AccueilBéninForum de l’eau et de l’environnement d’Aného : Des solutions promues...

Forum de l’eau et de l’environnement d’Aného : Des solutions promues pour améliorer le service public de l’eau et de l’assainissement

Publié le

spot_img

La ville historique d’Aného au Togo accueille du 4 au 6 décembre 2023, le Forum de l’Eau et de l’Environnement du Mono (FEEM) qui réunit les acteurs provenant des collectivités territoriales, institutions publiques, universités et laboratoires de recherche, la société civile ainsi que le secteur privé. Co-organisé par la commune d’Aného, l’ONG SEVES et la coalition des OSC du secteur de l’eau du Togo (CCEABT), le forum ambitionne de déboucher sur des solutions concrètes permettant d’améliorer le service public de l’eau et l’accès des populations aux services d’assainissement afin de favoriser l’atteinte des ODD.

 

Capitaliser et partager les bonnes pratiques et les solutions pour accélérer la marche vers les ODD. C’est l’enjeu de ce forum qui se tient dans une ville d’Aného en proie à la problématique de l’accès à l’eau potable aux populations. Avec ce forum, les représentants des communes togolaises et camerounaises, les institutions publiques, les Partenaires techniques et financiers, (AESN, SEDIF, SYCTOM), les ONG et réseaux d’ONG (CCEABT, pS-Eau, Coalition Eau, SEVES, Gret, PADIE, Initiatives Développement, Experts Solidaires) qui se retrouvent pour trois jours de travaux, entendent tirer de leurs expériences vécues, des solutions qui font école afin de les mettre à l’échelle au profit des collectivités locales et des pays.

A l’ouverture de cet important événement, le maire de la commune des Lacs 1 d’Aného, Me Alexis AQUEREBURU, s’est réjoui d’accueillir le forum sur son territoire. Indiquant que le forum se tient deux semaines après un festival culturel et scientifique qui a drainé des milliers de personnes, il a signalé que le forum constitue la suite logique pour cette ville de rencontres. Car, soutient-il, il permet de réfléchir sur l’eau, un besoin vital de l’homme mais qui sert aussi de trait d’union entre les peuples.

Maire d’une ville entourée d’eau mais dont les habitants manquent encore d’eau potable, il a souligné toute l’importance que ce forum représente et revêt pour lui et ses administrés. « Aného se veut un laboratoire et un lieu de réflexion dont les solutions serviront à tous », a martelé le maire avant de lever un coin de voile sur les principaux objectifs. Au cours des travaux, les participants échangeront autour de « l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) en matière de services essentiels, de préservation de l’environnement et de la ressource en eau au défi de la gestion locale ».

Ainsi, les différents acteurs venus partager leurs expériences, réfléchiront à travers plusieurs sessions thématiques, sur les stratégies et moyens d’accélérer l’accès aux populations et rendre plus performante et efficace, la gestion du service public de l’eau, la gestion des déchets, des boues de vidange, la gestion intégrée de la ressource en eau (GIRE)…

Enfin, il a souligné que le forum offre un cadre de partage de contributions d’élus locaux, d’opérateurs de services, d’Organisations de la société civile, d’institutions nationales et déconcentrées, de coopérations décentralisées, de réseaux d’acteurs et de partenaires techniques et financiers, dont certains financent et développent des projets dans le secteur de l’eau et de l’assainissement depuis plus de 10 ans au Togo.

Pour le président du Conseil d’Administration du Conseil de Concertation de l’Eau et l’Assainissement de Base du Togo (CCABT), Emile Atigaku, le forum vient une fois encore, montrer l’importance de la décentralisation en mettant en première ligne, les Collectivités locales dans la recherche de solutions pour améliorer l’accès et la qualité du service. Pour les OSC, soutient-il, les communes ne doivent pas se contenter de suivre simplement l’Etat central mais, elles doivent avoir « leur mot à dire » dans la gestion du service public de l’eau avant de soutenir le renforcement de la participation citoyenne.

En ouvrant officiellement le forum, le préfet des communes des Lacs, Norbert TETEVI-BENISSAN, a salué l’évènement de ce forum autour de l’enjeu de l’eau, base de toutes les vies. Avec l’importance qu’elle prend aujourd’hui, il urge de développer des solutions idoines pour répondre durablement à la problématique de sa gestion pour le bien-être des populations.

Le forum se poursuit avec des sessions parallèles et des sachants dont les réflexions permettront d’améliorer l’action publique de l’eau au niveau national et locale.

 

Alain TOSSOUNON depuis Anèho (Coll.)

 

Dernières publications

Championnats du Monde d’athlétisme en salle «Glasgow 2024» : Noëlie Yarigo honore encore le Bénin

Noelie Yarigo est arrivée mardi dernier à Glasgow où elle va participer dès ce...

Éliminatoires CAN 2025: Maroc, leader du développement du football africain 

Le Maroc en tant que leader du développement du football africain : Les éliminatoires...

Promotion du Volontariat au Bénin : L’AnpE sensibilise les jeunes du Zou

L'Agence nationale pour l'Emploi (ANPE) a organisé hier, jeudi 29 février 2024, à Bohicon,...

Spécial Café Environnement : L’identification des nuages, la collecte et l’envoi de données GLOBE au menu

Café environnement, le programme le plus innovant d’éducation environnementale, porté par sa promotrice Inès...

More like this

Championnats du Monde d’athlétisme en salle «Glasgow 2024» : Noëlie Yarigo honore encore le Bénin

Noelie Yarigo est arrivée mardi dernier à Glasgow où elle va participer dès ce...

Éliminatoires CAN 2025: Maroc, leader du développement du football africain 

Le Maroc en tant que leader du développement du football africain : Les éliminatoires...

Promotion du Volontariat au Bénin : L’AnpE sensibilise les jeunes du Zou

L'Agence nationale pour l'Emploi (ANPE) a organisé hier, jeudi 29 février 2024, à Bohicon,...