Evaluation du système de protection sociale liée au Vih: Thérèse Hessou Hontonou reconnaît les mérites des forces vives

297

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’atelier de lancement de l’évaluation du système de protection sociale liée au VIH au Bénin a eu lieu, à la salle des fêtes des Tours administratives, jeudi 14 juillet 2022. A cette occasion, la rapporteuse du Comité de pilotage de l’évaluation, Thérèse Hessou Hontonou (photo) a reconnu les mérites des forces vives dans l’aboutissement de l’étude sur l’évaluation du système de protection sociale lié au Vih au Bénin.

 

Favoriser le contact entre l’équipe d’évaluation et les représentants des groupes cibles ; partager la méthodologie de l’évaluation avec toutes les parties prenantes ; collecter les informations générales pouvant permettre à l’équipe de l’évaluation d’optimiser la recherche ; discuter des différents rôles et responsabilités des acteurs concernés par cette évaluation et partager la feuille de route des prochaines étapes. Tels sont les objectifs de cet atelier de lancement de l’évaluation du système de protection sociale lié au Vih au Bénin. La Directrice générale adjointe des affaires sociales, Thérèse Hessou Hontonou, rapporteuse du Comité de pilotage,  dira que les membres du Comité de pilotage, durant plusieurs semaines, se sont attelés à améliorer la qualité du protocole proposé par les consultants dans le cadre de la réalisation de la présente étude. C’est pourquoi, elle n’a pas manqué de leur adresser ses sincères remerciements pour leurs disponibilités et engagements à œuvrer à ce que le Bénin dispose d’un document de qualité. Elle a rappelé qu’ils ont eu à travailler avec le partenaire privilégié qu’est l’Onusida qui a été à leur côté avec un soutien financier et technique sans oublier leur disponibilité. Occasion pour elle de remercier toute l’équipe de l’Onusida pour leur accompagnement. La Directrice adjointe des affaires sociales n’a pas manqué de faire une mention spéciale au Ministre des affaires sociales et de la microfinance qui, par son engagement et ses orientations, a permis d’amener le Comité à cette étape du processus de l’étude. A noter que la Ministre des affaires sociales et de la microfinance a été représentée par son Directeur adjoint au cabinet (Dac), Bamisso Yessoufou Yolou.

M.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite