Bonne organisation du hadj et des festivités du 1er août: El-hadj Ibrahima Fara décerne un satisfecit à Talon

294

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Reçu dans l’émission sur orbite de la chaîne de télévision en ligne Orbite TV, l’acteur politique El-hadj Ibrahima Fara a adressé ses vives félicitations au chef de l’État Patrice Talon, pour la parfaite organisation de l’édition 2022, du pèlerinage à la Mecque, auquel il a lui-même pris part. Il a saisi l’opportunité pour décerner son satisfecit au chef de l’État, pour la finesse notée dans l’organisation des festivités marquant le 62e anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale.

 

Ayant accompli lui-même le 5e pilier de l’islam pour le compte de cette année 2022, El-hadj Ibrahima Fara, apprécie les conditions optimales dans lesquelles le voyage sur la Mecque s’est déroulé : «  C’est la première fois que les Béninois ont été mis dans de si très bonnes conditions. On a été bien logés, on était bien nourri, il y avait même un comité mis en place par le gouvernement qui veille aux petits soins de chaque pèlerin. Franchement, c’était une organisation exceptionnelle », s’est-il exclamé. Pour l’invité,  le mérite de cette parfaite organisation revient au président  de la République, Patrice Talon, pour son implication personnelle dans ce hadj. « Il y a veillé du début jusqu’à la fin », a fait remarquer l’acteur politique. Il a, pour ce faire, exprimé sa reconnaissance au chef de l’État.

Abordant la question relative à l’organisation de la fête de l’indépendance, il a exprimé son émotion de voir les anciens présidents de la République et l’opposition aux côtés du chef de l’État, au cours du défilé ayant marqué l’évènement. « Il y a longtemps on a vu ça. En matière de décrispation, on ne pouvait pas demander mieux », s’est-il réjoui. Il a fait part de ses remerciements  et encouragements à Patrice Talon. Quant à l’organisation proprement dite, Ibrahima Fara dit  avoir  senti la touche Talon, marquée par la classe, la beauté et le luxe. « Le chef de l’État n’a pas lésiné sur les moyens pour offrir une belle fête aux Béninois, c’est un défilé mémorable. Félicitations au président Patrice Talon, et félicitations à tous les Béninois », a-t-il lancé. Il se dit marqué par la beauté des monuments inaugurés et se félicite d’y avoir cru dès le départ.

La libération des détenus

Ibrahima Fara ne lie pas comme le font certains, la libération récente d’une trentaine de détenus à la visite du président français au Bénin. A l’en croire, ceci n’est pas une première, mais plutôt un processus en cours et qui finira par aboutir. Abordant les cas Aivo et Madougou, il a signifié que c’est la justice qui s’en charge, mais implore cependant la grâce  présidentielle en leur faveur.

Les réformes opérées au sein de l’Union progressiste

Appréciant les changements opérés à la tête de l’Union progressiste, El-hadj Ibrahima Fara a fait savoir que le président Amoussou n’a pas démérité et il ne doute pas non plus des compétences du nouveau président pour être à la hauteur de la tâche. Il souhaite que les réformes se poursuivent au sein des partis, de manière à  aboutir à un seul bloc à la mouvance présidentielle. Il souhaite également que des réformes s’opèrent au sein de l’Assemblée nationale pour permettre aux députés ayant exercé plus de deux mandats, de faire place à d’autres pour se faire valoir, sans se retirer de la vie politique.

Interrogé sur ses intentions d’occuper un poste politique, l’invité est resté évasif et s’en remet à la décision de son parti politique.

 

Th.A

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite