AccueilBénin7ème congrès ordinaire du Parti Communiste du Bénin (PCB) : Sous...

7ème congrès ordinaire du Parti Communiste du Bénin (PCB) : Sous le sceau du sursaut patriotique pour étouffer l’impérialisme (De vraies batailles s’annoncent pour aligner le Bénin au rang du sahel

Publié le

spot_img

Les membres du parti communiste du Bénin (PCB) se sont réunis à la grande salle de la bourse du travail, jeudi 21 décembre 2023. L’objectif est de profiter de l’ouverture du 7ème congrès ordinaire du parti pour passer en revue la situation géopolitique mondiale et principalement celle du Bénin, afin de dégager les résolutions idoines pour un climat politique et stratégique apaisé. Les travaux ont démarré dans une ferveur et une ambiance faite de l’hymne du parti et un cri de ralliement en langue de Bio Guerra, un résistant et héros national. 

Ce 7ème congrès est d’emblée une invite patriotique pour la libération de l’Afrique et du Bénin de façon singulière. Une véritable fête populaire révolutionnaire, une fête de combat empreinte de solennité au cours de laquelle de fortes délégations venant d’un peu partout se sont fait représenter. Entre autres pays ayant honoré de leur présence la cérémonie : le Ghana, le Nigéria, le Niger, le Venezuela, le Cuba. Axées autour du thème : « Face au basculement de l’ordre mondial et au risque d’une troisième guerre mondiale, face à l’éclatement de la révolution patriotique anti-impérialiste au plan africain, face à la faillite du pouvoir pilleur, affamant, autocratique et anti-national de la rupture, œuvrer de toutes nos forces avec les patriotes à la victoire de l’anti-impérialiste et du patriotisme au Bénin, tremplin pour le socialisme en Afrique et dans le monde », ces assises comme il est de coutume au sein du parti communiste, ont vocation à sonner le glas de l’autocratie et de la dictature déguisées afin d’instaurer un climat politique où chaque citoyen est traité de manière égale. Prévues pour durer deux jours, c’est-à-dire les 21 et 22 décembre 2023, ces séances de travaux, selon les tenants, aboutiront à des résultats concluants. « Je tiens à faire observer que désormais, notre pays est la risée de tout le monde entier. Parce qu’abritant des bases militaires pour servir à aller contre des pays frères. Le pays de Béhanzin et de Bio Guerra va servir de base arrière aux envahisseurs entre temps combattus par ces vaillants héros dont je viens de citer les noms. La révolution qui bat son plein actuellement dans la sous-région va-t-elle épargner le Bénin ? Je crois que non. Parce que les trois éléments qui sont déclencheurs d’une révolution sont déjà là. Premièrement, il piétine le patriotisme béninois. Deuxièmement, il affame le peuple.

Et troisièmement, il détruit la démocratie et la liberté élémentaire. Donc ça c’est inacceptable et quelles que soient les gesticulations, il aura du mal à s’en sortir. Puisque dans nos programmes, nous avons toujours prôné l’homme, la patrie et la démocratie » fait savoir le premier secrétaire du parti congressiste, Philippe Noudjènoumin. Toute chose que Maître Bâ Parapé qui a conduit la délégation de l’Odhp, approuve en scandant à l’entame de ses propos « L’impérialisme à bas ! » avant d’ajouter « votre congrès intervient à un moment crucial de bouleversement géopolitique mondial en général et en Afrique en particulier, où les peuples d’Afrique, notamment, ceux du Mali, du Burkina, du Niger arrachent victorieusement leur indépendance véritable des griffes de l’impérialisme français, véritable poison de nos peuples et un frein à l’émancipation politique, économique et sociale de nos pays ». Candide Azanaï, le premier responsable du parti Restaurer l’Espoir, n’en dira pas moins en venant à ces assises à la tête d’une gigantesque délégation constituée de quarante personnes. Pour lui, c’est parce qu’il prend fait et cause pour le parti communiste du Bénin et à la lutte qu’il engage. « Le parti Restaurer l’Espoir salue votre détermination et votre engagement séculaire aux côtés des populations.

C’est le moment pour le parti Restaurer l’Espoir de vous féliciter pour avoir fait l’option du combat pour l’intérêt général et pour la patrie, même si nous ne partageons pas avec vous la même idéologie et la même doctrine politique. Pourquoi sommes-nous donc fiers d’être à vos côtés, surtout en ce moment solennel ? Notre présence ici est à la fois le signe et l’expression que comme nous au parti Restaurer l’Espoir, vous êtes restés debout, vous avez refusé d’adopter la posture horizontale, oblique ou à genou, une posture de l’irrésolution, de l’hypocrisie, du désespoir, devenu le lot de la compromission et des calcules opportunistes, le lot des traîtres et apatrides. Vous avez préféré l’honneur à l’indignité » laisse entendre le numéro 1 du parti Restaurer l’Espoir, Candide Azanaï. A ces sons de cloche se sont ajoutés d’autres similaires venant des autres partis socialistes. Ladite cérémonie, ponctuée de plusieurs intermèdes artistiques et culturelles, a enregistré par ailleurs la présence du parti Moelle Bénin de Jacques Ayadji, du parti Les Démocrates, de Célestine Zannou, de Thérèse Waounwa et bien d’autres personnalités politico administratives sauf les partis BR et UP qui sont les grands absents.

Teddy GANDIGBE

Dernières publications

ECOMOF 2024: UBA s’engage à stimuler l’expansion économique de l’Afrique 

ECOMOF 2024 : UBA S'ENGAGE A STIMULER L'EXPANSION ECONOMIQUE DE L'AFRIQUE PAR LE BIAIS DE...

23 Février 1455 – 23 février 2024 : Comment faire aimer les livres aux enfants (Reckya Madougou donne des astuces)

23 février 1455 - 23 février 2024, il y a 569 ans Johannes Gutenberg...

Séparation des pouvoirs et quête de majorité : Deux notions complémentaires en démocratie (Richard Boni Ouorou apporte la nuance)

Cher(e) ami(e)s Terrien,ne,s Il me paraît essentiel à la suite de ma vidéo explicative, de vous...

IHF Trophy 2024/Zone 3 : Le Bénin finit en bronze chez les U18 et 4e chez les U20

Les cadets du Bénin ont terminé à la troisième place de l’Ihf Challenge Trophy....

More like this

ECOMOF 2024: UBA s’engage à stimuler l’expansion économique de l’Afrique 

ECOMOF 2024 : UBA S'ENGAGE A STIMULER L'EXPANSION ECONOMIQUE DE L'AFRIQUE PAR LE BIAIS DE...

23 Février 1455 – 23 février 2024 : Comment faire aimer les livres aux enfants (Reckya Madougou donne des astuces)

23 février 1455 - 23 février 2024, il y a 569 ans Johannes Gutenberg...

Séparation des pouvoirs et quête de majorité : Deux notions complémentaires en démocratie (Richard Boni Ouorou apporte la nuance)

Cher(e) ami(e)s Terrien,ne,s Il me paraît essentiel à la suite de ma vidéo explicative, de vous...