Préparation à l’exportation en Afrique: L’Itc et la Fefa Bénin initient les femmes entrepreneures

694

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 La formation sur l’exportation en Afrique, organisée par le Centre international de commerce (Itc) basé à Genève, au profit de la Fédération des femmes entrepreneures et femmes d’affaires de l’espace Cedeao (Fefa Cedeao) s’est tenue du mardi 23 au jeudi 25 août 2022 pour le compte de la Fefa Bénin. Au total, une trentaine de femmes de divers secteurs (agro-alimentaire, cosmétique, artisanat,  etc) membres de la Fefa Bénin ont pris part à cette formation qui a eu lieu à Bénin Royal hôtel (Cotonou).

 

Le constat est triste et interpelle. L’Afrique, en dépit de ses potentialités, richesses naturelles, est absente sur le marché mondial. 5 % environ. C’est l’ensemble de ses transactions,  confie d’entrée, Pr Désirée Altante Biboum, formatrice principale. Et c’est pour corriger le tir, que l’Itc, aux dires de sa représentante, Élizabeth Wright, a initié cette formation sur l’exportation au profit des Fefa Cedeao pour le compte de la deuxième phase du projet « She trades ». Les femmes entrepreneures étant de plus en plus représentatives dans l’espace. En organisant cette formation, le Centre international de commerce, laisse-t-elle entendre, leur permet d’obtenir des informations nécessaires sur comment exporter, les opportunités de l’exportation et surtout comment s’y prendre, etc.

Heureuse de l’initiative, la présidente de la Fefa Bénin,  Akilocho Adjao,  à l’ouverture de la formation, va exprimer sa reconnaissance au partenaire et cie. Elle reste persuadée que cette formation permettra à la femme africaine de relever les nombreux défis de développement de son entreprise et d’embrasser son autonomisation économique tant rêvée. Selon ses propos, il s’agira désormais pour la Fefa Bénin, de « mettre en place un dispositif interne afin de permettre à celles qui ont suivi cette formation, de se mettre en réseau ». La coordonnatrice de la Fefa Bénin, Rose Dasseya, n’en dira pas moins. « Nous sommes-là pour vous accompagner »,  va-t-elle renchérir.

Aïssatou Bâ, responsable du Programme autonomisation économique des femmes de la Cedeao, pour sa part, va aussi rassurer de l’accompagnement de ces femmes entrepreneures, du moins, celles qui s’engageront dans l’exportation. Pour elle, l’initiative entre dans le cadre d’une série de formation pour renforcer la capacité technique des femmes entrepreneures afin qu’elles se positionnent en tant qu’actrices dans la réduction de la pauvreté. Consciente de l’enjeu, la représentante des participantes, Sinatou Bagri, va dire sa gratitude aux différents partenaires de cette formation. A l’entendre, les acquis sont considérables et seront exploités. Pour Sonita Tossou, promotrice de Fênou foods and packaging, entreprise spécialisée dans la conception des emballages biodégradables (Cotonou), cette formation sur l’exportation est la bienvenue. Le besoin était manifeste.

Tout sur l’exportation…

Plusieurs modules étaient au menu de ces trois jours de formation des femmes membres de la Fefa Bénin. Ils portaient entre autres, sur : les accords de libre-échange (Zlecaf), qu’est-ce que l’exportation ? Les avantages et défis de l’exportation, les étapes de l’exportation ; introduction à l’analyse swot (Préparation d’une stratégie d’exportation,  qu’est-ce que l’étude de marché ? Les règles d’exportation, les normes d’origine, le règlement sur la propriété intellectuelle). Cette formation a également permis aux participantes d’apprendre davantage sur l’emballage et l’étiquetage, logistique et documentation d’exportation, financement des exportations et paiement, l’aspect juridique du commerce international.

 

MM

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite