AccueilBéninL'hirsutisme : Femme barbue et fière de l’être

L’hirsutisme : Femme barbue et fière de l’être

Publié le

spot_img

Comment se sentent-elles, femmes qu’elles sont mais ayant des barbes comme si elles étaient des hommes ? Reine Coffi épouse Sègla, spécialiste dans la fabrication des bracelets en perles précieuses, promotrice de la marque « Sijozo » et L H, se lâchent.

Décomplexées, elles ont montré leur intérêt pour le sujet. Reine  Coffi et L H sont toutes deux, des femmes rondes. L’une moins géante que l’autre. Les visages graves, elles n’entretiennent aucun lien de parenté mais, ont ceci en commun : les barbes au menton et même en dessous.

L’hirsutisme, ce phénomène hormonal que les médecins expliquent comme la résultante d’une production élevée de testostérone (hormone masculine) chez la femme, ne les a pas épargnées. Et, loin de se voir comme des âmes damnées, loin de souffrir d’être vues comme des enfants maudites ou sorcières, Reine et L H ont accepté leur réalité et l’assument pleinement.

 

Quand l’inconfort devient un confort

Elles ne passent pas inaperçues. Les femmes barbues accrochent bien souvent les regards et sont objet d’interrogations et de préjugés. Ceci, partout où on les rencontre. Le fait  étonne. Une femme, les barbes au menton, sur les maxillaires, c’est inédit ! peut-on s’exclamer. Ces regards interrogateurs que dans leur quotidien, Reine et L H doivent soutenir, parfois, indisposent. Ça donne envie ailleurs, de maudire la vie ; on se demande pourquoi moi au point d’alimenter de l’aigreur ; la sévérité.

Mais, Reine Coffi, notre promotrice des bracelets en perles précieuses a fait son choix. « Dans toutes les règles, il y a toujours des exceptions et j’en fais partie. Les gens me demandent même comment ça se fait que je sois aussi gentille », fait-elle savoir. « Aujourd’hui même, il y a un client qui m’a taquinée à cause de mes barbes », avoue L H. Si, de son côté, les gens la trouvent « un peu sévère », elle ne lie toutefois pas sa sévérité au fait qu’elle ait des barbes.

Aussi, au milieu d’autres femmes, Reine va par exemple confier qu’elle n’a jamais été complexée. « Jamais de complexe, au contraire, elles m’envient même. Je suis la star dans certains milieux », lâche la conceptrice de « Sijozo » psychologiquement forte. A l’entendre, à l’âge adulte, elle a cherché à comprendre la cause. « Oui, oui j’ai voulu comprendre. Le médecin m’a fait savoir que j’ai une hormone de plus qui est la testostérone. C’est ce qui se manifeste chez les femmes par les barbes », complète-t-elle.  Dans ma famille personne ne l’a. J’étais à une consultation entre temps chez une gynécologue et elle avait parlé d’un truc que normalement on voit chez les hommes et que j’ai et c’est d’ailleurs ça qui fait que j’ai des barbes. Je ne me rappelle plus du nom », partage de son côté L H. De l’une à l’autre, c’est Dieu qui crée et une fille barbue n’est pas différente des autres. « Je suis fière de porter des barbes », signifient-elles à tel point que, s’il devait arriver qu’elles donnent naissance à des filles barbues, « franchement, ça m’importe peu. Avec ou sans barbes, on s’en fout », manifeste L H

Amour, fécondité et mariage…

Les femmes barbues seraient infécondes. Pour certaines langues, la vie de couple ne leur sourit pas non plus. Des assertions que nos deux dames de par leurs expériences démontent. « Ça se dit. C’est peut-être vrai mais moi, Dieu m’a fait grâce, je suis très fertile. J’ai trois enfants. Je peux même être une mère porteuse de même, ça me fait 14 ans de mariage », partage Reine Sègla. Si, pour l’instant, L H n’est pas encore mère, elle affirme tout de même que c’est un faux problème. « L’homme a eu le temps de voir tes barbes avant même de commencer la relation avec toi jusqu’à t’épouser, et peut-être je dis bien peut-être, s’il arrivait que ce soit avéré, il n’y a que ce que tu confesses de ta bouche qui se réalise. Pour moi c’est juste un faux problème », soutient-elle.

En tout cas, l’époux de L H ne se plaint pas de ce qu’elle ait des barbes encore moins celui de Reine Coffi qui, lui, aurait même été séduit en premier lieu par ses barbes. Et s’il arrivait que les barbes soient de trop, les deux dames ont recours à l’épilation et le tour est joué.

Cyrience Fifonsi KOUGNANDE

Dernières publications

Parakou: Découverte de deux corps sans vie au quartier Wansirou

    Deux corps sans vie avec des blessures mortelles dans le bas-fonds qui traverse Orou-Guérérou....

Musique urbaine et protection de l’environnement : ‘’Les Voix du Monde’’, l’artistique au service du bien-être social

Le projet ‘’Les Voix du monde ‘’, prévu pour se dérouler au mois de...

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 28 FEVRIER 2024

Le Conseil des Ministres s'est réuni mercredi, le Mercredi 28 Février 2024, sous la...

Programme des classes sportives : Encadrants sportifs et professeurs d’EPS du département des Collines en formation

Démarrée samedi, 24 février 2024, à Savalou, la première phase de formation des encadrants...

More like this

Parakou: Découverte de deux corps sans vie au quartier Wansirou

    Deux corps sans vie avec des blessures mortelles dans le bas-fonds qui traverse Orou-Guérérou....

Musique urbaine et protection de l’environnement : ‘’Les Voix du Monde’’, l’artistique au service du bien-être social

Le projet ‘’Les Voix du monde ‘’, prévu pour se dérouler au mois de...

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 28 FEVRIER 2024

Le Conseil des Ministres s'est réuni mercredi, le Mercredi 28 Février 2024, sous la...