AccueilBéninMises en veilleuse du fait du Covid-19: L'association béninoise du Droit...

Mises en veilleuse du fait du Covid-19: L’association béninoise du Droit Maritime et des transports relance ses activités

Publié le

spot_img

L’Association béninoise du droit maritime et des transports (Abdmt), a procédé à la relance de ses activités. C’était au détour d’un afterwork tenu jeudi 30 novembre 2023 dans la salle polyvalente de la Chambre de Commerce et d’industrie du Bénin (Ccib). Ce fut également l’occasion pour l’association, d’accueillir de nouveaux membres.

 

Mise sur les fonts baptismaux en 2013 et officiellement reconnue auprès des services du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique en 2014, les activités de l’Association Béninoise du Droit Maritime et des transports (Abdmt), ont connu un ralentissement depuis l’avènement du Covid-19. Dans une nouvelle dynamique, ces activités reprennent de plus belle, en vue d’accompagner les progrès économiques et technologiques du secteur maritime et des transports au Bénin d’un cadre juridique adapté. Les échanges se sont déroulés autour du thème : « L’apport du droit maritime et de la mer au développement de l’économie bleue durable : Quel rôle pour les associations nationales de droit maritime ? »

Pour le président Ernest Tindo, la relance des activités de l’Abdmt se tient dans un contexte de la recherche au niveau mondial de la durabilité des activités maritimes et côtières y compris la lutte contre la pollution plastique des océans, la lutte contre la piraterie maritime et le brigandage en mer, la protection de la biodiversité des milieux aquatiques et en Haute Mer. La Convention (Bbnj) pour la protection de la Haute Mer est actuellement sur la table pour les ratifications tandis que d’autres instruments juridiques comme celui contre les pollutions plastiques se préparent. La pêche illégale, non déclarée et non règlementée dite pêche INN fait ravage en Afrique et la question de la décarbonisation du transport maritime est au cœur des débats, a-t-il précisé. À en croire Ernest Tindo, le cadre juridique et réglementaire est donc déterminant pour l’atteinte des objectifs et l’Abdmt.

La relance des activités de l’Abdmt a connu la participation en présentiel, comme par visioconférence, de plusieurs experts et praticiens du droit maritime du Bénin et de la France. À sa prise de parole par visioconférence, le Président de l’Association française de droit maritime (Afdm) et Président de la Chambre arbitrale maritime de Paris, le professeur Philippe Delebecque a salué l’engagement de l’Abdmt et de son Président pour l’économie bleue durable et a rappelé l’intérêt fondamental qui devrait être porté au cadre normatif de l’ensemble des activités liées à la mer.

Il a prodigué de sages conseils à l’équipe de l’Abdmt et a réaffirmé son engagement sans faille pour bâtir une coopération dynamique entre l’Abdmt et l’Afdm. Le président de l’Afdm a souhaité l’internationalisation des activités de l’association par son entrée au Comité Maritime International (Cmi), organe consultatif auprès de l’Organisation maritime internationale (Omi). Quant au Directeur de centre de droit maritime et océanique de Nantes, le Professeur Martin NDENDE, il a martelé depuis Nantes où il intervenait par visioconférence, son engagement à soutenir toutes les résolutions issues de la concertation des acteurs du droit maritime et des transports du BENIN.

A sa suite, le Capitaine de vaisseau Fernand Maxime Ahoyo, préfet maritime du BENIN, a souligné dans son allocution l’importance du droit maritime dans le développement de l’économie maritime et surtout la sûreté et sécurité maritime ainsi que la protection de l’écosystème marin avant de rassurer l’équipe de l’ABDMT d’une bonne coopération avec la Préfecture maritime du Bénin. Par ailleurs, Donald Atrevy et Hermine Yamadjoko, tous membres du bureau de l’association ont successivement présenté des communications sur les textes régissant l’Abdmt ainsi que l’agenda de relance décliné en Plan de Travail Annuel pour l’année 2024.

Un partenariat est noué entre la revue spécialisée en économie bleue « Blue Eco Africa » et la « Gazette », revue officielle de la Chambre Arbitrale Maritime.

 

M.M

Dernières publications

Parakou: Découverte de deux corps sans vie au quartier Wansirou

    Deux corps sans vie avec des blessures mortelles dans le bas-fonds qui traverse Orou-Guérérou....

Musique urbaine et protection de l’environnement : ‘’Les Voix du Monde’’, l’artistique au service du bien-être social

Le projet ‘’Les Voix du monde ‘’, prévu pour se dérouler au mois de...

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 28 FEVRIER 2024

Le Conseil des Ministres s'est réuni mercredi, le Mercredi 28 Février 2024, sous la...

Programme des classes sportives : Encadrants sportifs et professeurs d’EPS du département des Collines en formation

Démarrée samedi, 24 février 2024, à Savalou, la première phase de formation des encadrants...

More like this

Parakou: Découverte de deux corps sans vie au quartier Wansirou

    Deux corps sans vie avec des blessures mortelles dans le bas-fonds qui traverse Orou-Guérérou....

Musique urbaine et protection de l’environnement : ‘’Les Voix du Monde’’, l’artistique au service du bien-être social

Le projet ‘’Les Voix du monde ‘’, prévu pour se dérouler au mois de...

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 28 FEVRIER 2024

Le Conseil des Ministres s'est réuni mercredi, le Mercredi 28 Février 2024, sous la...