Cherté de la vie: La Csa annonce une conférence publique

450

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La cherté de la vie reste une préoccupation majeure de la Confédération des syndicats autonomes (Csa-Bénin). Après le sit-in de protestation contre la vie et les appels incessants à l’endroit du gouvernement, la Confédération syndicale annonce une conférence publique pour ce vendredi, 26 août 2022 à la Bourse du travail à Cotonou. Un appel est lancé aux travailleurs…

Dans un communiqué rendu public, la Confédération des syndicats autonomes du Bénin annonce l’organisation d’une conférence publique sur la cherté de la vie. “Depuis le dernier sit-in des confédérations syndicales organisé en février 2022 et face au mutisme du gouvernement sur les nombreuses difficultés des populations en général et des travailleurs en particulier, le Bureau exécutif national de la Csa-Bénin, après analyse de la situation sociale qui ne cesse de se dégrader, a décidé d’organiser une conférence publique, le vendredi, 26 août 2022 à 08 heure précise à la Bourse du travail à Cotonou, pour dénoncer l’inertie du gouvernement et lui rappeler que la pauvreté n’attend pas la fin de sa lente réflexion et de la guerre en Ukraine“, précise le communiqué signé du secrétaire général de la Csa-Bénin, Anselme Amoussou. Pour la Confédération syndicale, les populations s’impatientent des mesures sociales pouvant améliorer leur condition de vie et les travailleurs attendent une augmentation de l’indice, des salaires, une augmentation réelle du Smig suivie d’une hiérarchisation des salaires. A cet effet, un appel est lancé aux travailleurs. La Csa-Bénin “invite tous les travailleurs de tous les secteurs d’activités à prendre part en masse à cette conférence publique afin de montrer au gouvernement qu’ils sont affectés par les difficultés sociales et qu’il urge qu’il agisse vite“. Faut-il le rappeler, la Csa-Bénin avait également déploré une célébration de la fête de l’indépendance sur fond de cherté de la vie.  « 62 ans d’indépendance du Bénin. La Csa-Bénin constate avec consternation et amertume que le bien-être des populations en général et des travailleurs en particulier, n’est pas au cœur des décisions gouvernementales. La cherté de la vie contraint des millions de familles béninoises à vivre dans la misère et la précarité. La pauvreté gagne du terrain et nous laisse incapables de nous nourrir, de nous vêtir, de nous soigner, de nous offrir un logement décent…Pourquoi attendre novembre ou des situations loin de nous, en Ukraine, ou à d’autres milliers de kilomètres quand vous autres, vivez dans l’opulence ? » avait posté la confédération syndicale qui a lancé une campagne contre la cherté de la vie au Bénin. Et de lancer « La Csa-Bénin reste soucieuse de la situation et de la difficulté de tous, des travailleurs en priorité,  à se réjouir à la veille de la célébration officielle de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale. Qu’y aura-t-il sur la table pour festoyer ? Cher gouvernement, les attentes des uns et des autres, quant à la cherté de la vie, demeurent entières. Votre silence, face à l’inefficacité de vos mesures, est inadmissible ». Un appel est lancé pour une forte mobilisation des travailleurs à la conférence publique.

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite