Journée de la jeunesse: Le chef de l’ONU appelle à tisser des liens entre les générations

306

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

A l’occasion de la Journée internationale de la jeunesse qui est célébrée ce vendredi, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a souligné la force des partenariats entre les générations afin de bâtir un monde meilleur pour tous.

 

« En cette journée importante, tissons des liens entre les générations pour faire tomber les barrières, et œuvrons de concert à l’édification d’un monde plus équitable, plus juste et plus inclusif pour toutes et tous », a déclaré le chef de l’ONU dans un message vidéo.

Le thème de la Journée cette année – « Solidarité intergénérationnelle : créer un monde pour tous les âges » – rappelle, selon lui, une évidence : « les personnes de tout âge, les jeunes comme les personnes âgées, doivent unir leurs forces afin de bâtir un monde meilleur pour tous ».

« Trop souvent, l’âgisme, les préjugés et la discrimination font obstacle à cette collaboration essentielle. Lorsque les jeunes n’ont pas voix au chapitre dans les décisions qui les concernent directement, ou lorsque les personnes âgées se voient refuser la possibilité de se faire entendre, personne n’y gagne », a-t-il ajouté.

Un avenir collectif menacé

Selon le Secrétaire général, la solidarité et la collaboration sont d’autant plus cruciales aujourd’hui que notre monde doit faire face à un ensemble de problèmes qui menacent notre avenir collectif.

« COVID-19, changements climatiques, conflits, pauvreté, inégalités et discrimination – tout le monde doit se mobiliser pour atteindre les objectifs de développement durable et bâtir l’avenir meilleur et plus pacifique auquel nous aspirons tous », a-t-il dit.

Selon lui, il faut « épauler les jeunes et, pour cela, investir massivement dans l’éducation et le développement des compétences, notamment dans le cadre du Sommet sur la transformation de l’éducation qui se tiendra le mois prochain ».

Il juge aussi nécessaire de « promouvoir l’égalité des genres et offrir aux jeunes davantage de possibilités de participer à la vie civique et politique ».

« Il ne suffit pas d’écouter les jeunes – nous devons les associer pleinement à la prise de décisions aux niveaux local, national et international », a-t-il insisté, notant que c’est sur cela que repose la proposition de créer un nouveau Bureau pour la jeunesse à l’Organisation des Nations Unies.

Le Secrétaire général a aussi estimé qu’il fallait « veiller à ce que les générations plus âgées aient accès à une protection sociale et leur donner la possibilité de contribuer elles aussi à la collectivité et de transmettre l’expérience de vie qu’elles ont acquises au fil des décennies ».

 

 SOURCE EXTERNE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite