Santé/Spécialité: La réadaptation : Ce qu’il faut savoir

411

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Que savoir de la Médecine Physique et de Réadaptation (MPR), le rôle et l’importance du médecin spécialiste dans le système sanitaire ? Dans une publication relayée sur la page de l’Ordre national des médecins du Bénin (Onmb), Dr. Agbogbê Romaric Maurille Tognon, médecin, spécialiste de médecine physique et de réadaptation, apporte des éléments de clarification. Voici ce qu’il en dit !

“Bien que présente dans l’arsenal thérapeutique du Bénin depuis les années 90, ma spécialité reste peu connue de la population et même du public médical. Alors, c’est quoi la MPR et quel est le rôle du médecin MPR ?
La MPR peut être décrite comme la « médecine de la fonction ». Devant les altérations des fonctions organiques (locomotion, cognition, langage, vision, audition, respiration, circulation, déglutition, digestion, élimination, etc…), la MPR propose une réponse diagnostique et une thérapeutique mixte médicamenteuse et non-médicamenteuse.
Le médecin spécialiste de MPR ou médecin rééducateur, coordonne ainsi toutes les mesures visant à réduire au minimum inévitable, les conséquences fonctionnelles, physiques, psychologiques, sociales et économiques des déficiences et des incapacités. Avec cette approche holistique basée sur la Classification Internationale du Fonctionnement (CIF) de l’OMS, le médecin MPR se positionne comme le premier spécialiste du handicap.
Il s’agit d’une spécialité médicale transversale, en plein essor, accompagnant toutes les autres disciplines médicales pour une meilleure satisfaction du malade. Ne se rapportant pas à un organe spécifique, ses indications ne sont pas évidentes pour le médecin généraliste, ni pour certains spécialistes. La MPR peut intervenir en première ligne, en seconde ligne ou concomitamment avec des spécialistes d’organe dans les pathologies de l’appareil locomoteur, dans les troubles des fonctions neurocognitives, cardiorespiratoires, génito-urinaires, etc…

Comment je vis ma spécialité ?
Les activités journalières du médecin MPR sont diverses et comprennent : consultations, bilans diagnostiques, gestes techniques et hospitalisation.

En consultation généraliste de MPR, on rencontre des patients avec des problèmes d’ordre rhumatologique, traumatologique, neurologique, urologique, gynécologique, respiratoire, cardiologique, ORL, etc… De ce fait, les MPR peuvent avoir des jours dédiés à la consultation ou se sur-spécialiser (musculosquelettique, neurologie, algologie, neuro-urologie, pédiatrie, réadaptation cardiaque, etc…). C’est souvent une consultation de synthèse au terme de laquelle le médecin MPR s’assure de la mise en œuvre de toutes les thérapeutiques (médicales, chirurgicales, rééducatives) visant à corriger les déficiences ; il autorisera ensuite le démarrage de la rééducation dont il fixera les objectifs les plus pertinents, prescrira les justes modalités (intensité, fréquence, gradation, etc..), et évaluera les résultats avec les outils les plus adaptés, dans le but de corriger au mieux les limitations que le sujet rencontre dans la réalisation de ses activités de tous les jours ; enfin il organisera si besoin une réinsertion socioprofessionnelle pour répondre à son devoir de prise en charge holistique du patient présentant un déficit fonctionnel.

Les bilans diagnostiques réalisés par le MPR ne lui sont pas spécifiques, ainsi on réalise le bilan urodynamique (BUD), la manométrie anorectale (MAR), l’électro-neuro-myographie (ENMG), les Epreuves Fonctionnelles Respiratoires (EFR), l’Analyse Quantifiée de la Marche (AQM), les Epreuves d’Effort Cardiorespiratoire, les échographies musculosquelettiques diagnostiques et thérapeutiques et diverses échelles d’évaluations pour quantifier le trouble fonctionnel et mieux suivre son évolution.

Les gestes techniques réalisés en MPR sont les infiltrations articulaires et périarticulaires, les injections intramusculaires, intra-sphinctériens et détrusoriennes de toxine botulique, les blocs moteurs des nerfs périphériques, les manipulations articulaires et vertébrales, les corrections plâtrées et confection de petites orthèses, etc… Avec sa maîtrise des techniques de rééducation (kinésithérapie, orthophonie, ergothérapie, etc…), il est le médecin spécialiste le plus apte à en poser les indications. En hospitalisation complète, le médecin MPR s’occupent principalement de patients dont le pronostic fonctionnel pourrait être amélioré par une rééducation intensive (AVC, opérés de la colonne vertébrale, TCE, post-opératoire de prothèse de hanche et de genou, prothétisation post-amputation de membres, etc…). Pour certains patients, une hospitalisation de jour peut être proposée afin qu’ils bénéficient de plusieurs prestations du service de MPR à la fois, tout en pouvant rentrer chez eux en fin de journée.

Notre mot de fin
Je lance un appel à tous les collègues d’adresser leurs patients aux médecins MPR pour toute demande de rééducation (kinésithérapie, ergothérapie, orthophonie, etc…) afin d’avoir de meilleurs résultats. J’inviterai aussi les collèges en quête de spécialité à s’intéresser à la MPR qui compte encore moins de dix (10) spécialistes au Bénin, pour une demande en soins de rééducation qui ne cesse de croître. De nos jours, avec l’attrait général pour les médecines dites « alternatives », associer la MPR avec son approche holistique, son offre de soins mixtes (physique et médicamenteux) est peut-être l’option pour garder notre population dans le système conventionnel de soins“.

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite