AccueilBéninSociétéProjet de loi de finances, gestion 2024: Appréciation et plaidoyer de...

Projet de loi de finances, gestion 2024: Appréciation et plaidoyer de la Société civile

Publié le

spot_img

Sociale Watch Bénin (SWB), avec la contribution d’autres organisations non gouvernementales, représentant les Organisations de la Société Civile (OSC), ont apporté hier, mardi 14 novembre 2023, à la Représentation nationale leur appréciation faite sur le Projet de loi des Finances exercice 2024. Un plaidoyer a été fait afin que ce PLF 2024 puisse prendre en compte leurs doléances.

 

Le chef de la délégation Jean-Pierre Dégué, s’inscrivant dans la dynamique du PAG 2021-2026, du Plan National de Développement (PND 2018-2025) et de l’Agenda 2030 trouve que le Projet de Loi des Finances  2024 vise à accélérer la transformation structurelle de l’économie et s’attaquer concomitamment à la pauvreté économique et sociale dans un contexte où l’Indice de développement Humain (IDH) du Bénin se situe à 0.525 sur 1 contre une moyenne mondiale de 0,7. Ce qui place le pays à la 166 ème position sur 189 pays et territoires. Il doit donc être en cohérence avec les engagements en faveur du social annoncé pour le quinquennat 2021-2026 faisant espérer un mieux-être pour les populations sur les plans de la santé, de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement, de l’éducation et de la protection sociale, la correction des inégalités et une avancée dans l’atteinte des indicateurs et cibles définis et /ou priorisés par le Bénin. Le projet de loi de finances pour la gestion 2024 s’équilibre en ressources et en charges à la somme de 3 199,274 milliards de FCFA contre 3 033,337 milliards de FCFA prévus en loi de finances initiale pour la gestion 2023. Elles connaissent une hausse de 165,937 milliards de FCFA par rapport au montant de l’année 2023. Avec un déficit budgétaire de 475,700 milliards de FCFA, correspondant à 3,7% du PIB.

Pour l’année 2024, le total des dépenses prévues dans le projet de budget de l’Etat s’élève à 2 551,700 milliards de FCFA, dont 963,400 milliards de FCFA pour les dépenses d’investissement contre respectivement 2 346,400 milliards et 959,750 milliards de FCFA pour la loi de finances initiale 2023.

Les ressources à transférer aux Communes par le canal de Fonds d’Appui au Développement des Communes (FADeC) en 2024 sont estimées à un montant global de 53,748 milliards de FCFA contre 71,610 milliards de FCFA en 2023, soit un taux 24,94% de baisse.

Ainsi donc,  » le volet social du budget de l’Etat est renforcé avec l’inscription de nouvelles initiatives sociales et le renforcement des allocations budgétaires au profit de programmes existants. Globalement, les actions de l’Etat qui portent les dépenses à sensibilité sociale cumulent à elles seules 1 018 800 milliards de FCFA, correspondant à 41,96% du budget général. En analysant les mesures fiscales et non fiscales pour la Gestion 2024, malgré les chocs endogènes et exogènes, le gouvernement envisage un accroissement du Produit Intérieur Brut de 6,5% contre 6,1% attendu en 2023. Les recettes budgétaires prévisionnelles pour l’année 2024 s’élèvent à 2 076 milliards contre 1 800 milliards et 1 544,477 milliards respectivement prévus en 2023 et 2022.

Après avoir donné son appréciation sur les mesures fiscales reconduites et celles nouvelles qui sont au nombre de 21 en totalité, le chef de la délégation a levé un coin de voile sur le plaidoyer de la Société Civile : On note en premier celui concernant le budget de l’alphabétisation. Les OSC proposent d’augmenter à 1,5% le budget du secteur de l’éducation alloué du sous-secteur de l’alphabétisation et accélérer le processus d’élaboration d’une stratégie de développement de l’enseignement lettré. Le second est porté sur les Chantiers inachevés et abandonnés. Les OSC proposent de mettre en place des procédures judiciaires devant aboutir à une main levée pour la poursuite et l’achèvement des travaux sous administration de l’Etat. En trois, la Société Civile demande la Systématisation de l’accès à l’eau potable dans toutes les écoles à cantine scolaire sur l’ensemble du territoire national et rendre effective la réhabilitation et la maintenance des Pompes à Motricité Humaine (PMH) ainsi que les Adductions d’Eau Villageoises (AEV) en panne.

Elle souhaite la réhabilitation des latrines défectueuses dans les écoles et surtout doter les écoles en latrines adaptées aux besoins spécifiques des filles, des adolescents et enfants, surtout ceux portant un handicap.

Améliorer l’allocation de ressources au projet d’investissement public de lutte contre les Maladies Non Transmissibles (MNT), renforcer d’urgence les infrastructures sanitaires et assurer sur ressources nationales, la prise en charge progressive des besoins en vaccination en vue de continuer à rendre certains vaccins essentiels gratuits pour les femmes et les enfants.

Au regard des ambitions du gouvernement de continuer à révéler le Bénin avec les grands chantiers en cours de réalisation et le renforcement des mesures sociales, la société civile s’engage à poursuivre sa mission de veille citoyenne en vue du développement humain, économique et social du Bénin.  Elle invite, par la même occasion, les différentes institutions de la République en charge de l’adoption, de l’exécution et du contrôle du budget à poursuivre également les leurs au travers de leurs prérogatives en collaboration avec toutes les parties prenantes.

Kola PAQUI

Dernières publications

Championnats du Monde d’athlétisme en salle «Glasgow 2024» : Noëlie Yarigo honore encore le Bénin

Noelie Yarigo est arrivée mardi dernier à Glasgow où elle va participer dès ce...

Éliminatoires CAN 2025: Maroc, leader du développement du football africain 

Le Maroc en tant que leader du développement du football africain : Les éliminatoires...

Promotion du Volontariat au Bénin : L’AnpE sensibilise les jeunes du Zou

L'Agence nationale pour l'Emploi (ANPE) a organisé hier, jeudi 29 février 2024, à Bohicon,...

Spécial Café Environnement : L’identification des nuages, la collecte et l’envoi de données GLOBE au menu

Café environnement, le programme le plus innovant d’éducation environnementale, porté par sa promotrice Inès...

More like this

Championnats du Monde d’athlétisme en salle «Glasgow 2024» : Noëlie Yarigo honore encore le Bénin

Noelie Yarigo est arrivée mardi dernier à Glasgow où elle va participer dès ce...

Éliminatoires CAN 2025: Maroc, leader du développement du football africain 

Le Maroc en tant que leader du développement du football africain : Les éliminatoires...

Promotion du Volontariat au Bénin : L’AnpE sensibilise les jeunes du Zou

L'Agence nationale pour l'Emploi (ANPE) a organisé hier, jeudi 29 février 2024, à Bohicon,...