Exposition vernissage à l’Institut français du Bénin: Hector Sonon dans la magie des bobines de fil à coudre

400

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Depuis le 7 janvier 2023, l’artiste peintre Hector Sonon est en exposition à l’Institut français de Cotonou. Dans un travail de récupération, le performeur s’est inspiré de la natte traditionnelle connue sous la dénomination traditionnelle yoruba de ‘’Kossilé’’ Pour présenter toute une philosophie.

 

L’artiste Hector Sonon est connu à la base comme un dessinateur, caricaturiste, illustrateur et bédéiste béninois. Mais depuis peu, il s’affiche de plus en plus sous sa casquette d’artiste peintre performeur afin de servir au mieux sa vision du monde au public qui le suit. Dans les œuvres qu’il a mis en exposition pour tout le mois de janvier à l’Institut français du Bénin, le créateur s’est servi d’une technique simple pour exprimer une profonde philosophie, « La continuité de la vie entre ses phases visibles et invisibles. A travers donc cette série, l’artiste célèbre l’éternité des mondes. La démarche artistique est tout simple un assemblage de bobine de fil à coudre relié avec soin par des fils de fer avec à la clé l’application d’une variété de peinture à huile et de l’acrylique. Ce qui présente aux vues un mélange harmonieux des couleurs épatantes retraçant une émotivité singulière.  « À travers des fibres et des couleurs chatoyantes, les œuvres de Hector Sonon  offre des champs de visions sur ici et ailleurs. Ici est un mirage coloré, une illusion. L’ailleurs lointain, c’est la demeure ensoleillée » apprécie la Directrice déléguée de l’Ifb Fabienne Bidou. L’artiste entend retracer au travers de ces œuvres un message de prise de conscience. En ce sens que  ce que l’on pense acquérir définitivement peut se révéler être une pure illusion. Une traduction littérale de l’impression et de l’effet que le ‘’Kossilé’’ donne. Bien qu’étant une matière transparente on ne peut rien voir à travers lorsqu’on est au dehors mais une fois à l’intérieur on peut voir tout ce qui se passe au dehors. L’exposition dure jusqu’au 27 janvier 2023 et attend toujours ses visiteurs.

 

Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite