AccueilBéninNoel Chadaré sur le reversement annuel de 3000 enseignants sur 30.000 :...

Noel Chadaré sur le reversement annuel de 3000 enseignants sur 30.000 : « C’est dérisoire, et la Cosi-Bénin invite le gouvernement à faire mieux »

Publié le

spot_img

Sur l’annonce faite par le gouvernement de Patrice Talon à l’Assemblée nationale de reverser 3000 enseignants ‘’Ame’’ chaque année sur 30000, qui ont passé le cap des 3 ans d’expérience, Noel Chadaré Secrétaire général de la Cosi-Bénin a martelé que c’est insignifiant et que le gouvernement doit mieux faire. Pour le syndicaliste, secrétaire général confédéral, si le gouvernement procède à ce reversement en masse de ces Aspirants au métier d’enseignant (Ame), « les avantages seront énormes pour le pays parce qu’ils seront totalement débarrassés des soucis générés par la précarité et seront dans les meilleures conditions pour donner le meilleur d’eux » et « C’est le système éducatif qui va gagner ». Lire le propos du Sg Chadaré au micro de la radio Capp Fm.

 

 « On apprécie qu’enfin les lignes ont bougé, le gouvernement a accédé à notre requête et a décidé de reverser les Acde. C’est un bon pas mais c’est un pas timide parce que ce qu’on est en train de proposer 3000 par an, ceux qui sont éligibles sont 30.000. Et donc si l’on doit faire 3000 par an, le dernier Ame c’est dans 10 ans qu’il va être reversé. Il va passer tout son temps dans cette situation. On n’avait pas dit qu’on allait s’en tenir à un nombre précis. C’était dit que ceux qui ont fait 03 ans, on considère peut-être que ces 03 ans c’est un peu une sorte de service militaire qui ne dit pas son nom parce qu’ils ne sont pas bien payés. On leur donne 11 mois de salaire, et ça c’est tout récent. Ils se sont sacrifiés, ils ont fait beaucoup d’heures ; ceux qui sont au primaire ont été utilisés aussi de la même manière. Donc tous ceux-là sont dans l’attente. La déception est énorme. On ne peut pas avoir une éducation de qualité, on ne peut pas avoir de très bons résultats dans l’enseignement primaire comme secondaire et même supérieur en voulant gérer l’école comme une épicerie. Le gouvernement est dans une situation d’épicier. Trop de calcul en brandissant la masse salariale. On connait l’argumentaire tout trouvé qui consiste à dire il faut respecter le ratio masse salariale et recette fiscale. L’éducation est un domaine de souveraineté. . 3000, ça va faire combien, prenant les 77 communes ? Si on prend le primaire, c’est 1500. Par commune, ça va faire combien ? Dans l’enseignement secondaire, ça sera encore avec les différentes matières. Combien par matière seront reversés ? C’est complètement insignifiant. C’est dérisoire, et la Cosi-Bénin invite le gouvernement à faire mieux ».

Transcription M.M

Dernières publications

Parakou: Découverte de deux corps sans vie au quartier Wansirou

    Deux corps sans vie avec des blessures mortelles dans le bas-fonds qui traverse Orou-Guérérou....

Musique urbaine et protection de l’environnement : ‘’Les Voix du Monde’’, l’artistique au service du bien-être social

Le projet ‘’Les Voix du monde ‘’, prévu pour se dérouler au mois de...

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 28 FEVRIER 2024

Le Conseil des Ministres s'est réuni mercredi, le Mercredi 28 Février 2024, sous la...

Programme des classes sportives : Encadrants sportifs et professeurs d’EPS du département des Collines en formation

Démarrée samedi, 24 février 2024, à Savalou, la première phase de formation des encadrants...

More like this

Parakou: Découverte de deux corps sans vie au quartier Wansirou

    Deux corps sans vie avec des blessures mortelles dans le bas-fonds qui traverse Orou-Guérérou....

Musique urbaine et protection de l’environnement : ‘’Les Voix du Monde’’, l’artistique au service du bien-être social

Le projet ‘’Les Voix du monde ‘’, prévu pour se dérouler au mois de...

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 28 FEVRIER 2024

Le Conseil des Ministres s'est réuni mercredi, le Mercredi 28 Février 2024, sous la...