Dialogue sur les droits humains: La Cbdh se préoccupe des droits des communautés à la base

414

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Commission béninoise des droits de l’homme (Cbdh), dans sa mission d’œuvrer à la promotion et la protection des droits humains, entend se porter à l’écoute des communautés à la base à travers la mise en place des sessions régionales. Et dans l’optique d’une synergie d’action des acteurs de défense des droits de l’homme, la Cbdh lance une série de “Dialogues sur les droits humains“. Une initiative qui a démarré par la session régionale de l’Atlantique ce mardi, 09 août 2022 à l’Hôtel Tibi-Libi sis à Abomey-Calavi…

 

Les sessions régionales des Dialogues sur les droits humains se veulent  un espace de discussion sur les problèmes de droits humains de la région afin d’actualiser les approches de solutions existantes ainsi que les outils et pratiques. C’est donc une initiative visant à mobiliser les acteurs de la défense et de promotion des droits humains autour des problématiques liées aux droits humains. « La protection des droits des communautés à la base : défis et perspectives’’, c’est autour de ce thème que s’articuleront les échanges. Une initiative mise en œuvre dans le cadre du projet ‘’Advancing Rights in Benin’’, grâce au soutien financier de l’Usaid et à l’assistance technique de l’Initiative pour l’Etat de Droit de l’Association du Barreau Américain (ABA-ROLI).  A en croire la vice-présidente de la Commission béninoise des droits de l’homme, Sidikatou Adamon Houedete, il sera spécifiquement question d’organiser  une table-ronde multi acteurs pour discuter des problématiques des droits humains de la région ; débattre des défis et des difficultés liées au travail des OSCs et des défenseurs des droits humains de la région ; mettre en place les comités régionaux de monitoring des droits de l’homme et de soutien au travail des Organisations de droits de l’homme et surtout tenir des audiences foraines et des séances publiques de sensibilisation. Coordonnatrice des sessions régionales, elle a fait savoir que l’initiative vise à rapprocher la Commission des populations. Un panel constitué des acteurs impliqués dans la promotion et protection des droits humains a permis de faire l’état des lieux dans le département de l’Atlantique.

Etat des lieux des droits humains dans l’Atlantique : des défis à relever

Présentant la situation relative aux droits économiques et socio-culturels, Ralmeg Gandaho de l’Ong Changement social Bénin a souligné les difficultés liées à l’accès à l’eau, aux soins de santé, l’insuffisance des infrastructures scolaires, l’animation des cantines scolaires, l’accès à l’énergie électrique etc. Quant au représentant de l’Ong Famille, nutrition et développement (Fnd), il a partagé avec l’assistance l’expérience de l’organisation en ce qui concerne la lutte contre les violences basées sur le genre. Des actions de prévention aux dénonciations sur les réseaux sociaux et dans les médias partenaires sans oublier la prise en charge des victimes, l’Ong fait face à des difficultés dont l’étouffement des cas au sein des familles, la démarche dissuasive de certaines personnalités, l’exercice de violence psychologique au cours de la prise en charge, la lenteur du personnel médical dans la production des documents médicaux. La Présidente de l’Association des femmes avocates du Bénin a également évoqué les actions menées en faveur des filles et femmes et des enfants en conflit avec la loi. Prenant la parole, le maire de la commune d’Abomey-Calavi, Angelo Ahouandjinou a salué l’initiative qui, selon ses dires, vise à garantir à tous les citoyens, la jouissance de leurs droits. Très ravi de l’initiative, l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique près le Bénin, Brian Shukan a souligné que la promotion et la protection des droits humains restent des éléments essentiels de toute démocratie. Toute chose qui témoigne de l’appui conséquent accordé à la Commission depuis sa création. A l’en croire, des réalisations notables sont à l’actif de la Commission et d’importants paliers sont franchis. Il a réitéré l’engagement des Etats-Unis d’Amérique à accompagner la Cbdh dans la réussite de sa mission. Quant au Président de la Cbdh, Clément Isidore Capo-Chichi, il s’est dit fier du chemin parcouru tout en admettant que d’importants défis restent à relever. Notons que le dialogue sur les droits humains se veut interactif et inclusif et mobilise des gouvernements locaux, les services publics déconcentrés, les OSCs et acteurs défenseurs des droits humains ; têtes couronnées, Chefs religieux et leaders communautaires ; des jeunes leaders et jeunes actifs dans leur communauté.

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite