Création de l’Up Le Renouveau: Ce que Djogbénou et Houngbédji n’ont pas précisé

602

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ils se sont dit oui ! L’Union progressiste (Up) et le Parti du renouveau démocratique (Prd) ont scellé leur union dimanche 21 août 2022 à Porto-Novo. En devenant ainsi un, ils ont laissé vie à une nouvelle formation politique appelée Union progressiste Le Renouveau (Upr). Au cours du congrès qui a caractérisé cette union, beaucoup de choses ont été dites. Notamment, en ce qui concerne le meilleur que l’on puisse souhaiter à tout marié. Joseph Djogbenou et Adrien Houngbédji, respectivement anciens présidents de l’Up et du Prd,  ont en clair fait beaucoup d’éloges quant à l’aboutissement heureux de ce mariage. Si pour l’un, l’Up Le Renouveau sera un parti politique pas des moindres sur l’échiquier politique national, pour l’autre, cette fusion fera à coup sûr jaillir toute cette grandiloquence lors des législatives prochaines. Autrement, l’on devrait s’attendre à ce que l’Up Le Renouveau fasse un score au-dessus de la moyenne, lors de ces joutes électorales. Tout mariage étant pour le meilleur, le pire est également envisageable. Et, c’est là que tout n’est pas dit. Puisqu’en étant très exhaustifs sur ce qui les lie, ils ont été plutôt évasifs sur ce qui pourrait les diviser. Sauf Adrien Houngbédji qui a fait ressortir dans son discours quelques mises en garde à travers surtout l’allégorie de la grenouille et du scorpion. Mieux, en revisitant les accords de principe évoqués lors cette fusion, l’on se rend compte que ces parapets ne sont pas suffisants. Même si le pire n’est pas souhaitable, le brouhaha entre l’Union démocratique pour un Bénin nouveau (Udbn) et le Bloc républicain (Br) devrait servir d’exemple aux nouveaux mariés. Autrement, si ça n’allait plus, est-ce que l’un et/ou l’autre pourrai(en)t ressusciter son ancien parti politique à l’image de l’Udbn? En d’autres termes, au-delà d’une fusion, est-ce que la disparition de l’Up et du Prd a été définitivement prononcée et entérinée jusqu’au niveau du ministère de l’intérieur ? Ce sont des questions qui taraudent l’esprit, sachant que rien n’a filtré de ces aspects, lors de la fusion. Surtout quand on se souvient que les cohabitations n’ont souvent pas été aussi digestes pour le Prd en cas de brouille ou d’échec, il n’est pas malveillant d’être craintif et suspicieux.

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite