Lancement de Women In Teck Bénin: Enabel célèbre l’entrepreneuriat féminin dans le numérique

549

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Mettre le numérique au cœur de l’entrepreneuriat féminin. C’est la mission que s’est assignée Women In Teck Bénin (WIT Bénin), un réseau de femmes professionnelles des métiers du numérique. Vendredi 18 décembre 2022, WIT Bénin a été lancé à Cotonou, en présence du ministre d’État, Abdoulaye Bio Tchané.

 

Impulsée par l’Agence belge de développement (Enabel) à travers le Projet d’appui au renforcement de l’économie numérique au Bénin (Digiboost), Women In Teck Bénin est une communauté de femmes entrepreneurs dans le secteur du numérique. L’initiative répond à l’atteinte de l’un des objectifs du projet Digiboost à savoir appuyer et consolider l’émergence d’un réseau national d’initiatives en faveur des femmes porteuses de projets et fondatrices de startup numériques. Sa vision est la réduction des inégalités du genre dans le numérique au Bénin et en Afrique, en bâtissant un réseau influent et diversifié d’acteurs du numérique.

« Aujourd’hui, les femmes représentent 33% des professionnels du numérique, alors que les métiers du numérique leur offrent des opportunités de carrière et d’équilibre de la vie », a souligné, dans son discours de bienvenue, Élodie Akotossode Padonou, présidente de Women In Teck Bénin. A ses dires, depuis août 2021 où la communauté WIT Bénin est mise en place, elle compte 100 membres actifs, dont 50 femmes entrepreneurs, 12 événements organisés et plus de 3000 femmes touchées.

Aux dires du représentant de la Délégation de l’Union européenne, Claudi Ferrer Savall, qui finance le projet Digiboost que Enabel met en œuvre, l’Ue encourage le travail en cours et partage les valeurs et objectifs du projet Digiboost.

A son tour, le représentant résident d’Enabel au Bénin, Jean-François Michel, a, dans son allocution, souligné que la participation des femmes à la croissance économique est une pierre angulaire de l’agenda 2030 des Nations Unies.

C’est pourquoi dans son action, Enabel a choisi d’investir dans l’entrepreneuriat féminin, l’entrepreneuriat digital et l’entrepreneuriat équitable, a fait savoir Jean-François Michel.

« Je suis venu célébrer la femme béninoise, l’entrepreneuriat et l’écosystème du numérique », a dit le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané. Comme objectif, il souhaite que chaque femme de la communauté WIT Bénin amène une autre femme pour que dans un an, la communauté puisse compter au moins 1000 femmes entrepreneurs dans le numérique. C’est ainsi que le Bénin sera aussi compté parmi les meilleurs pays écoles en termes de réduction des inégalités du genre dans le numérique, a-t-il laissé entendre.

Une visite de stands a permis de découvrir des startups de femmes qui offrent des solutions dans plusieurs domaines. L’une d’elles est Tic Agro Business Center dont l’une des solutions émet des ultra-sons dans les champs afin de chasser les oiseaux. Selon Dumas Houessinon, les enfants qui surveillent ces champs pourront aller à l’école et les femmes pourront vaquer à d’autres occupations pour subvenir à leurs besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite