Politique nationale: Où est passé Lazare Maurice Sèhouéto ?

764

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Alors que la scène politique est actuellement en pleine ébullition, l’ancien ministre et Président de l’alliance Force Clé brille toujours par son absence.

Il n’est plus apparu en public ces derniers mois et ne s’est guère illustré dans les activités de son parti. Même ceux qui espéraient le revoir à la suite de son élévation à la dignité de Grand Officier de l’Ordre National du Bénin en mai de l’année 2021 ont été déçus. Alors que rien, du moins officiellement, ne l’oblige à ce silence constaté dans la vie politique, tout porte à croire que Lazare M. Sèhouéto a choisi de se mettre en retrait. Quelles sont les raisons de ce silence ? Est-ce un choix personnel ou un retrait forcé ? Est-ce stratégique ou du repos ? Est-il fragilisé ou prépare-t-il simplement un retour au premier plan ? Dans tous les cas, la disparition d’un des plus gros mais aussi féroces crocodiles du marigot politique béninois n’est nullement anodine.

En suscitant la candidature de Patrice Talon et en participant activement à la présidentielle de 2016, Lazare M. Sèhouéto était promis une manœuvre aussi importante et stratégique dans l’environnement immédiat et le dispositif stratégique du Président de la République. Aussi, il a enchaîné les responsabilités : Ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat d’avril 2016 à novembre 2017 et puis après, Conseiller politique de Patrice Talon après une brève pause. Mais, depuis lors, il a commencé à se faire rare, très rare, sinon entamé une longue période d’hibernation. Il n’est nullement un secret, que Lazare M. Sèhouéto est malgré son profil, à la fois absent sur le front de la stratégie et de la riposte du régime. Tout le bouillonnement thématique et éditorial autour des réformes politiques et institutionnelles s’est déroulé sans lui. Tant sur l’aspect intellectuel et politique. Presque absent, il était rare de tous les espaces publics et / ou ouverts pour défendre la pertinence ou l’importance de ses réformes : la révision de la Constitution, la réforme du système partisan ou encore du code électoral… Plus rare qu’une averse de grêle, l’ancien allié de Éric Houndété n’existe plus sur le terrain politique.

En position 3 sur la liste de l’Union Progressiste (UP) aux élections législatives de 2019, il semble étouffé ou dompté par l’influence grandissante de ses adversaires directs dans la 24ème circonscription électorale tels que Hervé Hèhomey, Aké Natondé, Janvier Yahouédéhou, Boniface Yèhouétomè… Plusieurs initiatives politiques ou des politiques dédiées à cette circonscription n’ont pas vu la participation effective de Lazare  M. Sèhouéto. Plus grave est surtout si on se souvient de sa proximité aussi grande qu’intime avec le patriarche Bruno Amoussou.

  En fait, selon nos sources, il n’est plus que l’ombre de lui-même parce que heurté de plein fouet à la volonté manifeste du Président de la République de procéder à un renouvellement du jeu politique. Mais au-delà, les faits ou la réalité attestent que l’un des barons politiques de la 24ème circonscription électorale en plus de ne plus avoir l’influence qu’on lui prête, perd du terrain. Ceci explique-t-il cela ?

 

Mike M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite