Jme édition 2022/ Illumination de l’Amazone en bleu : Pour l’enfance, Unicef Bénin s’engage encore plus

503

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Depuis ce lundi 5 décembre 2022, le Monument de l’Amazone est illuminé en bleu. Ceci, grâce à l’Unicef Bénin qui par cet acte d’illumination de ce majestueux Monument caractérisé par une cérémonie ayant réuni une forte mobilisation de membres du gouvernement, de la Vice-présidente du Bénin, de sommité de cet organisme du Système des Nations-Unies ainsi que des enfants, célèbre la Journée mondiale de l’enfance (Jme).

‘’L’inclusion pour chaque enfant ». C’est autour de ce thème que la Communauté internationale célèbre l’édition 2022 de la Jme. Connue également pour être une journée d’action internationale au profit de ces enfants, l’Unicef Bénin n’a ménagé aucun effort pour rendre un hommage aussi vibrant et symbolique aux enfants du Bénin. Pour le faire, c’est donc le Monument de l’Amazone qui a été illuminé en bleu de l’Unicef. Ceci, à l’issue d’une cérémonie officielle. Dans son discours au pupitre, la Représentante Résidente de l’Unicef au Bénin, Djanabou Mahondé a laissé entendre qu’au vu des défis qui persistent, et de l’urgence d’offrir une place plus grande aux filles dans la société, ils ont souhaité que l’égalité et l’inclusion des filles soient mises au cœur de cette célébration au Bénin. Pour célébrer les filles du Bénin, elle dit ne pouvoir espérer meilleur emplacement, pour envoyer ce message fort auprès du grand public et communiquer leur solidarité à toutes les filles qui les regardent et les entendent. « Qu’il s’agisse de la protection des filles, de leur éducation ou de leur santé, ils restent encore des obstacles majeurs pour leur permettre de vivre en sécurité et d’atteindre leur plein potentiel (…). Ce soir, nous célébrons toutes les filles du Bénin qui transforment notre quotidien pour créer une société plus juste, plus égalitaire et plus équitable. Qu’elles soient footballeuses, artistes, militantes, étudiantes en médecine tailleuses ou ingénieures, nous connaissons tous autour de nous des filles, des adolescentes et des jeunes femmes qui changent le monde. Je suis particulièrement heureuse de vous annoncer le lancement de l’initiative U-Report Amazones une plateforme spéciale de U-Report dédiée aux filles du Bénin, afin qu’elles puissent s’informer, s’exprimer et s’engager sur les problèmes qui leur tiennent à cœur et devenir les Amazones de demain. Célébrons-les ensemble et faisons en sorte qu’elles aient les opportunités qu’elles méritent, en commençant par le droit à l’éducation, la santé et la protection. Je vous remercie encore une fois très chaleureusement pour votre présence ce soir et me réjouis de pouvoir illuminer, dans quelques minutes, la Statue de l’Amazone en bleu, pour le respect des droits des enfants », a évoqué Djanabou Mahondé.

Une journée ‘’d’espoir »
Au nom des enfants, Nesline Kao, élève en classe de 3ème au Cpasm d’Akogbato et née sourde a estimé que la journée Mondiale de l’Enfance qu’ils célèbrent en ce lieu au pied de l’Amazone est un symbole et un témoignage de courage, de force et d’espoir pour leurs mères qu’elles sont, pour les filles qu’elles représentent et pour les femmes qu’elles deviendront. « La célébration de cette année, fait juste, d’être placée sous le thème de l’inclusion et de l’égalité. Car en tant qu’handicapée auditive, l’occasion qui m’est offerte de porter la voix des filles du Bénin ce soir est le signe de l’avancée de la lutte pour les droits des enfants au Bénin et un message rempli d’espoir. L’espoir que les droits de tous les enfants seront respectés, l’espoir que la voix des personnes vulnérables seront entendues, l’espoir que des conditions meilleures et plus adaptées seront mises en place pour que chaque fille handicapée puisse jouir de ses droits, dont celui à l’éducation et surtout l’espoir que les politiques à divers niveaux seront davantage inclusives pour que nous ayons toutes les mêmes chances de réussir », va-t-elle signifier. Avant de procéder à l’illumination du Monument, la Ministre des affaires sociales et de la microfinance, Véronique Tognifodé a dans son mot rappelé que le présent acte marque la volonté du Président Patrice Talon d’assurer à tous les enfants général et à la fille en particulier, un bien-être effectif de la promotion et protection de leurs droits. Aussi, n’a-t-elle pas manqué de remercier l’Unicef Bénin pour son travail au quotidien auprès du gouvernement, pour l’aboutissement de ce rêve.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite