Parti Les Démocrates: A qui profite la contre campagne d’Azannaï ?

1 242

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Lundi 21 novembre 2022, le parti d’opposition Les Démocrates a présenté la liste finalement retenue pour l’échéance électorale du 08 janvier 2023. Fait majeur, outre les trois personnes dont les quitus fiscaux posent problème, plusieurs autres membres du parti annoncés candidats ne s’y retrouvent plus. C’est le cas de Guy Mitokpè, l’ancien Secrétaire général de Restaurer l’espoir, Nadine Okoumassoun, Nourou Dine Saka Saley, etc. Il n’en fallait pour plus pour trouver une main invisible derrière le retrait de la liste de ces personnes, que l’opinion publique juge d’opposants radicaux. Dès lors, la thèse d’une compromission du parti Les Démocrates est agitée dans l’opinion. Pour certains, l’envie d’aller coûte que coûte aux élections a amené le parti de Boni Yayi à faire des compromis. De quoi apporter de l’eau au moulin du président du parti Restaurer l’espoir.

 

Qu’il vous souvienne qu’avant cette épisode, Candide Azannaï, lors de précédentes sorties, avait affirmé que Les Démocrates n’est pas un parti d’opposition. Il justifiait cela par le fait que Boni Yayi, le président d’honneur du parti d’opposition, avait accepté être nommé Médiateur de la Cedeao en Guinée. Avec cette affaire de liste, il faut s’attendre à ce que le président de Restaurer l’espoir saisisse la balle au bond pour dire que Les Démocrates ont fait un « deal » avec Patrice Talon. Et donc, ce serait la preuve que Les Démocrates est un parti de la Mouvance présidentielle et non de l’opposition. D’ailleurs, il est annoncé une tournée où Candide Azannaï va s’évertuer à expliquer cela aux populations.

Ce faisant, la conséquence de cette contre campagne serait soit de susciter un vote sanction contre Les Démocrates, soit l’abstention. Dans l’un ou l’autre des cas, qui récolte le gain ? Les élections dernières ont montré que l’abstention n’a jamais empêché le pouvoir de s’installer et de dérouler son agenda. Le fait que Candide Azannaï décide de descendre sur le terrain, lui qui n’est pas en compétition, suppose qu’il espère un résultat. Et si ce résultat ne profite pas au Parti Les Démocrates, ni à aucun autre parti d’opposition, alors à qui profite-t-il ? La réponse à cette question donne peut-être une idée du camp dans lequel joue réellement Candide Azannaï.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite