Classes culturelles 2022-2023: Le convoyage des matérielles dans les établissements a démarré

1 790

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les différents collèges pilotes devant accueillir pour le compte de cette année scolaire 2022-2023 la rentrée des classes culturelles sont en train de recevoir déjà les outils qui permettront aux encadreurs de bien entretenir les apprenants dans les différentes disciplines artistiques retenues dans les curricula de formation. Cette étape de convoyage, importante dans le processus de l’opérationnalisation du projet, a commencé mardi 22 novembre 2022 dans le département du Littoral.

 

Le Directeur du Ceg Gbégamey, Gbinlo Michaël, appuyé par ses surveillants généraux à savoir Houndolo Raoul et Bienvenu Tchédji, sont restés stupéfaits devant les nombreux instruments flambant neufs convoyés dans leur établissement dans la matinée de ce mercredi 23 novembre 2022. Embarqué à bord de deux muni bus, le lot important d’outils artistiques, suivi par le coordonnateur national des classes culturelles Blaise Tchétchao, Directeur des arts et du livre lui-même, a atterri dans l’enceinte du collège Gbégamey comme prévu par le calendrier de convoyage sur toute l’étendue du territoire. Un signal fort qui marque l’effectivité de l’exécution du programme des classes culturelles mis en place par le gouvernement.  Deux trompettes, trois guitares acoustiques  et électroniques, un jet complet de batterie professionnelle, des percussions et contre percussions, des amplificateurs, un piano octave de marque Yamaha, un talking drum, une flute traditionnelle, de grandes boîtes de peintures à huile et à eau de couleurs variées, des pinceaux, des paquets de papiers à dessin, etc. Voilà en gros ce que Balaise tchétchao et son équipe ont amené, de la part du gouvernement, au Collège d’enseignement général de Gbégamey pour leur signaler que sous peu, tout comme les classe sportives, les classes culturelles seront une réalité au Bénin. Et à l’instar du Ceg Gbégamey, d’autres collèges tels que les Ceg Vêdoko, Ste Rita et autres ont également reçu leur lot de matériels. «C’est un sentiment de grande joie doublé de fierté en même temps que de constater que ce projet du gouvernement s’achemine progressivement vers sa phase concrète. C’est un grand vide que le gouvernement est en train de combler depuis la cessation de la coopérative scolaire. Depuis, tout ce que nous avons connu de glorieux de cette époque, c’est maintenant, qu’à l’ère de la démocratie, un Président ait à cœur de révéler les talents dans le milieu scolaire. Je pense que c’est une joie immense qui m’anime surtout, lorsque nous voyons la qualité des instruments qui ont été convoyés et que je viens de réceptionner. Je dis donc que le gouvernement est toujours dans sa logique de faire et de bien faire tout ce qu’il entreprend », s’en réjoui le directeur du Ceg Gbégamey, Gbinlo Michaël qui entend tout mettre en œuvre, faire tout ce qui est possible pour accompagner le gouvernement dans la réussite de cette initiative. A en croire le superviseur des activités culturelles du collège, le surveillant général, Raoul Houndolo, « la chose est salutaire. Il faut souligner que lorsqu’il y avait les récitals, nous autres, en son temps, avions bénéficié un peu de ces activités culturelles et c’est d’ailleurs à partir de cela que nous avons vu éclore plusieurs artistes de renom tels que : la Diva Angélique Kidjo, feu Stan Tohon, Isbath Madou et autres. Mais, par la suite, il y a eu une léthargie. Maintenant que les choses veulent reprendre de plus belle, vraiment nous sommes heureux et profitons de l’occasion pour remercier le gouvernement qui a pensé faire renaitre cette initiative sous une autre formule ». Bienvenu Tchédji, quant à lui, ne dira pas le contraire. « Avant toute chose, je voudrais féliciter ceux qui ont eu cette initiative parce que cela constitue un ensemble de choses qui manquaient à nos enfants. Alors je suis très heureux d’accueillir les outils convoyés dans notre établissement. Vu la qualité, je suis très séduit. Et par cette occasion, je suis tenté de dire que c’est tout simplement de la vie qu’on veut redonner à nos établissements à travers ce projet. Voyez-vous, nous on est à la surveillance où, tous les jours, on reçoit des apprenants qui se plaignent des inutilités, ‘’il m’a giflé par-ci, il m’a tapé par-là. Et donc après maintes analyses, moi j’en suis venu à la conclusion que c’est parce qu’ils sont désœuvrés. S’ils étaient réellement occupés à quelque chose qui les fait bouger dans tous les sens, ils n’allaient pas avoir ce temps. Alors ce projet est le bienvenu. Et c’est tout cela qui me donne de la joie. Ces enfants ont des talents qui sommeillent en eux et je pense que c’est l’occasion propice de les éclore », souligne le surveillant Tchédji d’un air très satisfait pour lever un coin de voile sur l’importance capitale que revêt l’initiative des classes culturelles pour le monde scolaire. Pour le coordonnateur national, Blaise Tchétchao, après cette étape du convoyage des matériels dans les différents établissements pilotes, les regards seront tournés vers le déploiement des encadreurs et puis le grand top sera donné pour l’effectivité des classes culturelles.

 

Teddy GANDIGBE         

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite