AccueilInternationalGuerre Israël-Hamas : Gaza, cimetière des journalistes

Guerre Israël-Hamas : Gaza, cimetière des journalistes

Publié le

spot_img

 

Reporters sans frontières (Rsf) alerte sur la situation des journalistes à Gaza. Dans un communiqué rendu public, Rsf déplore une éradication du journalisme à Gaza pour les attaques d’Israël. Alors que 48 journalistes ont été tués depuis le début de la guerre, 10 journalistes ont été tués en trois jours précisément entre le 18 et le 20 novembre 2023.

 

“Avec une dizaine de journalistes tués à Gaza en 72h, portant à 48 le nombre total de reporters décédés, la situation est catastrophique pour les journalistes palestiniens enfermés dans l’enclave. Au regard du refus d’Israël de prendre en compte les appels à la protection des journalistes sur place, Reporters sans frontières (RSF) alerte sur une éradication du journalisme à Gaza. C’est le week-end le plus meurtrier pour les professionnels de l’information depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas le 7 octobre. En trois jours seulement, du 18 au 20 novembre, dix journalistes palestiniens ont péri à Gaza – dont au moins trois dans le cadre de leurs fonctions. Cela porte à 48 le nombre total de journalistes tués par des frappes israéliennes à Gaza – dont 11 en raison de leur mission d’informer le monde de l’actualité –, selon les informations recueillies à ce jour par RSF“ rapporte Reporters sans frontières.

“Les forces israéliennes ont tué près de 50 journalistes en 45 jours à Gaza, dont 11 dans le cadre de leurs fonctions : l’un des bilans les plus meurtriers de ce siècle. Les journalistes internationaux ont interdiction d’y entrer. Les reporters sur place n’ont pas de refuge sûr et n’ont aucun moyen de sortir de l’enclave. Ils sont tués les uns après les autres. Depuis le 7 octobre, le territoire palestinien subit ainsi une véritable éradication du journalisme. Nous exhortons la communauté internationale à intervenir pour protéger les journalistes sur place, à ouvrir la porte de Rafah, et à permettre aux reporters internationaux d’y entrer“ a lancé  Jonathan Dagher, Responsable du bureau Moyen-Orient de Reporters sans frontières.

 

Des crimes contre des journalistes…

“Parmi les dix journalistes tués entre le 18 et le 20 novembre, au moins trois d’entre eux l’ont été dans le cadre de leurs fonctions ou en raison d’elles. Le 18 novembre, le directeur de l’agence de presse palestinienne en ligne Quds News, Hassouna Sleem, et le photojournaliste indépendant Sary Mansour ont été tués lors d’un assaut israélien contre le camp de réfugiés de Bureij, dans le centre de la bande de Gaza. Selon les informations de RSF, les deux reporters avaient reçu une menace de mort en ligne, 24 heures auparavant, pour des motifs liés à leur métier.

Le lendemain, le matin du 19 novembre, alors qu’il tentait d’évacuer la ville de Gaza City, depuis le quartier de Zeitoun, le journaliste Bilal Jadallah a été tué par une frappe israélienne qui a touché directement sa voiture. Il était une figure de la presse palestinienne et occupait notamment les fonctions de président du conseil d’administration de Press House-Palestine, organisation qui soutient les médias et les journalistes indépendants à Gaza….Le drame de ces derniers jours porte à 48 le nombre de journalistes tués depuis le 7 octobre à Gaza, dont 11, à ce jour, dans l’exercice de leurs fonctions selon les informations de RSF.

Si la plupart de ces crimes ont été commis dans le nord de Gaza, où les forces israéliennes ont concentré leurs attaques, au moins cinq journalistes ont été tués dans le sud de l’enclave, notamment dans les villes de Rafah et de Khan Younès, où une grande partie de la population du territoire s’est réfugiée. La majorité des journalistes ont été tués avec des membres de leur famille lors de frappes qui ont touché leurs domiciles“ rapporte Reporters sans frontières.

 

A.B

 

Dernières publications

Parakou: Découverte de deux corps sans vie au quartier Wansirou

    Deux corps sans vie avec des blessures mortelles dans le bas-fonds qui traverse Orou-Guérérou....

Musique urbaine et protection de l’environnement : ‘’Les Voix du Monde’’, l’artistique au service du bien-être social

Le projet ‘’Les Voix du monde ‘’, prévu pour se dérouler au mois de...

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 28 FEVRIER 2024

Le Conseil des Ministres s'est réuni mercredi, le Mercredi 28 Février 2024, sous la...

Programme des classes sportives : Encadrants sportifs et professeurs d’EPS du département des Collines en formation

Démarrée samedi, 24 février 2024, à Savalou, la première phase de formation des encadrants...

More like this

Parakou: Découverte de deux corps sans vie au quartier Wansirou

    Deux corps sans vie avec des blessures mortelles dans le bas-fonds qui traverse Orou-Guérérou....

Musique urbaine et protection de l’environnement : ‘’Les Voix du Monde’’, l’artistique au service du bien-être social

Le projet ‘’Les Voix du monde ‘’, prévu pour se dérouler au mois de...

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 28 FEVRIER 2024

Le Conseil des Ministres s'est réuni mercredi, le Mercredi 28 Février 2024, sous la...