Séance de travail au Ministère de la culture: Abdul-Malak et Abimbola pour une coopération culturelle réussie

522

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La ministre française de la culture, Rima Abdul-Malak et son homologue béninois Jean Michel Babalola Hervé Abimbola ont présidé une séance de travail, mardi 26 Juillet 2022, à la salle de conférence du ministère du tourisme de la culture et des arts. En essentiel, il était question pour les deux autorités ministérielles et leur suite, de passer en revue les différents axes de politique et projets entrant dans le cadre de la coopération culturelle et notamment muséale en cours entre le Bénin et la République française depuis peu.

 

Au cœur de cette séance bipartite, la visite des axes de partenariat autour de la politique et des projets culturels béninois. Il s’agit en effet d’une importante rencontre marquée par la présentation des projets culturels du Bénin par le directeur général de l’Agence nationale de la promotion des patrimoines et de développement du tourisme. Laquelle présentation est suivie des interventions successives du Directeur de l’Ecole du patrimoine Africain (Epa), du directeur général par intérim de la galerie nationale, du ministre du tourisme de la culture et des arts du Bénin, sans oublier les réactions de la partie française et une synthèse des perspectives. « C’est avec beaucoup de plaisir que nous accueillons la délégation conduite par madame la ministre française de la culture, qui est à son premier voyage au Bénin », laisse entendre le ministre béninois du tourisme de la culture et des arts, Jean Michel Hervé Babalola Abimbola, avant de laisser la parole au DG/Anpt pour la présentation des projets. «Aujourd’hui, l’urgence c’est de se révéler au monde à travers le tourisme. Et nous avons l’ambition de transformer l’économie béninoise en investissant massivement dans ses atouts touristiques. Alors, dans cette perspective, le ministère régalien qu’est le ministère du tourisme de la culture et des arts supervise le cadre réglementaire à travers une agence d’exécution, l’Anpt. Le but de mon intervention au cours de cette séance est de nous permettre d’avoir l’aperçu des principaux programmes avec un focus également sur la partie culturelle de nos investissements », mentionne le directeur de l’Anpt avant de présenter aux hôtes les différents projets muséaux très ambitieux du gouvernement béninois. Lesquels projets ont déjà reçu la bénédiction de la partie française à travers l’Agence française de développement, la Banque mondiale et autres structures internationales affiliées.

Teddy G.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite