AccueilBéninSupposée révision de la Constitution : « L’opposition fait de l’amalgame...

Supposée révision de la Constitution : « L’opposition fait de l’amalgame », estime Eudoxie Dakpè

Publié le

spot_img

L’émission « À l’ombre du Grand Baobab » de la Radio Tokpa a reçu ce dimanche 21 janvier, Eudoxie Dakpè. Membre du bureau politique du parti Union progressiste le Renouveau (Up-R) et Conseillère technique à la décentralisation du Président de l’Assemblée nationale, il a été question pour l’invitée de Franck Agbégninou de faire le tour d’horizon de l’actualité socio-politique nationale.

Eudoxie Dakpè se prononce sur l’actualité socio-politique nationale. Et, c’est sur la 104.3 Fm que l’actrice politique s’est essayée à cet exercice. Sur la création du cadre de concertation des jeunes de la majorité présidentielle, l’idée, selon l’invitée, est partie des jeunes de l’Up-R de Cotonou et de tout le Bénin en général, de monter au créneau pour donner leur avis sur l’actualité politique. Cette initiative, d’après ses propos, a pour objectif de préserver les nombreux acquis qui sont déjà obtenus grâce à la dynamique du chef de l’Etat,  Patrice Talon.

Cadre purement informel, il n’était pas évident, dit-elle, qu’ils associent directement les autres partis politiques de la mouvance, même si certains amis des autres partis ont été en aparté invités. Comprenant leurs récriminations d’ailleurs, elle indique que le cadre n’est pas formel et dès que ça va se faire, tous les autres partis politiques de la mouvance seront regroupés au sein du creuset. « L’héritage laissé est solide. Même s’il (Patrice Talon) ne sera pas là, il doit accompagner la dynamique et il l’a dit.

C’est dans cette ambition que nous créons également un environnement favorable à la préservation de ses acquis. Je sais qu’il y a des insatisfactions dans le rang de la jeunesse. Il faut que ça se corrige et le chef de l’État s’y atèle. Seulement, nous devons comprendre que les promotions sous Patrice Talon ne constituent pas une part de gâteau que chacun prend mais s’obtiennent sur mérite », va-t-elle évoquer.

Sur le train de vie de la population, elle parle d’une amélioration constante et continue. Ceci, dit-elle, à travers le projet Arch, la restructuration du microcrédit avec des taux de recouvrement au-delà de la moyenne, les cantines scolaires, la rénovation et construction de centres de santé… « Tout ça impacte la vie de nos populations », martèle Eudoxie Dakpè. Tout en appelant à une synergie d’actions entre les Maires et les Secrétaires exécutifs pour la bonne marche de la décentralisation, l’invitée sans transition va reconnaître les mérites du gouvernement béninois quant à la résilience de son économie malgré, estime-t-elle, les chocs exogènes dont la guerre en Ukraine ou la fermeture des frontières. « Le gouvernement a pris des mesures qui permettent d’avoir des capacités de résilience inouïes. Nous sommes sur un pan qui doit nous rendre fier », reconnaît la Conseillère technique du chef du parlement.

En ce qui concerne l’amnistie demandée par l’opposition pour ses membres en prison ou en exil, Eudoxie Dakpè évoque que des proches du chef de l’État sont également en prison. Ainsi, il ne suffit pas, laisse-t-elle entendre,  de se cacher sous sa casquette politique pour échapper à la justice lorsqu’on a des comptes à lui rendre. « Mieux, au même moment, ils (opposition) refusent tout vote de lois. Ils sont minoritaires mais ne sont pas en posture de demandeurs. Cela ne s’explique pas », se désole-t-elle.

Quant à la révision de la Constitution agitée dans l’opinion, elle estime que les gens craignent une révision opportuniste. Mais qu’en 2019, la Constitution a été consolidée. Récemment, le porte-parole du gouvernement a, dit-elle, balayé également toute idée allant dans ce sens. « C’est totalement une fausse alerte toute idée de révision. Les opposants sont toujours dans la dynamique de manipuler l’opinion en parlant de troisième mandat. C’est un faux débat. Avec le bloc de constitutionnalité, des acquis sont là et corsés en 2019. C’est l’opposition qui fait de l’amalgame. L’opposition déplace le débat pour fixer l’attention sur elle. Le doute a plusieurs fois été levé », va-t-elle indiquer tout en demandant aux béninois d’accompagner le chef de l’État jusqu’à la fin de son mandat.

J.G

Dernières publications

Championnats du Monde d’athlétisme en salle «Glasgow 2024» : Noëlie Yarigo honore encore le Bénin

Noelie Yarigo est arrivée mardi dernier à Glasgow où elle va participer dès ce...

Éliminatoires CAN 2025: Maroc, leader du développement du football africain 

Le Maroc en tant que leader du développement du football africain : Les éliminatoires...

Promotion du Volontariat au Bénin : L’AnpE sensibilise les jeunes du Zou

L'Agence nationale pour l'Emploi (ANPE) a organisé hier, jeudi 29 février 2024, à Bohicon,...

Spécial Café Environnement : L’identification des nuages, la collecte et l’envoi de données GLOBE au menu

Café environnement, le programme le plus innovant d’éducation environnementale, porté par sa promotrice Inès...

More like this

Championnats du Monde d’athlétisme en salle «Glasgow 2024» : Noëlie Yarigo honore encore le Bénin

Noelie Yarigo est arrivée mardi dernier à Glasgow où elle va participer dès ce...

Éliminatoires CAN 2025: Maroc, leader du développement du football africain 

Le Maroc en tant que leader du développement du football africain : Les éliminatoires...

Promotion du Volontariat au Bénin : L’AnpE sensibilise les jeunes du Zou

L'Agence nationale pour l'Emploi (ANPE) a organisé hier, jeudi 29 février 2024, à Bohicon,...