Suspension de la vaccination contre la polio et suspicion de décès: Des inquiétudes persistent, la polémique enfle…

526

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le ministre de la santé a décidé de la suspension de la campagne de vaccination contre la poliomyélite seulement à la fin du deuxième jour. Ceci, suite à la polémique liée à la qualité des vaccins et des rumeurs faisant état des décès d’enfants en lien avec la vaccination contre la polio. Malgré les assurances du gouvernement, des inquiétudes semblent persister dans l’opinion…

 

Ça jase sur la toile au sujet de la qualité des vaccins contre la poliomyélite. Des rumeurs qui seraient nées des effets indésirables constatés chez certains enfants ayant reçu la dose de vaccin. Des cas de décès d’enfants seraient également évoqués. Pour le gouvernement, il s’agit des alertes mensongères au sujet de la qualité douteuse des vaccins contre la poliomyélite. Dans une déclaration rendue publique ce lundi 24 octobre 2022, le ministre de la santé, Benjamin Hounkaptin a rassuré de la qualité des vaccins tout en admettant la présence de manifestations indésirables post immunisation. “…dans une campagne de masse, il n’est pas de coutume de faire un bilan à chaque cible avant de la vacciner. C’est pourquoi, un système de pharmacovigilance mis en place par le Ministère de la Santé permet de les rechercher activement et de les investiguer en vue d’établir un lien entre la vaccination et leur survenue. De même, un contrôle scrupuleux de la qualité des vaccins est fait avant toute utilisation et des mesures rigoureuses sont prises pour le respect de la chaîne du froid à tous les niveaux. Les vaccins utilisés sont donc sûrs et efficaces et les agents vaccinateurs sont formés à leur utilisation. Du reste, ce n’est pas la première expérience de vaccination anti polio dans notre pays. Pour la campagne planifiée du 14 au 16 octobre 2022, toutes les mesures de sécurité requises ont été observées. Nonobstant ces mesures, des manifestations indésirables ont été recensées chez certains enfants dès la première journée de cette campagne, grâce à la réactivité de notre système de surveillance“ a laissé entendre le ministre. Face à la gravité de certains cas, le gouvernement a donc décidé de  la restriction de l’administration du vaccin à certaines cibles en dépit des recommandations internationales ; la suspension de la campagne à la fin du deuxième jour ; la saisine en urgence des comités des experts au niveau national et international pour l’analyse des cas de manifestations adverses post immunisation enregistrés et la recherche d’un lien éventuel avec le vaccin utilisé ; la sollicitation d’une contre-expertise internationale pour le contrôle de qualité des lots de vaccins utilisés. Bien que, dans ledit communiqué, l’autorité ministérielle ait rassuré “qu’aucun enfant n’a été vacciné avec des vaccins périmés, contrairement aux propos démobilisateurs qui sont véhiculés sur les réseaux sociaux“, les inquiétudes sont loin d’être dissipées. Et les mesures de précaution prises par le gouvernement suscitent davantage d’interrogations. Pourquoi avoir suspendu la campagne de vaccination si les manifestations indésirables ne révèlent aucun aspect inquiétant ? Qu’est-ce qui justifie la saisine en urgence des comités des experts au niveau national et international ? Alors que le gouvernement a rassuré de la qualité des vaccins, pourquoi encore une contre-expertise internationale pour le contrôle de qualité des lots de vaccins utilisés ? Y-a-t-il des non-dits ? La polémique semble s’installer malgré les assurances du gouvernement. Et les cas de décès survenus demeurent également une préoccupation entière. “En ce qui concerne les cas de décès survenus, je rassure que les recherches sont en cours pour déterminer si, éventuellement, ils sont en lien direct avec la vaccination. Mais déjà je voudrais, au nom du gouvernement, exprimer toute ma compassion aux familles de tous ces enfants“ s’est contenté de déclarer l’autorité ministérielle. Les autorités béninoises sont vivement interpellées afin que toute la lumière soit faite sur cette situation qui pourrait avoir un impact sur les prochaines campagnes de vaccination au Bénin.

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite