Festival Monkpa-Xwémè dans l’aire culturelle Mahi: Des projecteurs sur les valeurs endogènes et coutumières

705

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Pari gagné pour le Président Barthélémy Yassoundo)

La promotion des valeurs endogènes et coutumières de l’aire culturelle Mahi constitue un défi pour l’Association Monkpa-Xwémè  (AMOX) portée sur les fonts baptismaux en Août 2013 et enregistrée au journal officiel.  A travers cette édition 2022 du festival Monkpa-Xwémè, l’association, fondée par Barthélémy Kpatindé et présidée par Barthélémy Yassoundo, entend mettre sous les projecteurs, comme à l’accoutumée,  les richesses culturelles  dont regorge la région Mahi.

 

La tenue du festival Monkpa-Xwémè 2022 s’approche à grand pas. A cet effet, les initiateurs de cette géante manifestation qui rassemble les fils et filles de l’aire culturelle Mahi autour d’une ambiance festive donnent de la voix pour faire  le point des éditions passées.  Avec son chapeau de délégué adjoint du festival, Barthélémy Yassoundo a présidé l’organisation des deux premières éditions du festival Monkpa-Xwémè en  2013 et  2014 où la ferveur festive était à son comble avec la participation des grands artistes de la localité tels que Don Métok, Sèna Joy, Princesse Métok, Fleur Frandora et Pap Lucien Boza 1er. L’engouement était à son paroxysme avec la mobilisation des populations environnantes, même celles de Savalou centre-ville qui ont fait le déplacement de Monkpa pour vivre en live ce festival.

Historique du festival

L’organisation de ce festival a connu une pause en 2015 et 2016, puis relancée en 2017 sous la présidence d’Adrien Agbede qui a coordonné  trois éditions successives (2017, 2018 et 2019). En juin 2020, Barthélémy Yassoundo revient à la tête de l’association mais cette fois-ci  par une Assemblée générale élective. Il devient ainsi le premier président élu démocratiquement par ses pairs avec un bureau exécutif pour un mandat de 3 ans renouvelable. C’est ce bureau qui a conduit l’association à son enregistrement à la préfecture des Collines et à son insertion au Journal officiel du Bénin à Porto-Novo. Malheureusement, cette année, la pandémie Covid-19 s’impose et handicape l’organisation de cette 6ème édition du festival. Mais en 2021, le Festival Monkpa-Xwémè renaît avec une célébration très riche en couleurs marquée par l’animation de l’orchestre du Bénin B229 qui a tenu en l’haleine tous les festivaliers.  Pour cette 7ème  édition, la thématique centrale a tourné autour  de la viande de lapin dont la consommation serait interdite dans cette localité.  Quatre (4) jours ont été retenus pour valoriser les us et coutumes de la région Mahi. À l’ouverture du festival le vendredi 12 Août, les festivaliers venus d’horizons divers ont visité les sites festifs suivis d’une caravane à travers le village. Cette  journée a pris fin par la grande danse Afounlè, un rythme en voie de disparition. Le lendemain, la fête a été marquée par divers jeux ludiques tels que la pétanque, le domino et la belotte  avec un engouement des grands jours. Les autres temps forts sont marqués par la visite des sites touristiques, des concours de danse et chants traditionnels organisés au profit des jeunes talents. À l’issue de cette compétition, trois artistes sont sortis du lot avec des prix honorables. Il s’agit de Houézé, Adissoh-Dèkan et Houègbè-Atchèkpè. Toutes ces activités culturelles, sportives et ludiques  répondent aux aspirations de l’association qui ambitionne faire de la culture Mahi  un véritable moteur de développement harmonieux et durable.  Cette 7ème édition du festival Monkpa-Xwémè a réuni les fils et filles de Monkpa, acteurs culturels et cadres de la localité. Depuis un moment, ce festival est devenu l’ultime cadre de réjouissance et de fraternité pour les filles et fils de Monkpa.

L’idée portée  par un trio  Barthélemy Kpatindé, Yassoundo et Lebonon sous la bénédiction de sa Majesté Tossoh Gbaguidi 13 et de Dah Seffodji de Monkpa connaît à chaque édition des succès inédits.  À noter que le secrétariat de cette association est détenu par Sai Patrick Igor et la caisse est confiée à Gael M. Doudou. Barthélémy Kpatindé est l’initiateur géniteur du festival et l’objectif principal dudit festival est la promotion des mets et rythmes en voie d’extinction.

 

TG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite