Enrichissement des aires protégées en Kigelia africana : Le chercheur Hubert Olivier Dossou-Yovo pour une cause noble

258

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Un digne fils de la commune de Ouidah, le chercheur en gestion des ressources naturelles et de la biodiversité, l’agronome, Hubert Olivier Dossou-Yovo est dans une tournée pour l’enrichissement des aires protégées. Dans ce cadre, il était à Avlékété où il a apporté plusieurs dizaines de  plants de Kigelia africana (yanblikpo) pour trois forêts sacrées de cet arrondissement.

A une forte potentialité médicinale, Kigelia africana (yanblikpo) est une espèce de plus en plus menacée dans les écosystèmes naturels. C’est ce qui a d’ailleurs poussé le chercheur à procéder récemment à l’enrichissement du jardin botanique de plantes médicinales de la commune de Ouidah avec la même espèce.

En effet, en cette période où presque tous parlent des législatives à venir, le chercheur en gestion des ressources naturelles et de la biodiversité et membre du Laboratoire d’Écologie Appliquée de la Faculté des Sciences Agronomiques de l’Université d’Abomey-Calavi, l’agronome Hubert Olivier Dossou-Yovo est dans une tournée pour l’enrichissement des aires protégées. Ceci, suite à une recherche ethnobotanique conduite au cours de cette année 2022 sur l’espèce végétale ligneuse Kigelia africana (localement appelée Yanblikpo en langue Fon) et publiée dans la revue anglophone Conservation MDPI (https://www.mdpi.com/2673-7159/2/2/19/review_report), le chercheur Hubert Olivier Dossou-Yovo et ses collaborateurs s’étaient rendus compte de la rareté des organes de l’espèce au cours des dernières années. Ce constat fut également rapporté par d’autres études conduites ici au Bénin puis dans la sous-région. Le principal auteur de cette investigation s’est donc fixé comme objectif de contribuer à la conservation durable de l’espèce dans les aires protégées du Bénin et de la sous-région. Il était, dans la journée du vendredi 11 novembre 2022, à Avlékété dans la commune de Ouidah où il a apporté plusieurs dizaines de plants de Kigelia africana pour l’enrichissement de trois forêts sacrées de l’arrondissement sous l’autorité et l’accueil chaleureux du premier responsable de la localité. Une initiative assez louable qui entre dans le cadre de la conservation des ressources naturelles et de la lutte contre les changements climatiques lorsqu’on sait le rôle combien important que les arbres jouent dans la mitigation des effets des changements climatiques.

M.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite