AccueilNationalConférence générale annuelle de l'Association du barreau nigérian (NBA)

Conférence générale annuelle de l’Association du barreau nigérian (NBA)

Publié le

spot_img

« LORSQUE LES ENTREPRENEURS REUSSISSENT, NOUS REUSSISSONS EN TANT QUE NATION » dixit Tony O. Elumelu, Fondateur de la Fondation Tony Elumelu

L’Association du barreau nigérian (NBA) tenait Dimanche 27 Août 2023 sa 63è conférence générale annuelle. A l’occasion, plusieurs personnalités y ont pris une part active aux côtés du chef de l’Etat nigérian, Bola Tinubu. Parmi eux, M. Tony O. Elumelu, président de la fondation éponyme a fait des déclarations chocs.

Dans un long discours prononcé devant les participants, M. Elumelu a appelé ses compatriotes nigérians à un réveil de conscience en vue de la construction de la nation. Il a exhorté les autorités à divers niveaux du pays d’investir massivement dans le développement de la jeunesse.

  1. Elumelu, qui est fier de l’impact qu’il a eu dans le domaine du développement de la jeunesse au Nigéria et sur le continent africain, a parlé avec enthousiasme du sujet, estimant qu’un réveil de conscience de la cohésion nationale favoriserait l’unité dans un pays déjà sérieusement divisé.

Il a déclaré : « Transformer le Nigéria est un voyage qui exige notre dévouement collectif, au-delà des affiliations politiques, des différences ethniques et des différences socio-économiques. Ce n’est pas la responsabilité de notre seul gouvernement. Les grandes nations commencent par de grandes personnes, et pas seulement par de grands dirigeants ».

  1. Elumelu a également souligné que la construction d’une nation ne devait pas être axée uniquement sur la construction d’infrastructures physiques, mais aussi sur le développement de l’esprit d’entreprise de notre jeune population. « Investissons dans notre jeunesse : nous devons renouveler notre engagement envers notre jeunesse et lui donner les moyens de réussir au Nigeria, et au-delà. Cela signifie non seulement investir dans notre système éducatif, mais aussi dans notre culture entrepreneuriale. Créons un groupe de travail gouvernemental commun pour défendre au plus haut niveau nos jeunes et nos entrepreneurs »

Rappelant le sens de son engagement à promouvoir l’entrepreneuriat en Afrique, M. Elumelu a estimé que « lorsque les entrepreneurs réussissent, nous réussissons en tant que nation.  Dans le cas contraire, nous échouons tous. » Le président de la Fondation Tony Elumelu va rappeler toute la portée de l’approche de l’ »Africapitalisme » dont il est le promoteur. « En responsabilisant nos jeunes, en soutenant les start-ups et les PME, le secteur privé contribue à une répartition équitable des richesses, à la création d’emplois et au progrès social.  Il ouvre la voie à une autonomisation économique qui renforce les communautés et contribue à une société plus inclusive ».

Tony Elumelu est un exemple de philanthropie agissante sur le continent. Sa fondation, Tony Elumelu Foundation n’a pas manqué de faire la genèse de son initiative de concert avec son épouse. Il a rappelé comment ils ont engagé 100 millions de dollars pour aider à démocratiser la chance et à autonomiser plusieurs jeunes sur le continent. La Fondation Tony Elumelu accorde des subventions annuelles non remboursables d’un capital de départ de 5 000 dollars à des jeunes détenteurs de projets innovants. Ils sont aujourd’hui estimés à plus de 18 000 jeunes Africains bénéficiaires de ce programme.

Pour finir, Tony Elumelu a invité à donner de l’espoir à la jeunesse. Pour lui, « L’espoir est ce qui alimente les rêves de nos jeunes, ce qui enflamme la détermination de nos entrepreneurs et ce qui nous unit dans notre quête d’un avenir meilleur ». Il va exhorter les dirigeants africains à donner la priorité à leur jeunesse. « Les nations qui donnent la priorité à leurs jeunes vont loin. Ce n’est pas un hasard si l’Amérique qui a créé Harvard et Stanford a également produit Amazon, Microsoft et Google. Nous devons accorder la même attention à nos jeunes, à leur avenir et à leurs ambitions » a-t-il exhorté.

Dernières publications

ECOMOF 2024: UBA s’engage à stimuler l’expansion économique de l’Afrique 

ECOMOF 2024 : UBA S'ENGAGE A STIMULER L'EXPANSION ECONOMIQUE DE L'AFRIQUE PAR LE BIAIS DE...

23 Février 1455 – 23 février 2024 : Comment faire aimer les livres aux enfants (Reckya Madougou donne des astuces)

23 février 1455 - 23 février 2024, il y a 569 ans Johannes Gutenberg...

Séparation des pouvoirs et quête de majorité : Deux notions complémentaires en démocratie (Richard Boni Ouorou apporte la nuance)

Cher(e) ami(e)s Terrien,ne,s Il me paraît essentiel à la suite de ma vidéo explicative, de vous...

IHF Trophy 2024/Zone 3 : Le Bénin finit en bronze chez les U18 et 4e chez les U20

Les cadets du Bénin ont terminé à la troisième place de l’Ihf Challenge Trophy....

More like this

ECOMOF 2024: UBA s’engage à stimuler l’expansion économique de l’Afrique 

ECOMOF 2024 : UBA S'ENGAGE A STIMULER L'EXPANSION ECONOMIQUE DE L'AFRIQUE PAR LE BIAIS DE...

23 Février 1455 – 23 février 2024 : Comment faire aimer les livres aux enfants (Reckya Madougou donne des astuces)

23 février 1455 - 23 février 2024, il y a 569 ans Johannes Gutenberg...

Séparation des pouvoirs et quête de majorité : Deux notions complémentaires en démocratie (Richard Boni Ouorou apporte la nuance)

Cher(e) ami(e)s Terrien,ne,s Il me paraît essentiel à la suite de ma vidéo explicative, de vous...