Projet «Sport au Féminin»/Formation en gestion administrative: Premier objectif atteint par la Fbhb, 12 participantes aguerries

486

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Fédération béninoise de handball (Fbhb) a organisé une formation en gestion administrative au profit de femmes dirigeantes sélectionnées dans tout le Bénin. Une formation qui entre dans le cadre du projet «Sport au Féminin», financé par l’ambassade de France et co-piloté par le ministère des Sports. A la fin de la formation, vendredi 22 juillet 2022, les 12 participantes sont désormais aguerries pour contribuer à atteindre les objectifs de la Fbhb.

 

C’est sous la houlette de Serge Akakpo, premier vice-président de la Fbhb, Calixte Adankpo, secrétaire général de la Fbhb et Fernando Hessou, secrétaire général du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben) que la formation a réuni pendant 72 heures, 12 femmes dirigeantes qui ont acquis des compétences en gestion des ressources humaines. Au menu de cette formation, les fondements d’un organisme sportif (constitution), la gouvernance des organisations sportives, les rôles des dirigeants d’une organisation sportive, la prise de décision, la gestion des réunions, gestion des conflits, l’art de communiquer, l’élaboration des budgets et gestion financière, les sources de fonds et de revenus d’une organisation sportive, la planification et la gestion des ressources humaines.

Dans son message de clôture, Clarisse Hounzali Houngbédji, 3e vice-présidente de la Fbhb et point focal dudit projet au niveau de l’instance, a remercié l’ensemble des participantes mais aussi, les formateurs pour le sacrifice consenti pour la réussite de la formation. « (…) J’espère et je crois fermement que cette formation portera bientôt ses fruits. Ce n’est pas pour rien que le casting a tenu compte de l’ensemble du territoire national», a fait savoir Clarisse Hounzali Houngbédji avant d’inviter les participantes à impacter la communauté du handball et surtout de travailler à donner un nouveau visage au handball béninois en général et le handball féminin en particulier. Quant aux participantes, elles ont décidé de redynamiser la pratique du handball dans les lycées et collèges du Bénin. Et la première ville qu’elles ont choisie est Natitingou. Une idée qui a d’ailleurs été appréciée par les formateurs mais aussi par la troisième personnalité de la Fbhb. Tout en reconnaissant que la balle est désormais dans leur camp, elles n’ont pas manqué de solliciter l’accompagnement de la Fbhb dans la mesure du possible.

«Ce projet que la Fbhb est en train de mettre en place nous donne raison. Des raisons énormes d’espoir que le développement du handball féminin dans notre pays est sur la bonne voie», a indiqué Fernando Hessou, représentant le président du Cnos-Ben, qui a dit ses félicitations aux participantes. Il ajoute avoir apprécié à sa juste valeur cette opportunité offerte aux 12 candidates venues de Boukoumbé, Parakou,  Porto-Novo, Cotonou, Mono-Couffo, Zou-Collines, etc… «La qualité du casting nous autorise à croire que l’ensemble du territoire national sera impacté», a conclu Fernando Hessou.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite