TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

Lilia Houessou sur ‘’Président d’un jour’’ : «La commercialisation de l’essence frelatée ne peut pas être interdite»

Lilia-Houessou

20 minutes d’horloge debout sous le hangar de sa mère vendeuse de bouillie ‘’Aklui’’.20 minutes bien suffisantes au vu de la moisson, pour que votre quotidien vous fasse découvrir, une nouvelle voix. Elle, c’est celle d’une jeune fée : Lilia Houessou. Elle passe au peigne fin, l’actualité sociopolitique nationale. Merci d’honorer le rendez-vous du verbatim…

Matin Libre : Madame la présidente, merci de vous présenter davantage à nos lecteurs

La présidente Lilia Houessou : Moi, c’est Houessou Lilia. J’ai 16 ans. Je suis au complexe scolaire la Refondation, je fais la 1ère B. Papa, il est électricien bâtiment et maman est vendeuse de bouillie appelée ‘’aklui’’. J’ai deux sœurs et deux frères, donc je suis la benjamine.Comme loisirs dans la vie, j’aime la danse et les chansons, souvent les musiques modernes.J’aime manger la pâte avec la sauce plus crincrin.

Quelle appréciation faites-vous madame la présidente de la grève qui a secoué le secteur de l’éducation il y a peu ?

Moi, je n’ai pas d’appréciation pour ce temps de grève, parce que ça a pénalisé plusieurs élèves et beaucoup d’élèves se sont retrouvées avec des grossesses à la fin de cette année. Parce qu’il y a beaucoup d’élèves qui demandent la permission à la maison pour aller à l’école or, c’est pour se promener chez les petits garçons du quartier.Pour ne plus assister à ces trucs, je vais faire de mon mieux pour pouvoir assouvir aux besoins des syndicats. Si, au moins, ils ont besoin de 100% de leur salaire, même si c’est 75% je trouve, je peux leur payer pour reprendre leur travail, afin que les élèves aillent au cours. Sur les résultats de fin d’année, beaucoup d’élèves, s’ils ne prennent pas conscience de leurs difficultés parce qu’ils ont déjà raté leur niveau dans le cours, d’autres se sont retrouvées à la fin avec des grossesses et comme ça, elles, ils, ne peuvent plus suivre les cours. Donc, pour les résultats de fin d’année, ce sont seulement ceux qui ont pris conscience de leur avenir qui auront la réussite.

De la grève à la grossesse ! N’y a-t-il pas un problème de conscience ?

Oui oui, il y a un problème de conscience, parce que les cours sont bien différents de partir chez petit ami, il y a de différence. Pour dire à ces filles, c’est juste de prendre conscience de leur avenir parce qu’avec les garçons, il n’y a pas beaucoup de trucs à gagner. Donc, l’avenir est plus meilleur que d’avoir des grossesses et en plus commencer par se promener de quartier en quartier. Donc, il faut qu’elles se soucient de leur avenir, plus que de se soucier des enfants à venir.

Yayi Boni et sa césarienne gratuite, qu’en pensez-vous madame la présidente ?

Même si cette césarienne est gratuite, beaucoup de femmes perdent leur vie par ce phénomène. Puisque, beaucoup n’arrivent pas à résister à la césarienne.Pour la césarienne, puisqu’il y a beaucoup de femmes qui ne peuvent pas enfanter seules et qui ont besoin de césarienne mais qui ne disposent pas des moyens, je vois que cet apport du Président Yayi a été une bonne chose. Mais, seulement, il y a un peu d’apport à apporter parce que beaucoup de femmes meurent pour ça. Les médecins sont compétents mais seulement plusieurs femmes n’arrivent pas à résister à la césarienne.

Grève dans le secteur de la santé, toujours dans la logique de la suppression ?

Oui, au niveau des grèves dans le domaine de la santé, on peut dire que ça a beaucoup influencé les patients qui sont à l’hôpital, parce que lorsque tu amènes un patient, on te dit qu’ils sont en grève, qu’ils ne peuvent pas voir le problème que ton patient a et si celui-là devrait mourir, ils vont le laisser mourir, à cause de leur grève. Oui, on doit leur interdire d’aller en grève, puisqu’à cause de ces grèves, beaucoup de médecins négligent leurs patients qui peuvent mourir, ou même des trucs peuvent même aggraver leur santé, à cause de leur grève. A l’heure-là, il faut donc aider les médecins, ils doivent avoir au moins la moitié de leur salaire et là…Il faut alors l’apport de tous les instruments de santé dont-ils ont besoin et ensuite de leur salaire et là, ils pourront bien satisfaire leurs patients.

L’énergie…

Au niveau de l’énergie, on a constaté que le délestage a diminué plus que le temps d’avant. Il y a de coupures, seulement que c’est plus rare que les temps antérieurs.Il peut bien arriver qu’on ne nous coupe plus.Ce serait, lorsque notre pays aussi sera indépendant dans l’électricité. De là, les coupures  de nos temps pourront disparaître.

Avec la vente de la bouillie peut-on satisfaire aux besoins de ses enfants ?

Pas tout, mais au moins la majorité des besoins de ses enfants. Au moins la majorité, puisqu’il y a papa aussi. Même s’il n’est pas avec nous, il contribue.

Vous vous êtes déjà faites enrôlée au Ravip ?

Pour le Ravip, au fait, moi, je n’ai pas assez de temps pour y participer. Et en plus, lorsqu’on y va, il y a des corrupteurs qui viennent, c’est pour remettre de l’argent et puis rentrer. Donc, ceux qui sont sous le soleil du matin au soir, on les oublie, à cause de l’argent des autres.

Ce phénomène n’est pas de nos jours et puis pour éradiquer cela (la corruption Ndlr), il faudra fournir assez de travail. Puisque les jeunes qu’on engage pour ces différents travaux ont toujours l’ambition de trouver l’argent. Donc, eux, ils préfèrent prendre l’argent des autres qui viennent que de recevoir ceux qui étaient debout sous le soleil, sous la pluie en train de les attendre. Il faut juste sensibiliser ces jeunes qui sont souvent…C’est vrai, il y en a plein d’autres. Mais, c’est juste de les sensibiliser afin qu’ils puissent faire leur travail, même sans l’argent apporté par les corrupteurs qui viennent les corrompre de prendre l’argent... Il faut juste qu’ils suivent la mesure qu’ils doivent prendre. Il faut aussi leur apprendre que la corruption n’est pas une bonne pratique pour qu’ils puissent l’exercer et aussi les aider à oublier cette pratique. Il faut aussi une leçon de morale qu’on ajoute à notre nouveau programme que nous sommes en train d’exécuter, puisque l’ancien programme n’était pas comme ce que nous faisons de nos jours. Donc, lorsque les enfants auront une leçon de morale, ça pourra les aider à mieux penser, à mieux comprendre les faits.

Appréciez vous-même votre gouvernance madame la présidente

Cette gouvernance, beaucoup de gens ne sont pas d’accord pour les différentes actions menées par le gouvernement. Le peuple n’est pas du tout d’accord. Pour le déguerpissement, en fait, ça a endommagé plusieurs familles puisque les endroits où la maman ou le papa peuvent se mettre pour vendre au moins pour 1500 F Cfa  ou 2000 F Cfa, on les renvoie. Ils ne trouvent plus autre place pour pouvoir vendre. Donc, de là, il y a la pauvreté qui se présente en plus dans beaucoup de foyers.

Si vous le dites. Le nouveau code pénal du Bénin sanctionne la commercialisation de l’essence frelatée, vous êtes sérieuse ?

On ne peut pas…La commercialisation de l’essence frelatée ne peut pas être interdite totalement puisque beaucoup de familles se nourrissent avec ça. Pour partir à la station avant de prendre de l’essence, vaut mieux partir chez quelqu’un qui vend de l’essence frelatée. Puisque ça aussi, ça diminue le coût d’achat de beaucoup de personnes.Il faut donc trouver d’emplacement pour les stations sur toute l’étendue du territoire national avant de pouvoir interdire la vente de l’essence frelatée. Là maintenant, il faut leur trouver quelque chose qu’ils seront en train d’exercer avant de leur interdire la vente de l’essence frelatée.

Votre mot de la fin madame la présidente

Le gouvernement doit aider la population à oublier les souffrances, les problèmes déjà endurés et aussi à la population de revenir à la vie normale et un peu éradiquer leur souffrance intérieure. Dans le pays, on constate des vols, des tueries d’enfants. Donc, à ceux qui pratiquent ces différents trucs qu’ils les laissent et changent de vie.Il y a les tueries d’enfants par les ‘’hounnons’’, des fois, on dit que ce sont des ‘’gaymen’’. Donc, il faudrait que le gouvernement puisse trouver un moyen afin d’éradiquer cette pratique.

 Réalisation : Cyrience KOUGNANDE
Transcription : Janvier Gbedo (Stag)

Dernière modification levendredi, 08 juin 2018 05:34
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !