Parti Les Démocrates: Yayi, désormais loin des yeux près des cœurs ?

790

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Un peu plus d’un an déjà qu’on n’a plus aperçu l’ancien chef de l’Etat béninois, Yayi Boni sur le terrain politique en train de drainer du monde à l’intérieur du pays. Jusque-là président d’honneur du parti d’opposition Les Démocrates, il se fait également rare aux côtés des militants pour les activités de cette formation politique. L’ancien président de la République (2006-2016) se fait moins visible après son activisme politique jugé poussé qu’on lui connaît entre 2016 et début 2021 avec à la clé cet incident du marché Dantokpa, la veille des législatives de 2019 et sa mise à résidence surveillée sur plus de 50 jours. Depuis que le prédécesseur de Patrice Talon au pouvoir s’est retiré du pays, il n’y est plus revenu pour y vivre de façon continue. Le 22 septembre 2021 quand il a été reçu à la présidence de la République, pour la première fois depuis 2016 par Patrice Talon qui venait de s’offrir son second mandat, c’était à la surprise de beaucoup de ténors du parti Les Démocrates. La plupart ont dit à l’époque qu’ils n’avaient été consultés ou n’ont pas été préalablement informés de cette visite. Yayi n’a pas cherché à recevoir la délégation du parti chez lui et recueillir son avis sur un tel acte qu’il voulait poser, contrairement à ses habitudes. La deuxième fois en 2022 aussi, il a fait pareil. Il était au palais chez son ancien allié Patrice Talon avec son fils Chabi Yayi qui aurait été au cœur des concertations pour que cette rencontre ait lieu. Et, patatras, Yayi Boni sera fait plus tard Médiateur de la Cedeao dans la crise en Guinée ; ceci sur proposition de Patrice Talon, entérinée par la conférence des chefs d’Etat. Depuis début juillet que cette nouvelle est tombée, le président Yayi Boni est entre deux avions. En cette veille des législatives de janvier 2023 où tous les états-majors des partis politiques sont dans les réflexions pour ratisser large et dans les tractations pour la confection des listes, le parti Les Démocrates, au risque de se tromper, doit être le seul parti orphelin de circonstance de son président d’honneur et leader. L’on se demande s’il est encore possible aujourd’hui pour Yayi Boni d’aller s’asseoir avec les ‘’ siens’’ pour parler officiellement politique interne si ce n’est de plus en plus sur sa page Facebook qu’il le fait désormais. Au regard de tout ceci, l’on est tenté de se demander si entre Yayi Boni et son parti Les Démocrates ce n’est désormais pas une affaire de « loin des yeux près des cœurs » ?

Sans doute que le contact n’est pas totalement rompu, mais avec les nouvelles donnes qu’imposent sa mission de Médiateur et avec le cadre de concertation des anciens présidents de la République du Bénin que s’en va formaliser Patrice Talon (après les législatives de 2023, selon certaines indiscrétions), la distance entre Yayi Boni, ses partisans et la base pourrait être davantage abyssale.

 

JB

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite