Santé: Les infirmeries scolaires, les locaux abandonnés attendent une décision du gouvernement

416

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La maladie ne prévient pas. Une épidémie part d’un point donné. Pendant la crise sanitaire de la Covid-19 toutes les écoles avaient fermé leurs portes, afin de gérer les cas de contaminations, ainsi que la propagation. Après une crise sanitaire comme celle de la COVID-19, ne convient-il pas, de pousser les réflexions plus loin, afin de prévenir ces genres de blocages à grande échelle que nous avions connu?

 

Pour le cas des écoles, un aspect qui peut-être, a échappé à tous ou, peut-être parce le temps d’action ne permettait pas sa mise en œuvre, est là probable activation des infirmeries scolaires. Un tour effectué dans plusieurs collèges permet de retrouver les locaux réservés aux infirmiers dans des états piteux. Nous pensons qu’il est temps de ressusciter ces infirmeries autrefois installées dans les collèges d’enseignement général. Aussi, faudra-t-il penser à la création de celle des écoles primaires. Cela permettra à coup sûr d’anticiper les maladies infectieuses qui peuvent subvenir. De plus, la prise en charge à temps des apprenants en cas d’incidents pourra se faire par les agents de santé qui seront installés. Car il faut préciser que les écoles et collèges sont des   lieux par excellence d’attroupement. Avec le temps la même stratégie pourra s’étendre, pourquoi pas, vers d’autres endroits rassemblant du monde. Les marchés modernes en construction pourront bien en avoir aussi à l’avenir.

Philippe L. S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite