Incarcération d’un journaliste au Sénégal: La Cenozo dénonce et appelle à la libération de Pape Alé Niang

324

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans une déclaration rendue publique ce mercredi, 09 novembre 2022, la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (Cenozo) condamne l’incarcération du journaliste sénégalais Pape Alé Niang. Elle appelle à la libération sans délai du journaliste d’investigation. Lire la déclaration de la Cenozo !

Communiqué de la Cenozo

Ouagadougou, le 09 novembre 2022 : Le dimanche 06 novembre 2022, la police a interpellé le journaliste d’investigation sénégalais, Pape Alé Niang. Après deux jours de garde à vue, il est déféré à la prison de civile de Dakar pour « divulgation, sans autorisation, de documents militaires et recel de documents administratifs estampillés “secret” » ; des infractions prévues et punies par le Code pénal.

Pape Alé Niang est membre de la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO). Son travail a permis de révéler plusieurs affaires de corruption, d’abus de biens publics et d’abus de pouvoir au Sénégal. Son arrestation et sa détention sont une manœuvre délibérée pour le réduire au silence.

La CENOZO rappelle que selon la Déclaration de principes sur la liberté d’expression de l’Union Africaine, dont le Sénégal assure la présidence, « la liberté d’expression et d’information, y compris le droit de chercher, de recevoir et de communiquer des informations et idées de toute sorte, oralement, par écrit ou par impression, sous forme artistique ou sous toute autre forme de communication, y compris à travers les frontières, est un droit fondamental et inaliénable et un élément indispensable de la démocratie ».

En tout état de cause et conformément aux principes de la Commission africaine des Droits de l’Homme & des Peuples de l’Union Africaine, « nul ne doit faire l’objet de sanction pour avoir livré en bonne foi des informations sur des comportements illégaux ou qui divulguent des menaces sérieuses pour la santé, la sécurité ou l’environnement… ».

La CENOZO appelle donc à la libération sans délai et sans conditions du journaliste d’investigation Pape Alé Niang. Par la même occasion, la CENOZO exige des autorités sénégalaises, la dépénalisation des délits de presse pour se conformer aux normes internationales en matière de liberté de la presse et d’informer, pilier indispensable de la démocratie.

La CENOZO entend mettre en œuvre toutes les mesures en son pouvoir pour défendre le journaliste d’investigation Pape Alé Niang, qui risque cinq (05) ans de prison, selon son conseil.

La CENOZO lance à l’endroit de toutes les organisations nationales et internationales de défense des libertés de presse, une mobilisation générale pour dénoncer les atteintes graves à la liberté de presse et d’informer au Sénégal.

 

La CENOZO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite