Après 25 ans d’activités sportives: Bachiratou Adom met fin à sa carrière de volleyeuse

587

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après 25 ans d’activités sportives, l’amazone Bachiratou Adom fait ses adieux en tant que joueuse. Elle l’a fait savoir dimanche, 18 septembre 2022, à l’issue de la dernière rencontre du championnat professionnel de volleyball, saison 2021-2022 entre son club Allada Olympics et Queens Vbc (0-3).

 

L’histoire d’amour avec le sport a commencé au biberon puisque son père est militaire. Benjamine d’une famille de 4 enfants, elle était moulée dans un environnement où elle jouait déjà le football de rue avec ses frères et amis du quartier. Ayant décelé un talent d’athlète en elle au CM1  aux séances d’éducation physique et sportive, son maître, Christophe Quenum l’a préparée pour les compétitions inter classes d’athlétisme à l’âge de 10 ans. Le constat est que son maître ne s’est aucunement trompé. A toutes les compétitions auxquelles elle a pris part au nom de l’Ecole primaire publique Zongo 2 de Parakou et à celles du département du Borgou, elle a fini sur le podium. Mais cela n’a été que de courte durée parce que la guerrière a continué avec son premier amour, le football !

Elle quittait sa maison les samedis à 15h en foulée, pendant 20 mn pour se rendre au stade municipal de Parakou afin d’assister aux séances d’entraînement des Buffles du Borgou. Elle ramassait quelques balles frappées dans le décor, les ramenait et avait quelques occasions d’échanger quelques balles avec les stars du septentrion à l’époque. Un samedi, un entraîneur de passage au stade municipal de Parakou la vit et l’aborda. C’était Alidou Maman Yari, le coach de Gazelles FC de Parakou. Il l’informa de l’existence d’une équipe féminine au Lycée Mathieu Bouké et l’invita à intégrer son club. Après quelques séances d’entraînement avec le seul club féminin parakois à l’époque, son entraîneur l’a spécialisée en défense centrale. La patronne de la défense de Gazelles Fc a fait trembler les équipes du septentrion. Mais par manque de compétition régulière, Bachiratou Adom embrasse un nouvel amour qui n’est sans doute que le volley-ball.

La carrière dans le volleyball…

En 2005, elle intégra Tornado Vbc de Parakou, et finit championne en 2006 au championnat national de Porto-Novo face à Nova, l’équipe redoutée à l’époque. Elle fut appelée en sélection nationale en 2008 où elle prit part à la Coupe des nations de Solidarité de Zone 3 à Yamoussoukro en Côte-d’Ivoire. La championne intègre la même année l’équipe de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) après l’obtention de son Baccalauréat. Elle décroche la médaille en or avec l’UAC aux Jeux universitaires ouest africains au Nigéria (Ilorin) et est 5 fois championne du Bénin consécutivement avec l’équipe universitaire. Pendant ses nombreuses expéditions avec l’équipe nationale, elle a eu le privilège de porter le brassard de capitaine à plusieurs reprises.

Désormais, après 25 ans de carrière sportive et 17 ans d’aventures extraordinaires, Adom Bachiratou, dit au revoir au Volleyball indoor. Elle confie vouloir se consacrer à son Association Omnisports Game Time, contribuer au développement du baseball au Bénin et à la promotion du sport féminin à travers sa plateforme «Femme au Sport».

 

Source : Femme au Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite