En remplacement de la MIC à Porto-Novo: Une arène culturelle aux normes et standards internationaux

1 580

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Une infrastructure culturelle aux normes et standards internationaux et en lieu et place de l’ancienne Maison internationale de la culture (MIC) de Porto-Novo. C’est l’assurance que le Ministre en charge de la culture, Babalola Jean Michel Abimbola a donnée aux populations de la ville capitale en fin de semaine écoulée. À la séance d’échange avec les autorités municipales et les sages et notables, dans le cadre de la remise officielle du site de construction du Musée international du Vodun (MIV), le Ministre accompagné du Directeur général de l’ANPT, a réitéré, devant le maire, le conseil municipal et le doyen Karim Urbain Da Silva, la détermination du chef de l’État de doter certaines grandes villes des espaces de diffusion des créations artistiques.  Porto-Novo, à l’instar de six (06) autres communes du Bénin, bénéficiera très bientôt d’une arène culturelle bien construite et équipée aux normes et standards internationaux. La réalisation de ces infrastructures permettra de promouvoir des espaces de diffusion des créations artistiques, des spectacles vivants dédiés essentiellement à la jeunesse et au secteur de la culture. Ces espaces accueilleront des activités professionnelles et amateurs destinées au grand public. Des assurances qui ont réjoui le maire Charlemagne N. Yankoty et sans nul doute l’ensemble des acteurs culturels. Il a de ce fait, témoigné les gratitudes du conseil municipal au chef de l’Etat et à tout son Gouvernement pour sa vision de redorer le blason de Porto-Novo à travers la mise en œuvre d’une kyrielle de projets à caractère culturel et touristique. « Si la MIC doit disparaître au profit du MIV, de l’arène culturelle et du FIP, nous sommes rassurés et nous en remercions infiniment le Président de la République », a laissé entendre le maire.   Tout comme certaines infrastructures touristiques qui connaissent un coup d’accélérateur, Jean Michel Abimbola a confié qu’il en est de même pour les infrastructures culturelles et muséales en construction ou en réhabilitation sur l’ensemble du territoire national. On retient que tout est mis en œuvre du côté du Ministère du tourisme, de la culture et des arts et des agences nationales, notamment l’ANPT pour donner corps au rêve du chef de l’Etat dans ces secteurs.

 

PFcom/Mtca

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite