Exposition vernissage d’arts contemporains béninois au Maroc: Le top est donné avec une affluence considérable

457

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après le succès de Cotonou, le Volet contemporain de l’Exposition « Art du Bénin, d’hier et d’aujourd’hui : de la restitution à la révélation » s’ouvre au Maroc. Le Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain sis à Rabat, accueille depuis ce mardi 18 janvier 2023, une centaine d’œuvres de 34 artistes contemporains les plus confirmés du Bénin, pour offrir aux visiteurs qui viendront des quatre coins du monde, d’agréables moments autour de ces œuvres, chacune racontant une histoire spécifique.  Le Ministre béninois en charge de la culture et des arts, Jean-Michel Abimbola, accompagné du Directeur général de la Galerie Nationale José Pliya, et son collègue du gouvernement marocain en charge de la jeunesse et de la culture, Mohamed Mehdi Bensaid, et du Président de la Fondation nationale des Musées du Maroc , Mehdi Qotbi , ont procédé au vernissage de l’exposition ce mardi 17 janvier 2023 à Rabat, en présence des commissaires à l’exposition et d’autres personnalités du monde culturel et artistique.

 

Dans son message, le Ministre Jean-Michel Abimbola a réaffirmé la volonté du Gouvernement du Bénin de faire de cette expérience un pas important de cette démarche commune en faveur de la circulation d’œuvres et de la structuration d’un marché d’art à l’échelle du continent. Témoignage de la volonté commune de révéler le Bénin, son art et son patrimoine à l’international, cette exposition organisée par la Galerie nationale du Bénin et la Fondation nationale des Musées du Maroc, vient aux dires du Ministre Abimbola, consolider l’axe de coopération muséale et patrimoniale entre Cotonou et Rabat. Après avoir vanté les mérites de la trentaine d’artistes sculpteurs, peintres, installateurs et designers dont les œuvres viennent enrichir le parcours de tout visiteur du Musée Mohammed VI, Jean-Michel Abimbola a dévoilé l’écosystème que l’Exécutif s’active à mettre progressivement au Bénin, à travers notamment l’aménagement du Quartier Culturel et Créatif de Cotonou (QCCC), un lieu de concentration de l’activité artistique et culturelle et qui abritera aussi le Musée d’Art contemporain de Cotonou. Il a pour finir, lancé un appel à maintenir cette flamme de la révolution culturelle et artistique ainsi que du rapport à l’économie artistique.

Révéler la vitalité et l’intensité de la créativité des arts visuels du Bénin

nitialement pensée en deux parties au Bénin, l’exposition « Art du Bénin d’hier et d’aujourd’hui : de la restitution à la révélation » a présenté l’art classique et l’art contemporain du Bénin. Cette exposition diptyque a rassemblé les 26 trésors royaux restitués par la France après 130 ans d’exil et 106 œuvres contemporaines. Le volet contemporain de cette exposition présenté au musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain à Rabat traduit l’engagement de 34 artistes béninois et les questionnements ontologiques qui les animent et dont ils se font l’écho dans leurs créations, à travers divers médiums.

En effet, la création artistique contemporaine au Bénin et dans sa diaspora, présente une diversité de formes. Les artistes, aux parcours et aux profils multiples, autodidactes ou diplômés d’écoles d’art, expriment à travers leurs œuvres leur vision singulière du Bénin contemporain, nourrie de la sève de la tradition et d’une volonté d’en explorer les legs et héritages, dans un langage en constant renouvellement. La sélection d’artistes qui composent chacun des trois chapitres de l’exposition, Récurrence-Variations, Transition(s), Transgression-Hybridation, tient aussi bien des thématiques développées, des matériaux utilisés que des différents médiums mobilisés. Il s’agit d’une immersion dans les univers foisonnants d’artistes confirmés et émergents de la scène contemporaine béninoise. Les idées fortes qui se dégagent de leurs créations touchent aux liens : ceux que l’on tisse avec les autres, à la transmission du savoir et des émotions, faisant des créateurs de puissants intercesseurs. A travers cette monstration, l’exposition traduit la vitalité et l’intensité de la créativité des arts visuels du Bénin. Elle est une invitation à l’exploration d’une cartographie artistique en mouvement permanent, sans chercher à la figer ou à la normer et sans volonté d’exhaustivité.

 

PFCom/Mtca

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite