TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banner-CASH AND ART- 22

A+ A A-

Sport

17e Tour cycliste international du Sénégal : Le Bénin présent avec six coureurs

coureurs-beninois

14 équipes issues de 13 nations sont, depuis lundi 23 avril dernier, à l’assaut du maillot jaune du 17e tour cycliste international du Sénégal (22 au 29 avril 2018), distant de 1097 Km. Le Bénin y est aussi présent avec six coureurs qui doivent se battre pour ne pas jouer les derniers rôles.

Sur une distance de 1097 Km à parcourir en huit étapes dont six en ligne et 2 circuits fermés, les coureurs béninois de l’équipe du Bénin doivent faire mieux que leurs compatriotes qui étaient quant à eux au Tour du Togo (une semaine plus tôt) avec une prestation qui laisse à désirer. Même si ces différentes sorties doivent leur permettre de mieux préparer le tour du Bénin prévu pour la deuxième semaine du mois de mai 2018, il importe que les cyclistes béninois élèvent leur niveau en prouvant qu’ils gagnent en expérience. Sur les routes du Sénégal, il faut dire que la première étape du tour a été suspendue mais les hostilités ont bien débuté depuis lundi 23 pour le compte de la deuxième étape entre Thiès et Saint-Louis distante de 181,8 km, puis suivie de Saint-Louis à Pire Gourèye longue de 148, 5 km. Hier mercredi 25 avril, les coureurs ont eu droit à un Circuit fermé à Thiès d’une distance de 108 km. Outre le pays hôte notamment le Sénégal, on note la présence d’autres pays comme le Kenya, la Rd Congo, la France (le Club de défense), l’Allemagne (Embrace The World), le Gabon, la Gambie, Global Cycling Team (Hollande), le Rwanda, la Suisse, le Canada (Vélo Sélec Apogée), le Burkina Faso, et le Bénin. Soulignons que le tour va connaître son épilogue le 29 avril prochain.

Étapes du Tour du Sénégal 2018

Dimanche 22 avril (1ère étape) : Dakar / Thiès 143,2 km
Lundi 23 avril (2ème étape) : Thiès / Saint-Louis 181,8 km
Mardi 24 avril (3ème étape) : Saint-Louis / Pire Gourèye 148, 5 km
Mercredi 25 avril (4ème étape) : Circuit fermé de Thiès 108 km
Jeudi 26 avril (5ème étape) : Thiès / Ndangane 158,2 km
Vendredi 27 avril (6ème étape) : Ndangane / Nguéniène 114,9 km
Samedi 28 avril (7ème étape) : Ngaparou / Ngaparou 140 km
Dimanche 29 avril (8ème étape) : Circuit fermé de la Corniche Ouest de Dakar 102,4 km.

A.F.S.

En savoir plus...

Qualification pour les Jo 2020 : Océane Ganiero à l’assaut des points

Oceane-Ganiero

Après le championnat national de karaté en décembre 2017 où elle a confirmé son statut de championne d’Afrique, la béninoise Océanne Ganiero, dans la catégorie des moins de 55Kg,vise depuis peu, la qualification pour les prochains Jeux olympiques de 2020 (Jo). A cet effet, elle ne doit pas rater les bonnes occasions pour cumuler des points. C’est ce qui a d’ailleurs justifié sa présence en France, il y a quelques mois, pour l’Open de Paris où elle s’est inclinée au cours de  son premier combat devant la Tunisienne qu’elle avait battue pour son sacre continental. Après le championnat d’Afrique de la zone 3 au Burkina Faso, la jeune boursière Olympique ira à la chasse des points en Turquie en juin prochain, afin d’améliorer son ranking pour une qualification aux Jo 2020 de Tokyo. Tout ceci passera par un planning rigoureux, un travail minutieux, et des présences aux différents opens pour la maximisation de points. Gage d’une probable qualification aux Jo 2020 où le karaté fera son entrée pour la première fois dans l’histoire des Jeux olympiques.

A.F.S.

En savoir plus...

Mise en œuvre effectif du programme Shuttle time : Quand le badminton s’approche de la population

shuttle-time

Pour promouvoir le badminton au Bénin, la Fédération béninoise de badminton (FéBéBa) a mis en place un programme de développement dénommé : «Shuttle time : Badminton à l’école». Cette année, ce projet entre dans sa phase active. Après donc l'implémentation dudit programme dans certains départements du Bénin en 2015, l’année 2018 sera consacrée à son extension sur toute l'étendue du territoire nationale.

Depuis le mois de mars, la Coordination nationale du projet « Shuttle Time » dirigée par le Secrétaire général de la FéBéBa, Bernardin Bokpè, a entrepris une série de formation des enseignants d'Eps pour la pratique du badminton, suivie de don de matériels. Un périple qui a commencé dans le département des collines notamment à Savalou où les élèves et professeurs d’Eps se sont appropriés ce sport. Après Savalou, ce sont les départements de l’Atacora et de la Donga qui ont abrité les manifestations dans la journée du 23 avril 2018. Sur place à Natitingou, les participants ont bénéficié de la formation « Shuttle Time » avec la participation d'une vingtaine de stagiaires, qui ont pris part à ladite formation. Ceci,  avec enthousiasme et forte motivation, a fait observer Bernardin Bokpè dans un compte rendu. Il a ajouté qu’à l'issue de la formation, cinq écoles et collèges ont reçu le kit de matériels composé chacun de 10 raquettes, 12 volants, et un filet. «Ils ont donc tous les éléments pour animer le badminton dans leurs différents collèges et écoles», se réjouit-il. Le même exercice a eu lieu hier, mercredi 25 avril 2018, dans le département du Borgou notamment à Parakou à l'Eglise Saint-Pierre et Paul où des raquettes, des volants et des filets ont été également distribués. A travers ces périples axés sur la formation et les distributions de matériels nécessaires à la pratique de cette discipline, le badminton béninois a visiblement de beaux jours devant lui. Toutefois, la FéBéBa doit jouer jusqu’au bout son rôle en organisant régulièrement des compétitions afin de jauger constamment les niveaux des uns et des autres. Ceci, afin de détecter les meilleurs parmi les meilleurs qui pourront défendre valablement les couleurs nationales aux différentes compétitions à venir.

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Initiation des enfants à la pratique du golf : Cotonou golf club opte pour la relève

initiation-au-golf

Conformément à l'article 2 alinéa 1 des statuts qui le régissent, Cotonou golf club dont l'un des objectifs fondamentaux est de faire la promotion de la pratique du golf au Bénin, a organisé sous le parrainage du couple de golfeurs, Prince Yêmi et Marguarita  Adjibola, la journée d'initiation golfique des enfants. Une 1ère édition dont la  séance s'est déroulée sur le parcours de Bénin Marina Hôtel, samedi 21 avril 2018.

La trentaine d'élèves âgés de 08 à 15 ans et  venus des écoles de Cotonou a eu droit à des séances de fer, de putting, et de bunker assuré par les membres du Club. Et, dans le souci de faire de cette édition une réussite, ils ont mis les petits plats dans les grands. La preuve, hormis l'encadrement, le transport des élèves a été assuré par la Société Citypool de Etienne Vibou. Anselme  Athindehou membre de Cotonou Golf Club, promoteur de ‘’Espace Ansath’’, s'est chargé de la tenue des stagiaires. Pour Eric Houot, capitaine de Cotonou golf club, «cette séance permettra aux enfants de se donner au golf d'autant plus qu'il s'agit d'une discipline d'envergure internationale». Selon Roland Dah Hêfa, secrétaire général de Cotonou golf club, cette séance qui est à sa première édition, a été l'occasion pour donner les rudiments de ce sport sain aux enfants, relève de demain et qui occuperont les parcours de golf que le gouvernement à travers son Programme d'action (Pag), construira pour le Bénin. Tout s'est déroulé sous le regard bienveillant des dirigeants du club, notamment le vice-président Michel Awunou.

M.M.

En savoir plus...

Préparatifs pour le second tour des éliminatoires U20 : Le Bénin entrevoit un match face au Nigéria

ecureuils-juniors

«Qui veut aller loin ménage sa monture», dit-on. C’est s’inscrivant dans cette logique que la sélection junior du Bénin a repris le chemin du terrain pour mieux préparer son déplacement en Gambie au mois de mai prochain. Selon des indiscrétions, la bande à Valère Houandinou devrait livrer un match amical face au  voisin de l’Est, le Nigéria.

Les jeunes joueurs béninois retenus par le trio d’entraîneurs ont retrouvé le campement, dimanche 22 avril 2018 au centre de Missrété. Cette dernière phase va mener les Ecureuils juniors en Gambie pour la manche Aller. Le staff technique composé de Valère Houandinou, Bruno Goudjo, et Rachad Chitoumet les bouchées doubles pour asseoir une équipe capable d’aller défier la Gambie au bercail. C’est pourquoi le groupe de 23 joueurs a été bonifié avec des joueurs sélectionnés lors de la tournée septentrionale et d’autres renforts de l’extérieur. De plus, le staff prévoit deux séances d’entraînement par jour. Aussi, un match amical est annoncé contre le Nigéria afin de jauger le niveau de l’équipe. Rappelons que sur les huit matches amicaux disputés face aux clubs de la Ligue 1 au Bénin, la sélection junior du Bénin n’a obtenu aucune victoire. De quoi redoubler d’effort et travailler davantage pour l’atteinte les objectifs visés.

Récapitulatif des matches amicaux joués

Ecureuils Juniors # Aspac 0-0
Ecureuils Juniors # Jac 2-1
Ecureuils Juniors # Esae 2-2
Ecureuils Juniors # Soleil 2-2
Ecureuils Juniors# Dragons 2-1
Buffles # Ecureuils Juniors 2-1
Real Sport # Ecureuils Juniors 1-0
Panthères # Ecureuils Juniors  1-0

En savoir plus...

Préparatifs Can Junior : Les Ecureuils ont renoué avec la pelouse

football

Après quelques jours de repos, le coach Valère Houandinou et sa troupe ont repris le travail, lundi 23 avril dernier. Le Centre de Missérété a retrouvé ses anciens pensionnaires au nombre de 23. L'encadrement technique qui a étoffé le groupe avec quelques éléments détectés lors de la tournée septentrionnale et d'autres venus de l'étranger veut passer désormais à la vitesse supérieure. Le match de Banjul n'est plus loin! Malgré donc les difficultés, la Fbf a décidé de la reprise du stage en attendant la prise en charge de l'équipe par le Ministère. Les séances sont tenues matin et soir. Si tout va bien, cette première semaine de reprise sera sanctionnée par un match amical international avec un pays voisin, nous renseigne une source très proche de l’encadrement technique du Bénin.

M.M.

En savoir plus...

Congrès électif à la Fédération béninoise de l’haltérophilie : Gratien Gbaguidi réélu pour un nouveau mandat

Federation-Beninoise-dhalterophilie

Le président sortant de la Fédération béninoise de l’haltérophilie, Gratien Gbaguidi, a  été reconduit à la tête de la Fédération. C’était au cours de leur assemblée générale élective tenue samedi 21 avril 2018 à l’Auditorium Marius Francisco du Comité national olympique et sportif du Bénin (Cnos-Ben).

La famille de l’haltérophile a de nouveau réaffirmé sa confiance au président Gratien Gbaguidi. Il a été plébiscité pour poursuivre les œuvres qu’il a entamées durant les quatre dernières années. Pour ce nouveau mandat, il a pour ambition de mieux faire pour redorer le blason de l’haltérophilie béninois. « Je ferai tout pour que l'haltérophilie béninois soit connu par tout le monde», a laissé entendre le président réélu. «Que cette assemblée puisse être une offensive des haltérophiles», dira Fernando Hessou, représentant le Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben). A l'en croire, l'haltérophilie est une discipline exigeante en matière d'entraînements et d'hygiène. Il a pour finir invité le nouveau bureau à faire découvrir l'haltérophilie dans les douze départements du Bénin.

Zoom sur le nouveau bureau élu

Président : Gratien Gbaguidi
Premier vice-président : Sewa Alexandre
Deuxième vice-président : Bruno Agbatchossou
Secrétaire général : Sanni Abdel wahab
Secrétaire général adjoint : Casimir Ayéna
Trésorier général : Ariane Alikpon
Trésorier général adjoint : Ahidazan Bérenger
Responsable à la communication : Gbemavo Éric
Responsable à l'organisation : Gbagan Roger
Premier Responsable adjoint à l'organisation : Rodrigue Sossa
Deuxième Responsable adjoint à l'organisation : Akpovi Adrien
Femme membre : Fadégnon Diane
Membre arbitre : Narcisse Hounguè

Commissaires aux comptes
HouékandéTogninou
Mathieu Zanclan

A.F.S.

En savoir plus...

Après leur prouesse aux 3emes Champas au Mali : Les Ecureuils scrabbleurs félicités par le ministre Homeky

Ecureuils-Scrabbleurs

Trois médailles en or et deux en argent. Telle est la moisson ramenée par les scrabbleurs béninois lors des troisièmes Championnats d’Afrique de scrabble francophone (ChampAs) qui ont eu lieu à Bamako (au Mali) du 25 au 31 mars 2018. Une performance qui n’a pas laissé indifférent le ministre Oswald Homeky. Il a tenu à féliciter de vive voix, les ambassadeurs béninois. C’était vendredi 20 avril 2018 dans les locaux du Ministère.

Julien Affaton et François Xavier Adjovi sont les deux scrabbleurs béninois qui ont davantage révélé le Bénin à travers le scrabble. A eux deux, ils ont remporté cinq médailles, lesquelles ont étéprésentées au ministre de tutelle par le capitaine Julien Affaton. «Monsieur le ministre, on est sorti de la compétition avec cinq médailles dont trois en or et deux en argent», a-t-il affirmé.Le Directeur technique national (Dtn) de la Fédération béninoise de scrabble (FéBéScr) a rappelé qu’il y a eu cinq épreuves majeures pour ces ChampAs qui ont rassemblé 12 joueurs de 12 nations différentes dont le Bénin. A l’en croire, le Bénin est entrain de faire des efforts pourconfirmer son statut de grande nation de scrabble en Afrique. «Ce que nous avons vu à Lomé en 2016 par rapport à ce qu’on a vu à Abidjan en 2017, le niveau a tragiquement monté au Mali. Cela veut dire qu’on peut concurrencer avec le niveau international», a laissé entendre le Dtn Joël Arsène Noumonvi. «Mes mots seront ceux de remerciements aux efforts que le Ministère des sports fait pour accompagner une FéBéSc comme la nôtre qui pendant longtemps s’est sentie lésée», dira Jean Eudes Agbémavo, vice-président de la FéBéSc. Selon son propos, lescrabble fait partie des Fédérations qui ramènent assez de médailles au pays. Par ailleurs, il a soufflé au Ministre que le Bénin entend abriter les Champas en 2020 et en a profité pour solliciter l’appui de ce dernier pour le projet de «Scrabble à l’école». «Je voudrais au nom de l’ensemble des membres du gouvernement vous féliciter très sincèrement et vous dire la fierté qui a été la nôtre de savoir que le Bénin a remporté ces belles médailles qui font de nous, les rois de l’Afrique», s’est réjoui le ministre Oswald Homeky. «Vous avez apporté la preuve que le gouvernement ne s’est pas trompé en décidant de vous accompagner fortement», a-t-il ajouté. Il a aussi promis de soutenir le projet « Scrabble à l’école » et à donner son accord pour l’organisation des ChampAs 2020 par le Bénin.

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Congrès extraordinaire de la FéBéFoot : Les nouveaux textes adoptés par acclamation

febefoot

Réunis en congrès extraordinaire, les congressistes ont adopté les nouveaux textes de la Fédération béninoise de football (FéBéFoot). C’était hier, jeudi 19 avril 2018, au siège de l’instance à Djassin (Porto-Novo) devant les représentants du Cnos-Ben et du Ministère des sports.

24 heures après la validation des rapports, moral, d’activités et financier de la FéBéFoot, ce sont les nouveaux textes qui ont été adoptés par acclamation par le congrès. Dans une bonne ambition, les travaux se sont déroulés sans incident majeure. Les dirigeants du football ont accordé leur violon en pensant au niveau départ du sport-roi béninois. A travers leur sens de sagesse tout au long de ces deux jours de travaux, on peut dire qu’une page de l’histoire du football béninois est tournée vers le bon sens. Ils sont allés à l’essentiel. Même l’article à polémique notamment le 35.4 qui stipule qu’«être membre du bureau dirigeant d’un club ou d’une association affiliée à la FBF depuis au moins trois (03) ans, ou avoir eu au moins un mandat dans le Conseil de Gestion de la Ligue de Football du Bénin ou de la Ligue nationale de football amateur ou d’une Ligue Départementale de Football » a été non seulement maintenu mais amélioré. Des résultats qui sont désormais importants pour l’avenir du football béninois. De plus, le congrès a procédé à la mise en place de la commission électorale et celle de recours. Pour Amidou Gibigayé, représentant le ministre Homeky, le consensus retrouvé fait honneur au football béninois. «J'espère que cela sera désormais ainsi », a-t-il renchéri avant d’inviter les acteurs à s'approprier les nouveaux textes pour le développement du football béninois. «Je vous exhorte à vous approprier les nouveaux textes et statuts pour faire le bonheur de notre Football », a conclu Amidou Gibigayé.

Commission Electorale
Président : Kananki casimir
Vice-président: Guidimey Célestin
Rapporteur: Orou Yoruba Robert
Membres :
Soumanou Farouk
Biaou Malik

Commission Recours

Président: Houngnigbo Laurent
Vice-président: Oloubo Samadi
Membres :
Hounnou Cyriaque
NouhounZakari
Togba Brice

A.F.S.

En savoir plus...

Regard du Dtn sur le scrabble africain : «Le niveau ne cesse de monter», dixit Joël Arsène Noumonvi

Joel-Arsene-Noumonvi

Dans une interview qu’il nous a accordée, Joël Arsène Noumonvi, Directeur technique national de la Fédération béninoise de scrabble (FéBéSc) s’est prononcé sur la performance des scrabbleurs béninois aux 3es Championnats d’Afrique de Scrabble francophone (ChampAS). C’était à Bamako (au Mali) du 25 au 31 mars 2018. Il a, par ailleurs, apprécié le niveau de la compétition, notamment, celui des Béninois. Lisez-plutôt !!!

Le Bénin a pris part aux 3es ChampAS avec à la clé, quatre médailles dont deux en or. Objectif largement atteint ?

Les objectifs sont largement atteints. Au-delà des titres, pour moi, le premier objectif, c'est d'abord l'amélioration constante des performances chaque fois qu'on participe à une joute internationale. Nous avons remporté quatre médailles au total dont deux en or et deux en argent. C'est à l'actif des lauréats et de la FéBeSc. C'est pour nous une joie immense. Je vous l'avais déjà dit. On y a travaillé. L'objectif aux 3es ChampAS était de remporter des médailles notamment en paires et en classique. C'était nos deux médailles sur lesquelles on comptait. En classique, la médaille nous a échappé. Par la suite, les joueurs se sont surpassés pour réaliser de tels exploits.

Vous avez dit dans l'une de vos interviews que le Bénin va à Bamako pour des titres, chose faite. Quelle a été la force de cette sélection béninoise ?

Nos sélections s'effectuent toujours sur la base du mérite et de l'expérience.

Comment appréciez-vous le niveau de ce championnat ?

J'avoue que chaque année, les Africains continuent de m'impressionner. Le niveau ne cesse de monter. Cela prouve combien chaque joueur dans son pays continue de faire un travail énorme pour se préparer à ces rudes batailles lors des grands rendez-vous. L'Afrique a toujours tutoyé le haut niveau avec des joueurs qu'on pouvait compter au bout des doigts. C'est heureux qu'aujourd'hui le cercle de ces joueurs s'élargisse. C'est une fierté de savoir que l'Afrique ne se rend pas aux grands festivals et championnats du monde pour du tourisme.

Comment appréciez-vous alors le niveau des scrabbleurs béninois par rapport aux autres ?

Le Bénin a toujours été une grande nation de scrabble. Mais, notre surprise fut grande les deux dernières éditions des ChampAS, celle du Togo en 2016 et celle d’Abidjan en 2017 où nos joueurs n'ont pas été à la hauteur des attentes. Mais cette année, ils nous ont vraiment émerveillés. Ils se sont surpassés. Cela fut vraiment une grande joie pour nous et nous les remercions pour l'exploit réalisé.

Pas de médaille en scrabble classique malgré Affaton et Adjovi, deux médaillés mondiaux. Comment peut-on expliquer cet échec?

Ce n'est point un échec. Il est vrai que nous avons des acquis, un nom au scrabble classique. Mais comme tout scrabbleur, nous reconnaissons qu'il demeure un jeu très aléatoire. C'est une question de chance bien qu'il vous faut avoir du vocabulaire et de l'expérience. Ce qui ne manque pas à notre délégation présente à Bamako.Comment comprendre que nos quatre joueurs mieux classés après 11 rondes perdent tous leurs trois derniers duels face à de différents adversaires ? Retenons simplement que l'aspect aléatoire a rendu son verdict. Dieu aidant, nous nous sommes affirmés sur les quatre autres épreuves des 3es ChampAS.

La suite, ce sont les championnats du monde, un niveau plus relevé, comment faire pour créer encore l'exploit de 2014 ?

Rassurez-vous, on ne dormira pas sur nos lauriers. Les joueurs savent qu'ils ont du travail à faire. Les responsables de la FéBéSc savent comment les soutenir pour qu'ils parviennent à de plus grands exploits.

Quel serait alors la feuille de route avant l'expédition de Mont Tremblant au Québec?

Les joueurs continuent de travailler. Ils n'ont pas le choix.Au lendemain du retour de nos deux champions qui participeront du 5 au 13 mai 2018 au Festival international de Vichy en France, un travail de groupe va commencer avec tous ceux qui sont sélectionnés pour représenter le Bénin aux 47es Championnats du Monde à Mont Tremblant au Québec.

Un message pour clore cet entretien...

Je voudrais personnellement rendre hommage à nos valeureux champions et inviter le reste des scrabbleurs à un travail méthodique et rigoureux. Remercier le peuple béninois pour son soutien mais aussi toute la presse notamment les journalistes qui relaient les informations de notre sport sans oublier nos Autorités gouvernementales en la personne du ministre du Tourisme, de la culture et des sports.

Propos recueillis par : Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !