Rapprochement entre le Chef de l’État et son prédécesseur: Agossa pense que Talon maîtrise déjà Yayi

389

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Reçu sur la Radio Capp Fm pour se prononcer sur l’actualité nationale, Iréné Agossa a Rdonné son point de vue sur le rapprochement entre Boni Yayi et Patrice Talon. À écouter les explications du Président du parti Restaurer la confiance (Rlc), le Chef de l’État actuel, vu sa posture actuelle maîtrise déjà son prédécesseur. Le disant, Iréné Agossa part de la nomination de Boni Yayi comme médiateur de la Cedeao dans la crise guinéenne, sur proposition de Patrice Talon. Pour lui, c’est une véritable leçon que le Président de la République a donnée à son prédécesseur. Puisque, dit-il, Boni Yayi a toujours été incapable de faire lorsqu’il était aux affaires, ce qu’à fait Patrice Talon à son endroit. En le proposant donc, Iréné Agossa pense dur comme fer que Patrice Talon met Boni Yayi dans une position embarrassante. Autrement, un dilemme se dresse désormais sur le chemin de l’ancien Chef de l’État, à en croire son ancien collaborateur. Demeurer opposant ( Président d’honneur du parti Les Démocrates ) ou simple citoyen  en démissionnant de son parti ? Iréné Agossa pense que Boni Yayi devra désormais choisir. Dans tous les cas, le Président du Rlc croit que la chronologie de ces faits montre que Boni Yayi est déjà maîtrisé par Patrice Talon. Puisque, réitère-t-il, les marges de manœuvres de l’ancien Président de la république sont désormais réduites face à Patrice Talon et ce, au grand dam de l’Opposition qu’il disait incarner.

 

J.G

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite