Législatives de 2023: La Coscep envoie 77 observateurs sur le terrain

392

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans le cadre du projet « Appui aux élections et aux processus politiques au Bénin », la Coalition des organisations de la société civile pour les élections et la paix (Coscep), avec le soutien de l’Institut républicain international (IRI), a initié une mission d’observation, en prélude aux Législatives de 2023. Après trois jours de formation, les 77 observateurs à long terme, répartis dans les 77 communes du Bénin, sont dépêchés sur le terrain. La cérémonie de lancement a eu lieu à Cotonou, vendredi 9 septembre 2022. 

 

Faire remonter les observations sur le terrain avant le scrutin, le jour du scrutin et après. C’est la Mission qu’assigne la Coscep aux 77 observateurs à long terme envoyés dans les 77 communes du Bénin dans le cadre des Législatives de janvier 2023. C’est une innovation de la Coscep et de son partenaire IRI qui tient son fondement de l’expérience acquise lors de la présidentielle de 2021.

Dans son discours de lancement, la présidente de la Coscep Latifatou Waïdi a souligné que dans sa mission d’œuvrer pour la paix et les élections crédibles, la mission d’observation doit s’assurer de la transparence et du bon déroulement des Législatives de 2023. C’est ce qui, à ses dires, justifie la séance de formation bien structurée reçue par les observateurs à long terme envoyés pour recueillir des informations durant la période pré-électorale, le scrutin et la période post-électorale. Pour Latifatou Waïdi, c’est une chance pour les observateurs et une fierté pour la Coscep qui s’engage ainsi à jouer sa partition pour la paix et les élections justes. Elle a remercié IRI pour son appui et invité les observateurs à faire preuve de professionnalisme pour une élection inclusive, démocratique et sans violence.

 » Notre rôle est d’observer déjà à partir de l’affichage de la liste électorale informatisée provisoire jusqu’au jour du scrutin et même après le scrutin. On sera sur le terrain pour faire remonter tout ce que nous avons observé, tout le long du processus » a laissé entendre Allassane Ouorou Karimou, membre du Rodd, Point focal dans la Donga, et observateur de long terme dans la commune de Djougou.

Représentant le partenaire IRI, Moïse Loca Fonton, gestionnaire de programme à l’Institut républicain international (IRI), renchérit : » Avec la Coscep, nous avons observé en 2021 l’élection présidentielle. Avec l’expérience acquise, nous nous sommes dit il faut s’y prendre très tôt, d’où l’initiative que nous lançons ce mois-ci où nous apportons notre appui à la Coscep. Il y a l’appui technique. Nous avons reçu dans ce cadre le soutien de deux experts de IRI qui nous ont appuyés surtout par rapport à la technique, le système que nous voulons utiliser cette fois pour la collecte des données sur le terrain. Nous avons une plateforme qui nous permettra d’obtenir des données crédibles ».

Outre ces 77 observateurs qui seront sur le terrain pendant 5 mois, 546 autres seront déployés par la Coscep le jour du scrutin dans tous les arrondissements du Bénin.

B.H

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite