Éducation nationale: Les bibliothèques scolaires : des dépôts de vieux livres

441

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Une mission, des moyens dit-on. La rentrée des classes rime avec achat de fournitures scolaires. Les parents d’élèves font de leur mieux pour permettre à leurs progénitures de suivre les cours. Les contributions payées, uniformes et cahiers achetés, certains ont eu la possibilité d’acheter les divers livres à leurs enfants. D’autres ne pourront jamais acquérir ces documents essentiels aux leurs. C’est bien en accompagnement à cette catégorie d’apprenants que les bibliothèques scolaires sont implantées. Mais force est de constater que la plupart de ces bibliothèques sont des dépotoirs de vieux livres hors programme. Il convient alors qu’un renouvellement des documents dont disposent les bibliothèques soit effectué. Aussi, que les écoles qui ne disposent pas de bibliothèque puissent en être dotées. Cela permettra à coup sûr de relever le niveau de beaucoup d’apprenants qui, faute de documents appropriés au programme d’étude, désapprennent. Résultats vous rencontrez des élèves incapables d’avoir une discussion correcte dans la langue de Molière avec vous.

Vivement que les réformes du gouvernement Talon, prennent le chemin de nos bibliothèques scolaires. Nos enfants  méritent mieux.

Philippe L. S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite