Réseaux sociaux: Comme TikTok, YouTube veut partager ses revenus publicitaires avec les créateurs de contenus courts

272

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 Facebook n’est pas le seul réseau social à souffrir de la concurrence de TikTok. Les formats courts du réseau social chinois attirent une audience que YouTube essaie de capter depuis plusieurs années avec ses formats « shorts ».

 

A partir de 2023, YouTube partagera ses revenus publicitaires avec les créateurs de contenus courts, encore appelés « shorts ». L’information a été rendue publique par Neal Mohan, chef de produit pour YouTube, ce 20 septembre lors de l’événement annuel des créateurs de contenus de la plateforme. « C’est la première fois qu’un véritable partage des revenus est proposé pour les vidéos de courte durée à grande échelle », s’est-il réjoui. Jusque là, le seul moyen pour un créateur de générer des revenus grâce aux shorts était d’être éligible aux conditions d’un fonds de 100 millions de dollars que YouTube a dédié aux formats courts.

Selon les premières informations, les revenus seront partagés entre les vidéos ayant le plus de vues. « À partir du début de l’année 2023, les créateurs axés sur les contenus courts pourront postuler au partage des revenus en atteignant un seuil de 1000 abonnés et 10 millions de vues sur 90 jours », a déclaré YouTube dans un post de blog.

YouTube a assuré que, dès le début du programme, chaque mois, la plateforme mettrait en commun les recettes publicitaires provenant des contenus courts. Sur cette somme, un pourcentage non divulgué sera attribué aux créateurs.

La décision de YouTube laisse transparaitre une réelle crainte de TikTok. Le réseau social chinois a annoncé, il y a quelques semaines, une mesure similaire de partage des revenus publicitaires.  Au deuxième trimestre 2022, YouTube a connu son plus faible taux de croissance des revenus depuis qu’Alphabet, sa maison-mère, a commencé à publier les ventes de son segment vidéo en 2019. Pendant ce temps, les revenus générés par TikTok, dont la plateforme se base sur des formats courts, continue d’augmenter.

Un détail : YouTube a assuré que les créateurs de shorts recevront le même montant, que leurs vidéos incluent ou non de la musique protégée par des droits d’auteur. Dans ce cas, YouTube paiera les droits de sa poche.

 

SOURCE: Agence Ecofin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite