À travers la 8ème édition de leur Conférence nationale: Les acteurs célèbrent la ressource Karité

578

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’amphithéaâtre Idriss Déby Itno accueille depuis ce jeudi, 8 décembre 2022, la huitième édition de la conférence nationale du Karité. Prévue pour trois jours, cette rencontre, initiée par l’Interprofession Karité Bénin (Ikb) sous l’égide de l’Alliance Globale du Karité et avec l’appui de certains partenaires dont l’USADF, le PROAGRI4 et APEFE, sera une occasion pour les participants de cogiter sur les défis à relever pour un rayonnement de la filière karité.

 

‘’Connecter l’industrie nationale du karité aux marchés local et international pour une filière forte, compétitive et durable’’. C’est autour de ce thème que se tient la huitième édition de la Conférence nationale du karité. Un rendez-vous annuel ayant mobilisé plus de 200 participants venant de plusieurs pays d’Afrique. Au cours de la cérémonie officielle d’ouverture de ces trois jours de réflexion, plusieurs discours ont été prononcés. À cet effet, Professeure Nadia Fanou, représentante du Recteur d’Abomey-Calavi a, dans son intervention, remercié les organisateurs pour la tenue de cette conférence sur son territoire. Selon son propos, la thématique choisie est d’autant plus intéressante puisqu’elle fait partie des priorités du gouvernement et entre également dans le cadre des curricula de formation de l’Université. Elle a profité de l’occasion pour souhaiter que les réflexions apportent un plus à la valorisation de la filière. À tour de rôle, Mamatou Djaffo et Oscar Amadji, respectivement Vice-présidente de l’Ikb et représentant du président de la Chambre nationale de l’agriculture du Bénin, en saluant cette démarche qui se pérennise, ont vanté les mérites du Karité et son importance dans la filière agricole au Bénin. De leur côté, les partenaires ne ménagent pas d’efforts pour soutenir la viabilisation du secteur. Ils ont d’ailleurs ont apporté leur contribution à cette Conférence. David Gaquere de l’Apefe a, en leurs noms, exprimé toute sa gratitude, tout en se réjouissant de ce que le Karité s’internationalise. Pour lui, même si c’est pour la première fois qu’ils accompagnent cette initiative, il dit éprouver une satisfaction de voir tout le sérieux autour. « Dans le contexte actuel d’une économie mondiale marquée par la chute des cours des valeurs et des matières premières, avec le Karité, nous savons très bien que les chaînes d’approvisionnement et surtout les producteurs de Karité ont souffert des conséquences de la Covid-19.  Au lendemain de la fin annoncée de cette crise, c’est avec plein espoir que nous espérons que les marchés reprennent de plus bel et que la loi de l’offre et de la demande apporte des gains les plus meilleurs surtout aux femmes du Karité. Mon département ministériel fera tous les plaidoyers nécessaires afin que les appuis substantiels puissent être apportés aux maillons faibles pour promouvoir toute la filière quant à la production, la transformation et la commercialisation », a, en ce qui le concerne, laissé entendre Amzat Bissiriou Salami, au nom de la Ministre de l’Industrie et du commerce. Aussi, a-t-il exhorté, en lançant cette Conférence, les participants venus de plusieurs pays de la sous-région, à des réflexions qui promeuvent davantage la filière. Une visite de stands a mis un terme à cette cérémonie d’ouverture qui laisse place aux travaux de réflexions proprement dits.

J.G

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite