Partenaire du Festival Lagunimages en décembre: Canal+ engagé pour l’essor du cinéma béninois

281

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Lagunimages, Festival thématique de films, de documentaires et de télévision du Bénin a lieu du 7 au 11 décembre 2022. Pour cette dixième édition qu’accompagne à nouveau Canal+, un programme très riche et varié a été concocté. Le dévoilement de tout ceci a été fait à l’occasion d’une conférence de presse conjointement animée à la salle Vip du ministère de la Culture par Sandra Adjaho, Directrice du festival Lagunimages et Yacine Alao, Directrice générale de Canal+Bénin. C’était en présence de Carole Borna, Représentante du ministre de la Culture et des acteurs du monde du cinéma.

 

« Comme activités, nous avons la compétition de films dont l’appel à films a été lancé en juillet et clôturé en octobre. On a reçu près de 186 films toutes catégories confondues à savoir les longs métrages, fictions, documentaires, les courts métrages fictions, documentaires, les séries télévisées et les films d’animation. Il y a eu une phase de présélection qui a permis d’avoir les nominés qui vont en compétition », a annoncé d’entrée Sandra Adjaho, Actrice de cinéma, réalisatrice scénariste, présidente de l’Association Lagunimages et Directrice du festival Lagunimages. Elle souligne que pour cette compétition, trois jurys sont prévus : le jury pour les longs métrages et séries, le jury pour les courts métrages, et le jury pour les films d’animation. « A part la compétition, nous aurons les Masters class. Et les thèmes qui ont été choisis sont en rapport avec le thème principal du festival : ‘’Les séries africaines, outils d’expression d’un idéal identitaire », a expliqué Sandra Adjaho, qui a fait savoir aussi que « C’est par rapport à cela que tous les experts qui vont animer les Masters class vont devoir se baser sur ce thème pour pouvoir partager leurs expériences avec les professionnels ou les cinéphiles qui seront là ». Au menu des Masters class, il y a la photographie de plateau, le maquillage de plateau, la réalisation télévision et la production des cinémas d’animation. Tout cela va se dérouler sur des espaces partenaires que sont : l’Institut français, Gangan production, Savoir plus, Isma, Espace Mayton, Festhec, Le Parking, Eitb, etc. « Nous aurons la cérémonie d’ouverture le 7 décembre à partir de 19 heures, et déjà dans la matinée à 9 heures, à la salle Vip du ministère de la Culture, nous aurons la conférence inaugurale qui va aborder le thème du festival. Comme conférenciers nous aurons Ignace Yètchénou, Kismath Baguiri et Carole Lokossou », informe la présidente de l’Association Lagunimages et Directrice du festival Lagunimages. A part ça, souligne-t-elle, il y aura pour le public, les projections des films qui ont été retenus. « Et ces films vont être projetés dans les différents espaces partenaires », précise Sandra Adjaho.  Au total, il y aura près de 56 films courts métrages, que ce soit fictions ou documentaires ; 13 longs métrages (fictions et documentaires), trois séries télévisées et trois films d’animation. « La nouveauté, c’est les différents experts qui viennent pour les Masters class parce que souvent ces Masters class ne sont abordés. Souvent ils rencontrent les réalisateurs, les acteurs… Mais nous, on a voulu aborder quand même les autres métiers », a confié la Directrice du festival.

Les récompenses

« Le festival Lagunimages avait l’habitude de donner quatre prix. Cette année, vu l’innovation qu’on a apportée, en associant toutes les catégories du cinéma, on aura dix prix », a fait savoir Sandra Adjaho qui va ensuite dans les détalis : « Il y aura le Grand prix Nokoué qui va récompenser les longs métrages et les séries, le Prix de la meilleure fiction long métrage, la meilleure fiction documentaire, la meilleure série, le Prix de la meilleure fiction court métrage, le prix du meilleur documentaire court métrage, le coup de cœur du jury ». Et d’ajouter : « Je suis sûr que le jury va vraiment peiner à choisir les meilleurs films. Mais il y a toujours un film qui est un coup de cœur… Et il y aura le prix de la meilleure interprétation féminine et le prix de la meilleure interprétation masculine parce que c’est d’abord les acteurs qui sont mis en avant dans les films. Le dernier prix, c’est le prix du meilleur film d’animation ».

Enfin la Directrice du festival va mettre l’accent sur la virée touristique avec les invités qui fouleront le sol béninois pour la circonstance. La virée va les conduire sur des sites touristiques chargés d’histoire dont le site lacustre et touristique de Gogotinkpon.

Canal+ et Canal+ Univestiy partenaires

C’est la quatrième fois que Canal+ se positionne en tant que partenaire privilégié du festival Laguinimages. Pour Yacine Alao, Directrice générale de Canal+Bénin c’est tout simplement parce que Canal+Bénin est engagé pour l’essor du cinéma béninois au Bénin. « C’est un de nos piliers de notre stratégie business. On estime que c’est essentiel de pouvoir être là en amont ; c’est-à-dire d’accompagner ce type d’initiative tel que ce grand festival Lagunimages qui existe depuis maintenant bientôt 22 ans et qui en est à sa dixième édition. C’est la quatrième édition qu’on accompagne, on est très satisfait de ce partenariat parce que ce festival est très complet. Premièrement il donne l’opportunité aux populations béninoises de découvrir des productions béninoises faites par des talents béninois avec plusieurs projections … La deuxième chose c’est qu’il a des actions qui vont à l’endroit des cinéastes qui sont en quête de perfectionnement avec des Masters class sur différentes thématiques. Troisième point, quand vous faites un travail, il est important que vous soyez valorisé, que vous soyez récompensé. Et donc dans ce cadre, il y a une compétition… On est très satisfait ; ça permet de dire à ceux qui sont cinéastes que leurs œuvres peuvent être reconnues aussi bien sur le petit écran que sur le grand. On est satisfait de ce programme et on encourage toutes et tous les amoureux du cinéma à assister à ce beau festival », a laissé entendre la Dg Canal+Bénin. A propos du Canal+University qui est également présent sur l’événement, Yacine Alao répond : « Canal+ University est l’entité qui s’occupe de tout ce qui est volet formation, éducation sur le continent africain. Donc lorsqu’on a des initiatives comme le festival où par exemple il y a des Masters class, qui permettent de prodiguer des enseignements, ils sont sollicités. Et d’donc on les a sollicités aux fins de faire venir des formateurs, des personnalités qui vont pouvoir échanger sur des thématiques particulières. Donc notre accompagnement se situe là. Après il y a aussi un accompagnement financier dont je ne divulguerais pas le montant, et puis il y a aussi la mise à disposition de notre salle Canal Olympia pour l’ouverture et la clôture du festival ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite