AccueilNationalAnnée académique 2023-2024: Risques de perturbations de la rentrée

Année académique 2023-2024: Risques de perturbations de la rentrée

Publié le

spot_img

La situation des enseignants préoccupe les responsables de la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin) en cette veille de la rentrée scolaire 2023-2024.  Dans un entretien accordé au quotidien ”Le Matinal”, le Secrétaire général de ladite Confédération, Noël Chadaré a plaidé pour le paiement en intégralité des primes aux enseignants, mais également l’accélération du processus de reversement des Aspirants au métier d’enseignant (Ame) en Agents contractuels de droit public de l’Etat (Acdpe).

 

Le saucissonnage de certaines primes de rentrée annoncé par le ministre des Enseignements maternel et primaire, n’est pas du goût du Secrétaire général de la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin). Noël Chadaré fustige le fait et rappelle le gouvernement à l’ordre.  « Nous avons des informations de source digne de foi. Le ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou a également opiné sur ce sujet sur les réseaux sociaux. Il a notamment dit que certaines primes vont être payées dans leur entièreté et d’autres vont être saucissonnées », a-t-il confié. Le Sg/Cosi Bénin appelle les enseignants à la mobilisation au cas où cette mesure venait à être mise en exécution : « Si le gouvernement procède autrement, la balle est dans le camp des enseignants qui doivent se mobiliser pour dire non. Nous ne pouvons pas rester tranquilles sous un arbre où nous allons recevoir des fientes. Il faut bouger et les enseignants doivent se mobiliser. La balle est dans leur camp si le gouvernement ne fait pas ce qu’il doit faire », a-t-il lancé.

Noël Chadaré a saisi l’opportunité pour aborder la question du reversement des Aspirants au métier d’enseignant (Ame) en Agents contractuels de droit public de l’Etat (Acdpe).  En effet, selon les prescriptions du gouvernement, les Ame ayant passé 3 ans de service sur le terrain, devraient subir un test courant le mois d’août en vue de leur reversement. Le Sg dénonce cependant une lenteur dans le processus :  «Nous avons simplement constaté qu’il y a un retard, qu’il y a une lenteur dans le démarrage du processus de reversement des Ame en Agents contractuels de droit public d’État (Acdpe). Il s’agit des Ame qui ont fait 3 ans comme on a convenu», a déploré Noël Chadaré. N’est-ce pas les signes d’une rentrée perturbée qui s’annonce si le gouvernement n’agit pas au plus tôt ?

 

Th. A.  

Dernières publications

Yatenga : Au moins 170 corps retrouvés sans vie

"COMMUNIQUE DU PROCUREUR DU FASO, PRES LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE OUAHIGOUYA Le Dimanche...

Championnats du Monde d’athlétisme en salle «Glasgow 2024» : Noëlie Yarigo honore encore le Bénin

Noelie Yarigo est arrivée mardi dernier à Glasgow où elle va participer dès ce...

Éliminatoires CAN 2025: Maroc, leader du développement du football africain 

Le Maroc en tant que leader du développement du football africain : Les éliminatoires...

Promotion du Volontariat au Bénin : L’AnpE sensibilise les jeunes du Zou

L'Agence nationale pour l'Emploi (ANPE) a organisé hier, jeudi 29 février 2024, à Bohicon,...

More like this

Yatenga : Au moins 170 corps retrouvés sans vie

"COMMUNIQUE DU PROCUREUR DU FASO, PRES LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE OUAHIGOUYA Le Dimanche...

Championnats du Monde d’athlétisme en salle «Glasgow 2024» : Noëlie Yarigo honore encore le Bénin

Noelie Yarigo est arrivée mardi dernier à Glasgow où elle va participer dès ce...

Éliminatoires CAN 2025: Maroc, leader du développement du football africain 

Le Maroc en tant que leader du développement du football africain : Les éliminatoires...