3ème session de la Commission mixte de coopération bénino-congolaise: Pour une coopération rénovée et approfondie

512

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les travaux de la 3ème session de la Grande Commission mixte de coopération bénino-congolaise se sont déroulés à Cotonou du mardi, 06 au mercredi, 07 septembre 2022. La présente rencontre qui s’est déroulée dans les locaux du ministère des affaires étrangères et de la coopération (Maec) se veut une occasion de redynamiser les relations entre les deux pays dans l’optique d’une marche sereine vers le développement…

 

La session ministérielle de la 3ème session de la Grande Commission mixte de coopération bénino-congolaise s’est déroulée ce mercredi, 07 septembre 2022. Ceci, à la suite de la réunion des experts. Une session qui intervient quinze (15) années après la précédente qui s’est tenue à Brazzaville au Congo en 2007. A en croire Dénis Christel Sassou Nguesso, ministre congolais de la coopération internationale et de la promotion du partenariat public-privé, le Bénin et le Congo entretiennent des liens séculaires de solidarité et de fraternité. Il a évoqué la nécessité d’œuvrer au développement des deux pays dans un esprit d’assistance mutuelle. Fortement attaché à la coopération sud-sud, le Congo mène une diplomatie au service de la paix, a-t-il précisé avant de déplorer la non-tenue de façon régulière des rencontres du Cadre de concertation entre les deux pays. Si la vitalité des relations bénino-congolaise ne peut être remise en cause, le ministre congolais estime qu’elle n’est pas encore à la hauteur des ambitions au regard des potentialités des pays. “Nous pouvons faire davantage“, a-t-il plaidé. A cet effet, il affirme que la présente rencontre devra créer des conditions propices pour la redynamisation des relations dans l’optique de l’atteinte des objectifs. De la diversification des secteurs d’intervention au renforcement du cadre juridique sans oublier la tenue régulière des assises du cadre de concertation ainsi que le renforcement du mécanisme d’évaluation des axes de coopération, il a appelé à travailler pour une coopération plus fructueuse. Procédant à l’ouverture des travaux, le ministre béninois des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci a également souligné la nécessité de tenir à échéance régulière les réunions de la Commission mixte de coopération. Alors qu’en 2007, plusieurs domaines de coopération ont été identifiés et des accords signés, de nouveaux défis focalisent les attentions notamment avec la multiplicité des crises de plus en plus complexes. Ainsi, outre l’évaluation de la mise en œuvre des engagements pris en 2007, il sera question de réfléchir à élargir les domaines de partenariat sans oublier la situation des ressortissants des deux pays. Selon l’autorité ministérielle, il faudra dialoguer en toute franchise pour poser les bases d’une coopération rénovée et approfondie. Les conclusions de la rencontre serviront, par ailleurs, de boussole pour la feuille de route quant aux actions à mener dans les années à venir.

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite