’organisation, à la cérémonie de clôture.

Aux dires du

, les recommandations et perspectives sorties de ces assises vont servir de curricula pour mieux former les étudiants. Elles pourraient être également adressées aux autorités. Après ce colloque, poursuit-il, l’INMAAC va continuer à interroger les problématiques sociétales qui concernent la formation des jeunes. En ce moment, c’est l’employabilité de ces jeunes qui est le plus important pour l’institut afin qu’ils puissent devenir dans la société, des gens brillants qui pourraient représenter l’Institut et le Bénin aussi brillamment à l’international. Mentionnons que l’Institut s’investit dans la formation et l’insertion des étudiants béninois et d’ailleurs dans les domaines des arts plastiques, de l’art dramatique, du cinéma et de l’audiovisuel, de l’archéologie, de l’administration culturelle et de la musique. Il œuvre pour la valorisation et la promotion artistique et culturelle.

 

Recommandations et perspectives du Colloque

 

A l’endroit des Pouvoirs publics :Que les députés aident à transformer en Loi le décret sur le statut de l’artiste ; Mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut avec une bonne vision pour faire avancer le secteur ; Œuvrer au plan social à une meilleure éducation artistique et culturelle des populations pour un changement de mentalité et plus de considération pour les artistes, afin d’induire une amélioration du statut économique de l’artiste béninois ; Faire le même travail d’organisation réalisé au profit des artisans du côté des artistes ; Mettre en place la Maison de l’artiste au Bénin tel que prévu par les textes ; Sortir enfin le code du cinéma des tiroirs ; Mettre en place une structure de production de données statistiques culturelles au Bénin ; Mettre en place un véritable système de Formation continue au profit des artistes ; Disséminer le statut et les textes du secteur artistique et culturel dans tout le pays ; Que les acteurs du secteur se constituent en lobby pour des plaidoyers dans ce sens ; Mettre en place un écosystème culturel durable et viable en faveur de l’artiste  béninois.

A l’endroit de l’Elite (enseignants du supérieur) et de la société civile, diffuser davantage les productions scientifiques sur l’état de lieux de la culture au Bénin pour sensibiliser les décideurs ; Mettre en place un creuset (de réflexion) qui rassemble les têtes de pont du secteur culturel au Bénin Mener des actions fortes de sensibilisation (marche envers le Médiateur, l’AN, communication via les réseaux sociaux, etc) pour faire bouger les choses ; Repenser le système étatique et les structures qui gèrent la culture au Bénin (ministère) si on compte faire bouger les choses.

 

Sources: extérieure

 

Dernières publications

Usage d’internet au Bénin : Internet Society et le Cabinet Scg lancent une étude

L’organisation Internet Society Chapitre du Bénin en partenariat avec le Cabinet Strategic consulting group...

Ligue3/Championnat national amateur de football : Etalons FC finit la phase Aller en beauté…

La phase Aller du championnat national amateur (Ligue 3) de football a connu son...

3e Journée de la Super Ligue Pro de football : Précieuse victoire de Loto-Popo Fc devant Damissa Fc

Pour le compte de la 3e Journée de la Super Ligue Pro (SLP) de...

Loterie nationale du Bénin : Les résultats Tiercé, Quarté, Quinté d’hier

La Loterie Nationale du Benin S.A. vous donne les résultats du TIERCE / QUARTE...

More like this

Usage d’internet au Bénin : Internet Society et le Cabinet Scg lancent une étude

L’organisation Internet Society Chapitre du Bénin en partenariat avec le Cabinet Strategic consulting group...

Ligue3/Championnat national amateur de football : Etalons FC finit la phase Aller en beauté…

La phase Aller du championnat national amateur (Ligue 3) de football a connu son...

3e Journée de la Super Ligue Pro de football : Précieuse victoire de Loto-Popo Fc devant Damissa Fc

Pour le compte de la 3e Journée de la Super Ligue Pro (SLP) de...