Rationalisation de la Naturopathie au Bénin: Le Prof. Marcelin Agossou ouvre les portes d’une nouvelle école

664

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Vers une formalisation de la naturopathie…)

La première école en Naturopathie est née au Bénin. Son fondateur, Aïkpé Agossou Marcelin est un enseignant chercheur au jardin botanique de l’Université d’Abomey-Calavi, spécialiste en naturopathie. A la faveur d’une conférence de presse donnée le vendredi 16 septembre 2022 à son cabinet de consultation et de production d’espèces variées de plantes situé au quartier Fidjrossè à Cotonou, le naturopathe a dévoilé la bonne nouvelle. Désormais, on peut devenir facilement naturopathe, phytothérapeute et nutrithérapeute avec l’école de formation professionnelle en naturopathie, dénommée ‘’Le Centre polytechnique en naturopathie’’ dont le Directeur n’est rien d’autre que le Professeur Marcelin Agossou. Seul africain membre de L’iphm, la plus grande institution mondiale de l’organisation des naturopathes, le Professeur Marcelin Agossou, en créant cette école, a voulu apporter sa pierre à l’édifice en ce qui concerne la réorganisation du monde des naturopathes et phytothérapeutes au Bénin. Accrédité à l’Ompi en tant qu’expert, le chevalier de l’ordre du mérite du Bénin, Marcelin Agossou a décidé de faire de la science qui étudie le potentiel des plantes médicinales pour la santé humaine et animale, la naturopathie, un secteur pourvoyeur d’emplois et de richesses. A cet effet, son école qu’il vient de créer et qui est une première au Bénin, est capable d’outiller toute personne ayant le désir de se faire former dans cette discipline de la santé. « Depuis la nuit des temps, nos ancêtres utilisaient ces ressources naturelles liées aux plantes, pour s’alimenter et se soigner. Malheureusement, nous avons été à l’école du blanc pour acquérir des connaissances qui au retour nous font fouler au pied les connaissances et pratiques endogènes héritées de nos parents. Donc depuis 1960 à nos jours, en Afrique au sud du Sahara, nous n’avons pas encore eu des infrastructures modernes de transfert de connaissance et d’encadrement technique liées à cette science naturopathique. Cependant, selon les rapports de l’Organisation mondiale de la santé, 80% de nos populations ont recours à cette médecine naturelle et endogène. Et donc si vous êtes un père de famille dont les enfants ont recours à une telle médecine qui ne dispose d’aucune infrastructure moderne encore moins d’encadrement technique pour prouver scientifiquement ce qu’ils sont en train de faire, quelle sera la qualité de la prestation dont vos enfants pourront bénéficier en terme de fiabilité ? » Souligne le naturopathe pour situer la pertinence et le bien-fondé de la création de ce centre polytechnique qui viendra souffler un vent nouveau dans le secteur en sortant désormais chaque année des cadres diplômés reconnus par l’Etat béninois qui seront capables et aptes à servir efficacement sur le terrain. Pour faire cette école, il suffit d’être titulaire d’un Bepc pour devenir en trois ans de formation professionnelle, un naturopathe et phytothérapeute averti et techniquement outillé.

 

Teddy G.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite