AccueilInternationalÉconomieLéonce Houngbadji à "Les Insights de l'Eco" : « La passion...

Léonce Houngbadji à « Les Insights de l’Eco » : « La passion et le besoin d’engagement pour l’Afrique sont à l’origine de la Semaine l’Afrique des Solutions »

Publié le

spot_img

Dans un entretien accordé au Business magazine digital « Les Insights de l’Eco », le président fondateur de la Semaine l’Afrique des Solutions (SAS), Léonce Houngbadji, a fait savoir que « la passion et le besoin d’engagement pour l’Afrique » sont à l’origine de ce grand événement mondial 100% solutions dédié au continent. Suivez l’intégralité de cette interview dans laquelle il a dressé le bilan de la SAS 2023 et dévoilé la vision et l’ambition de la SAS. Il en a profité pour annoncer les dates de la SAS 2024 : 20 au 21 septembre à Paris (France) et 17 au 19 octobre à Oujda (Maroc).

 

Conseiller en communication, journaliste, fondateur de la Semaine l’Afrique des Solutions…, c’est ainsi que vous êtes reconnu par les médias internationaux. Si vous deviez mettre de côté vos différentes casquettes professionnelles pour vous présenter, qui est Léonce Houngbadji ?

Journaliste, communicant et auteur de profession, je suis diplômé, entre autres, de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Paris (ESJ) et de l’Ecole Supérieure des Technologies Créatives (Doranco Paris). A mon actif, 23 ans d’expérience professionnelle, notamment dans la presse écrite. Ma biographie express se présente comme suit :

  • 2002 à ce jour : Directeur de publication – Notre Voix

–           Média d’information alternative, 100% solutions, constructive et participative : www.notrevoix.info

  • 2020 à ce jour : Rédacteur

– Tout Va Bien : Journal de solutions à Lyon : toutvabienlejournal.org

  • 2010 à 2017 : Rédacteur

– Année Francophone International (AFI) : Actualité francophone : www.agora-francophone.org

  • 2018 à ce jour : Auteur

–           Le casse du siècle : Amazon, mars 2018

–           Résistons : Saint-Honoré, novembre 2019

–           De Cotonou à Paris : Fauves, novembre 2021

–           La noblesse du lion : Fauves, juillet 2022

–       Le Bénin de demain : 60 solutions concrètes pour bâtir l’avenir : L’Harmattan, juin 2023

– L’Afrique des solutions : 100 initiatives innovantes et constructives qui ont un impact positif sur les grands enjeux africains : Fauves, octobre 2023

  • 2010 – 2021 : Conseiller en communication

–           Dr Thomas Boni Yayi (Ancien Président de la République du Bénin)

–           Général Sékouba Konaté (Ancien Président de la Guinée Conakry)

–           Lionel Zinsou (Ancien associé-gérant de Rothschild & Cie, ancien patron du fonds d’investissement PAI Partners, ancien Premier Ministre du Bénin et fondateur de la banque d’affaires Southbrige)

  • 2011 – 2015 : Attaché de Presse – Préfecture de Cotonou Bénin
  • 2015 – 2016 : Chef de la Cellule de communication – Ministère de l’Intérieur, de la

                          Sécurité Publique et des Cultes au Bénin

  • 2010 : Coordinateur – Départements de l’Atlantique et du Littoral de l’Union des Professionnels des Médias du Bénin (UPMB)
  • 2004 : Membre fondateur – Conseil National du Patronat de la presse et de l’Audiovisuel du Bénin (CNPA-Bénin)
  • Président de l’association Notre Voix
  • Président Fondateur de la Semaine l’Afrique des Solutions (SAS) à Paris
  • Membre actif de plusieurs associations professionnelles, humanitaires et caritatives, telle que Action Humanitaire Pour Tous (AHPT)
  • 2023 : Président de la Commission Communication de Cluster Digital Africa (CDA), etc.

 

Directeur de publication du média Notre Voix, si vous deviez présenter ce magazine aux personnes qui nous lisent, que diriez-vous ?

Notre Voix a été créé le 21 octobre 2002 (autorisation N°475/MISD/DC/SG/DAI/SCC). A la base, c’était un journal (quotidien) d’information générale disponible en versions papier et numérique. Mais depuis quelques années, il a changé de ligne éditoriale, devenant un média d’analyse et de diffusion de solutions à portée africaine et internationale, 100% constructif et participatif, basé en France (Paris), édité par l’association Notre Voix, déclarée auprès de la préfecture de police de Paris sous le numéro W751269033.

Pourquoi le journalisme de solutions ? La majorité des médias se limitent très souvent à l’énoncé des situations problématiques. Très peu de places sont consacrées aux solutions et initiatives constructives. Or le fait de largement aborder ces questions permettra d’éveiller davantage les consciences des citoyens pour leur donner envie d’agir, d’entreprendre et de s’engager. Dans nos quartiers, villages, municipalités et régions, il y a des initiatives citoyennes qui donnent des résultats probants, et font avancer le monde. Des gens créent, osent, innovent et agissent pour le bien-être commun. Ils sont porteurs de solutions efficaces contre des problèmes sociaux, énergétiques, économiques, sanitaires, éducatifs et environnementaux. Ils méritent l’attention des médias.  Le rôle des médias ne consiste pas uniquement à pointer du doigt les divers problèmes et leurs causes, mais également à contribuer à leur résolution, tout en maintenant un regard critique et objectif. Il est temps de favoriser un discours constructif sur les défis de notre siècle. D’où le choix du journalisme de solutions pour réinventer l’avenir ! Ce n’est pas une opération de communication, de propagande encore moins de promotion d’une quelconque idéologie. C’est le journalisme constructif.

Face aux défis du 21ème siècle, de plus en plus nombreux et complexes, une nouvelle méthode de diffusion de l’information s’impose. L’objectif  est d’apporter des réponses concrètes et concluantes aux problèmes sociaux, économiques et environnementaux. Il s’agit d’aller au-delà de l’information pour favoriser une dynamique constructive sur lesdits problèmes : diffuser des connaissances à impact positif et redonner confiance aux citoyens en renforçant leurs liens avec les médias.  Animé par des  professionnels, Notre Voix montre une orientation très claire en faveur du journalisme sérieux et honnête sur des initiatives positives et crédibles et donne une vision différente à travers des reportages, enquêtes, interviews, suivi de l’actualité, dossiers thématiques… exclusifs.

En cinq ans, vous avez publié sept ouvrages. Quelles sont les thématiques que vous abordez ?

Mes livres sont souvent engagés. Je dénonce et je propose. Mes deux derniers sont 100% solutions.

Vous êtes aussi le promoteur de la Semaine l’Afrique des Solutions (SAS). La première édition a eu lieu à Paris et à Port-Marly en octobre 2023.

 

De quoi s’agit-il ?

La Semaine l’Afrique des Solutions (SAS) est conçue, organisée et gérée par Notre Voix (www.notrevoix.info). Basée à Paris, en France, c’est une association à but non lucratif, non-partisane, apolitique et non confessionnelle, régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901. S’inscrivant dans le cadre de la promotion du journalisme de solutions en Afrique et dans le monde, elle met en lumière une diversité d’acteurs de solutions qui pensent et agissent pour améliorer nos vies, nos économies, notre santé et notre environnement. C’est le fruit d’un constat et d’une réflexion collective.

La plupart des rencontres continentales et internationales sur l’Afrique n’évoquent que des problèmes. Or, sur le continent, il n’y a pas que des problèmes. Il y a aussi des solutions innovantes, constructives et dynamiques. Elles contribuent à la création d’une société inspirante, solidaire et durable, et le font avancer. Des Africains, vivant en Afrique et dans le reste du monde, créent, osent, inventent, fabriquent, produisent, innovent, entreprennent dans divers domaines et agissent pour le bien commun. Ils sont porteurs de solutions efficaces contre des problèmes sociaux, économiques, environnementaux, sanitaires, éducatifs, culturels…, créant ainsi des emplois, des richesses, de la croissance, de la fraternité et de la solidarité : drones agricoles, applications sociales digitales, ordinateurs portables, téléphones portables, télémédecines, bornes médicales, objets connectés, super-applications, poubelles écologiques, maillots de bain éthiques et éco-responsables, serviettes hygiéniques réutilisables écologiques, vélos nautiques écologiques, panneaux solaires avec des matériaux recyclés, foyers améliorés écologiques pour les ménages, robots d’assistance, briques autobloquantes à base de déchets plastiques, casques de moto intelligents qui sauvent des vies, sacs à dos solaire, voitures à hydrogène, téléphone à commande vocale (Open G), robot médical… Mais ce réservoir extraordinaire d’initiatives, de projets, de créativité et d’innovation qu’est l’Afrique est totalement méconnu. Il est temps de les valoriser. D’où la SAS, qui est à sa deuxième édition.

La Semaine l’Afrique des Solutions (SAS) vise à célébrer la créativité et les solutions innovantes Made in Africa. Elle réunit les acteurs de solutions à divers niveaux autour d’initiatives concrètes (économiques, sociales, écologiques, éducatives, sanitaires…) et inspirantes, qui témoignent de la capacité créative de l’Afrique, et donnent envie d’agir au plus grand nombre par le levier de l’inspiration. Concrètement, il s’agit de :

  • révéler et valoriser les reportages et initiatives constructifs, mais aussi les rédactions, journalistes et entrepreneurs qui s’engagent, imaginent et mettent en place des solutions innovantes
  • amplifier les solutions innovantes et initiatives constructives qui ont un impact positif sur les grands enjeux africains et mondiaux
  • raconter l’Afrique autrement en faisant émerger de nouveaux récits positifs et inspirants
  • honorer les acteurs de solutions innovantes qui façonnent l’Afrique d’aujourd’hui et de demain
  • Promouvoir :

– le savoir-faire entrepreneurial africain et susciter des vocations : donner envie d’agir, de faire, de s’engager, d’entreprendre et de réussir au plus grand nombre

– une Afrique d’excellence, d’espoirs et de solutions

– la solidarité, la fraternité et les solutions qui accélèrent l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD)

– valoriser les médias et journalistes d’espoirs

  • faire :

– émerger des lignes éditoriales innovantes, promouvoir le journalisme de solutions et valoriser les solutions africaines accélérant la résolution de problèmes écologiques, économiques et sociaux

– progresser l’innovation et une presse de solutions en Afrique

– des médias et journalistes, des accélérateurs de solutions économiques, écologiques et sociales

– grandir les femmes et les hommes qui développent des solutions avec des résultats concrets et avérés

  • renforcer les capacités des rédactions, journalistes et entrepreneurs : Former une génération d’acteurs de solutions
  • fédérer les acteurs du changement et de solutions pour bâtir une Afrique puissante, créative, innovante et prospère
  • rêver l’Afrique de demain ensemble avec de nouvelles histoires pour recréer un idéal commun
  • créer du lien entre initiatives de terrain, médias et citoyens, pour accélérer la résolution des problèmes sociaux, économiques, écologiques, éducatifs, sanitaires
  • mettre à l’honneur les innovations et engagements en faveur du bien commun
  • diffuser des connaissances à impact positif et des initiatives concrètes et constructives auprès de millions de citoyens en Afrique et dans le monde

 

Qu’est-ce qu’on peut retenir de cette première édition ?

 

Les chiffres de la SAS 2023 sont impressionnants :

  • 05 formations : Journalisme de solutions, fondamentaux du journalisme, Entrepreneuriat innovant et social, Solutions juridiques et sociales, Education aux médias et à l’information
  • 15 conférences
  • 05 tables rondes
  • 15 exposants
  • 30 contrats professionnels signés
  • 04 jours de networking
  • 100 personnalités publiques africaines et internationales (acteurs du changement) mobilisés
  • 50 solutionneurs africains mobilisés
  • 55 solutions et initiatives innovantes africaines révélées et valorisées
  • 700 journalistes et médias mobilisés
  • 01 soirée de gala pour célébrer, promouvoir et faire progresser l’innovation et une presse de solutions en Afrique et dans la diaspora
  • 10 grandes récompenses
  • 200 personnalités élevées au rang d’Ambassadeurs Africains de Solutions
  • 21 émissions constructives, 100% solutions : radio, télé et web
  • 01 livre inspirant sur des initiatives innovantes, dynamiques, constructives et d’impact positif qui font bouger l’Afrique
  • 01 ciné-débat pour valoriser l’industrie cinématographique et audiovisuelle africaine
  • Plus de 2000 participants en présentiel et 1.000.000 touchés en ligne

Visiblement, c’est une grande ambition pour l’Afrique que vous portez!

Vous avez bien compris! La passion et le besoin d’engagement pour l’Afrique sont à l’origine de ce grand projet international. Je suis convaincu qu’ensemble, peu importe nos origines et notre rang social, nous sommes capables de bâtir l’Afrique de nos rêves, une Afrique créative, innovante, prospère, unie, solidaire, fraternelle, forte, libre, dynamique et juste. Et pour y arriver, il nous faut agir collectivement. Donnons-nous la main, unissons-nous ! Terre d’opportunités, d’espoirs et de solutions, l’Afrique mérite que ses fils et filles lui donnent tout. Elle mérite toutes nos forces. Ensemble, nous ferons de la SAS 2024, qui se déroulera du vendredi 20 au samedi 21 septembre 2024 à Paris (France) et du jeudi 17 au samedi 19 octobre 2024 à Oujda (Maroc), un grand événement fédérateur de toutes les énergies positives en faveur de notre cher et beau continent.

Notre ambition est grande. Nous voulons :

  • créer une web télévision, un magazine international et une web radio 100% solutions, une première mondiale
  • créer un centre de formation professionnelle pour les solutionneurs africains
  • créer et rendre opérationnel le 1er musée numérique mondial 100% solutions dédié à l’Afrique pour valoriser les solutions innovantes et initiatives constructives Made in Africa
  • créer le fonds de solidarité Africa Solutions
  • créer la première école pratique du journalisme de solutions en Afrique
  • financer les initiatives innovantes porteuses de solutions et d’espoirs en Afrique et dans la diaspora
  • publier chaque année des ouvrages inspirants 100% solutions pour donner envie d’agir au plus grand nombre
  • honorer ceux et celles qui font l’Afrique d’aujourd’hui et de demain, etc.

Propos recueillis par : « Les Insights de l’Eco »

Dernières publications

Parakou: Découverte de deux corps sans vie au quartier Wansirou

    Deux corps sans vie avec des blessures mortelles dans le bas-fonds qui traverse Orou-Guérérou....

Musique urbaine et protection de l’environnement : ‘’Les Voix du Monde’’, l’artistique au service du bien-être social

Le projet ‘’Les Voix du monde ‘’, prévu pour se dérouler au mois de...

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 28 FEVRIER 2024

Le Conseil des Ministres s'est réuni mercredi, le Mercredi 28 Février 2024, sous la...

Programme des classes sportives : Encadrants sportifs et professeurs d’EPS du département des Collines en formation

Démarrée samedi, 24 février 2024, à Savalou, la première phase de formation des encadrants...

More like this

Parakou: Découverte de deux corps sans vie au quartier Wansirou

    Deux corps sans vie avec des blessures mortelles dans le bas-fonds qui traverse Orou-Guérérou....

Musique urbaine et protection de l’environnement : ‘’Les Voix du Monde’’, l’artistique au service du bien-être social

Le projet ‘’Les Voix du monde ‘’, prévu pour se dérouler au mois de...

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 28 FEVRIER 2024

Le Conseil des Ministres s'est réuni mercredi, le Mercredi 28 Février 2024, sous la...